CAP d'AGDE - Extension du Golf d’AGDE - Observations de l'Association AGATHE

ENQUETE PUBLIQUE Préalable à l’autorisation Préfectorale Concernant le Dossier « Déclaration du projet d’extension du…

ENQUETE PUBLIQUE
Préalable à l’autorisation Préfectorale

Concernant le Dossier « Déclaration du projet d’extension du Golf d’AGDE »

Et « mise en compatibilité du POS »

(Enquête publique du 8 Février au 16 Mars 2012)
Observations formulées par L’Association AGATHE


La création d’un nouveau Golf a fait  l’objet d’une enquête publique, vous trouvez ci-après les observations que nous avons formulées.

  •  1 –27 Hectares d’espaces verts et naturels soustraits au public pour des intérêts privés  
  • 2 – Non inscrit au budget du golf le cheminement situé en périphérie  de celui-ci, pour quand sa réalisation, et qui va le financer ?

L’Étude du dossier de l’enquête publique nous permet de porter les observations suivantes :

Sur la forme 

·       Nous regrettons une nouvelle fois de ne pas avoir été consultés en amont comme le prévoient la loi et la réglementation (association agréée pour l’urbanisme et l’environnement).

·       Nous ne répéterons jamais assez qu’il est difficile de travailler dans un petit bureau avec une table de 80 x 100 cm. Quand pourrons-nous consulter les dossiers sur une grande table  avec les plans principaux affichés ?

·       Nous en profitons pour remercier le personnel municipal qui nous a apporté toutes les informations nécessaires pour nous permettre de faire des observations en toute transparence et objectivité.

·       Nous constatons que trois parcelles construites (N° 40-58-60 –  voir planche ND) sont repérées en Zone 1DNa (protection des sites naturels et des boisements bois classés. Celles-ci  ne doivent pas rester sous cette appellation, mais devraient être classées en 2 NA .., puisque construites. Ceci afin d’éviter éventuellement qu’elles ne retrouvent intégrées insidieusement  dans l’emprise du golf pour faciliter éventuellement des intérêts particuliers.

·       L’appellation  Golf du Cap d’Agde n’est pas juste, mais c’est tout simplement le Golf de la Ville d’AGDE !

·       Nous ne partageons pas l’interprétation qui est faite sur la comptabilité de la création du golf et du règlement prescrit par la ZPPAUP.

Sur le projet

·       Nous regrettons que la suppression des EBC et  la modification du POS ne fassent l’objet que d’une simple une révision  du POS

alors que le déclassement d’un espace boisé classé est possible, mais doit être fondé sur des motifs d’urbanisme ou d’intérêt général. Est-ce réellement le cas (selon l’article L. 123-13 du code de l’urbanisme) ? Nous ne le pensons pas. En effet, on ne peut parler ici d’intérêt public ou général dès lors que l’accès sur cette extension du golf sera réservée à celles et ceux qui acquitteront un droit d’accès.

·      Pour ce qui est de l’alimentation en eau et des risques de pollution de la nappe phréatique, des explications nous ont été données, qui peuvent effectivement être admissibles, d’autant plus que les services de l’état concernés ont donné un avis favorable. Seul le temps pourra donner une réelle réponse à cette analyse faite par les experts !. 

Dans le cadre de ce projet, l’ancienne décharge particulièrement située sur la parcelle n° 10 fait l’objet  d’un emplacement  réservé N°53 qui dans le POS permettait la création d’un parc paysager réservé à tous les habitants et touristes, voir plan N° II 2a .N’était- ce pas le véritable intérêt général ?  

Aujourd’hui ce projet est abandonné, il est remplacé par la création d’un golf.  Il soustrait aux habitants  27 Hectares d’espaces naturels, dont 9 hectares d’espaces boisés. De plus, 200 arbres (ou 250, voir ci-dessous) seront abattus, sans  obtenir aucun dédommagement en contrepartie, bien au contraire.

D’autre part, ce projet repose en grande partie sur la réhabilitation de la décharge du petit pioch. Un arrêté de fermeture a été prononcé. Comment se fait-il que le Sictom Pézenas- Agde continue d’y déverser des déchets qui devraient être inertes et dont on ne sait rien. Ces dépôts actuels rendent caduques les études d’impact qui ont été faites.

Il est dit dans  les documents que nous avons consultés que seul le golf serait financé entièrement par le budget annexe du golf !

Or, il se trouve que l’ensemble des cheminements doux  sont intégrés  dans l’emprise du golf, donc inaccessibles aux non golfeurs ?

Nous demandons d’intégrer dans le budget annexe du golf :

·       L’exécution  des nouveaux parcours de cheminement, à l’extérieur de l’emprise du golf.

·       La replantation des arbres (200 arbres seront abattus). Nous avons constaté dans cette étude qu’il était prévu seulement la replantation de 75 arbres dans l’emprise du golf , alors qu’il reste à replanter suite aux promesses faites (séance du lundi 7 novembre 2011- communauté agglo méditerranée)  275 arbres, aucune précision pour dire OÙ et QUAND ? Nous demandons que ce soit précisé le lieu dans cette étude. Nous avons noté que dans le rapport et  l’étude d’impact on parle de 250 arbres abattus ?

·       Les subventions du Sictom et de l’Ademe ne doivent pas être utilisées seulement pour la création du golf, elles doivent aussi permettre la réalisation des nouveaux parcours de cheminements, ces travaux rentrant eux aussi dans la réhabilitation de la décharge.

·       La réalisation dans le même temps d’une nouvelle voie d’accès à st martin

·       La réalisation d’un parking à proximité de l’accès à ces voies douces. 

Si tel n’était pas le cas, les Agathois seront donc pénalisés deux fois, une première fois par la suppression de 27 H d’espaces naturels et une deuxième fois en faisant financer par des fonds publics (et non par le budget annexe) la création de nouveaux cheminements doux ainsi que l’édification de la passerelle au dessus de la RD 612.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.