L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Entreprises

Burn-out : une étude pointe un risque accru pour les professionnels du chiffre

Depuis plus de dix ans, l’Observatoire Amarok, porté par l’universitaire montpelliérain Olivier Torrès,  trace les statistiques relatives à la santé des dirigeants. Une étude récente démontre que les experts-comptables et les commissaires aux comptes font partie des professionnels  les plus concernés par le risque d’épuisement et le burn-out.   Entreprendre sans s’épuiser Pour le fondateur […]

Depuis plus de dix ans, l’Observatoire Amarok, porté par l’universitaire montpelliérain Olivier Torrès,  trace les statistiques relatives à la santé des dirigeants. Une étude récente démontre que les experts-comptables et les commissaires aux comptes font partie des professionnels  les plus concernés par le risque d’épuisement et le burn-out.


pubmonentreprise2020 1


 

Entreprendre sans s’épuiser

TorresPour le fondateur de l’Observatoire sur la Santé des Dirigeants implanté à Montpellier, l’intention, via le programme scientifique d’Amarok est bel et bien de changer le regard et les comportements que l’on porte sur la santé des dirigeants. Les chefs d’entreprise et les travailleurs indépendants sont plus de 3 millions et représentent 99,84 % des entreprises en France. « Entreprendre sans s’épuiser est le véritable défi de santé des chefs d’entreprise d’aujourd’hui » explique l’univer­sitaire. Le burn-out commence par l’épuisement, suivi par la dépersonnalisation et la perte d’efficacité. « Il est devenu un véritable fait de société, voire une pathologie de civilisation. Il est désormais clairement nécessaire d’élargir le champ de la prévention et de la santé au travail aux 3,2 millions de travailleurs non-salariés (commerçants, artisans, agriculteurs, professionnels libéraux, chefs d’entreprise…). Cette population se situe au cœur de la création et de la gestion des entreprises de petite taille » analyse Olivier Torrès.


Lire aussi notre article : Santé au travail : la députée Charlotte Lecocq rend visite à l’Observatoire Amarok


Cela intervient au moment où le législateur réfléchit à l’intég­ration de cette population d’actifs au système de suivi de santé et prévention au travail des salariés. Parallèlement, Amarok – premier Observatoire sur la santé des dirigeants de PME et des entrepreneurs – est en quête d’une reconnaissance d’intérêt général. « Il me semble que nous touchons au but, même s’il nous faut encore et toujours convaincre… » précise l’enseignant-chercheur montpelliérain.

L’étude a fait l’objet …


HJE 3292 UNE

 

 

HJE n°3293

 

 

… d’un article paru sous le titre Dépistage de l’épuisement et prévention du burn-out des dirigeants de PME : d’une recherche académique à une valorisation sociétale rédigé par Olivier Torrès et Charlotte Kinowski-Moysan, paru dans La Revue française de Gestion n° 284 (pages 171-189). Il fait partie du numéro spécial sur la valorisation sociétale de la recherche en gestion, dirigé par les professeurs Thierry Verstraete et Pascal Philppart. La Revue française de Gestion et les Editions Lavoisier ont accepté de laisser l’article en accès libre. (Il est téléchargeable sur le site https://editions.lavoisier.fr).


Ce que dit l’étude

L’étude montre que le phénomène du burn-out prend de l’ampleur…

• 17,5 % des chefs d’entreprise risquent le burn-out, soit 560 000 personnes concernées parmi les 3,2 millions de travailleurs non-salariés,

• les artisans sont fortement exposés au risque  de burn-out (entre 31,6 % et 35,3 %),

• les agriculteurs présentent un risque de burn-out élevé, de 35,1 % en Saône-et-Loire,

• les experts-comptables sont en grande souffrance également (le risque de burn-out se monte à 30,2 % en Île-de-France).


« L’article montre clairement que quelles que soient les populations étudiées, le risque de burn-out oscille entre 10 et 35 % selon la population et la méthode de collecte, qui n’est pas neutre sur le résultat obtenu » observe le fondateur de l’Observatoire Amarok. L’article fixe également la ligne d’horizon avec l’échantillon de population statistique n° 9.
Cet échantillon représentatif – 1 500 dirigeants interrogés – dont la collecte des données a été assurée par l’institut de sondage Opinion Way avec le soutien des financeurs du futur de MMA, donne le chiffre-clé de 17,5 %. Il est obtenu à partir de l’échelle de Pines et Aronson, qui permet de mesurer l’épuisement professionnel.

17,5 % des chefs d’entreprise concernés

« Mais dans cette étude, nous fixons aussi le relief, analyse Olivier Torrès. Nous avons réalisé des zooms sur certains types de population. » L’échantillon n° 10 porte plus spécifiquement sur les agri­culteurs. Pour cette étude, l’Observatoire Amarok a établi un partenariat avec la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire. L’analyse de cette cohorte (échantillon statistique) atteint le triste « record » de 35,4 % de risque d’épuisement professionnel. « Hélas, rien de nouveau, car on sait qu’il y a une grande souffrance chez les agriculteurs. La MSA est d’ailleurs très en pointe sur la prévention de l’épuisement professionnel et du suicide notamment. » Amarok développe également un partenariat avec Garance (assurance complémentaire retraite, ex-MNRA) qui lui permet d’analyser plus précisément le milieu des artisans ; l’étude montre un taux de risque de burn-out assez similaire à celui des agriculteurs, oscillant de 31,6 % à 35,3 %.

Les professions du chiffre en souffrance

Au-delà du taux générique de 17,5 %, l’étude révèle des reliefs pour certains prévisibles et pour d’autres totalement inattendus. Un constat : les experts-comptables et les commissaires aux comptes se trouvent en grande souffrance : plus de 70 % se disent touchés moralement par les effets négatifs de la loi Pacte. « C’est une vraie surprise pour notre équipe » s’étonne Olivier Torrès. L’étude de l’échantillon numéro 11 menée en partenariat avec le conseil de l’ordre régional des experts-comptables d’Île-de-France (cohorte relative à cette profession) montre un risque de burn-out s’élevant à 30,2 % ! « Chez les experts-comptables et les commissaires aux comptes, ce phénomène est relativement nouveau ; ce sont les évolutions de la législation du secteur qui désespèrent en grande partie cette profession » précise le chercheur. Dans l’échantillon francilien, 72,32 % des experts-comptables se sentent menacés par l’insta­bilité législative, 71,81 % par le durcissement des lois à l’encontre de leur profession et 65,96 % par la complexité des lois. Cette perception de la menace législative éprouve ces professions. « Les professionnels du chiffre, qui estiment se sentir menacés par l’instabilité législative, ont en moyenne un score de risque de burn-out significativement élevé » conclut le professeur Olivier Torrès.

TorresOlivier Torrès : « Cet article est le plus important de ma carrière d’universitaire et de chercheur… »

Pour le professeur montpelliérain, l’article publié est le plus important de sa carrière d’universitaire et de chercheur. « Il marque les dix ans de l’Observatoire Amarok et met en exergue l’épuisement professionnel, le risque de burn-out » souligne-t-il. « Au départ, nous débutions sur une terre vierge, mais après une décennie de recherches, nous disposons de repères et d’analyses fiables. » Depuis sa création, l’Observatoire Amarok s’est intéressé à la santé des entrepreneurs et à l’écosystème de la PME, « un écosystème extrêmement hétérogène. Il inclut les patrons patrimoniaux, c’est-à-dire les commerçants, les artisans et les professionnels libéraux dont les experts-comptables, sans oublier les agriculteurs. C’est un bloc divisé en France par le fait d’affiliation à diverses structures et organismes : CCI, Chambres de métiers, Chambres d’agriculture… Pour valoriser ces entrepreneurs patrimoniaux, il serait peut-être bon d’unifier ce monde-là, mais c’est un autre débat… ».


Un document téléchargeable pour prévenir le burn-out

La Fédération des Intervenants en Risques psychosociaux (Firps) publie un document indispensable, téléchargeable sur son site www.firps.fr. Sobrement intitulé Prévenir le burn-out, le livret de 28 pages aborde les questions relatives à l’épuisement professionnel : sa définition, qui en paie les conséquences, quelles sont les similitudes et les différences avec les autres RPS, et surtout comment le prévenir en évitant les contextes favorables à son apparition, comment détecter les situations de risque et intervenir à bon escient, et comment accompagner la personne en burn-out et favoriser son retour au travail. Un guide précieux que chaque dirigeant devrait télécharger pour mieux connaître ses propres limites en la matière et celles de ses collaborateurs. Tout en rappelant que les services de santé au travail sont également là pour aider à prévenir le burn-out. 

Dossier Daniel CROCI

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.