Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

CAP D'AGDE -  LA CHRONIQUE NATURISTE  par Pierre ADONIS - Semaine du 25 JUILLET AU 1° AOUT 2016

CAP D'AGDE -  LA CHRONIQUE  NATURISTE   par Pierre ADONIS .Écrivain et blogueur, retrouvez…

CAP D'AGDE –  LA CHRONIQUE  NATURISTE   par Pierre ADONIS .

Écrivain et blogueur, retrouvez toutes les semaines l’interview de Pierre Adonis. 

Toutes les semaines, l’interview de la semaine vous invite à découvrir en entretien, un bar,  un club, un restaurant, un commerce ou bien une personnalité du Village.


L’interview de la semaine s’arrête ce jour à Port Ambonne à La Boutique des vins, au Cap d’Agde Naturiste, chez Stéphane et Jacques, deux passionnés de vin dont la boutique est ouverte tout cet été jusqu'au dix septembre en non-stop  de 9h00 à minuit. Un lieu très épicurien, où la passion dépasse l'aspect professionnel. Rencontre avec Stéphane !

Stéphane, ton métier est caviste, lors de la préparation de ton interview, le mot « passion » revenait sans cesse…

– Il est exact que mon but est de transmettre ma passion pour le vin à mes clients. Je suis également négociant. Qu’il soit blanc, rosé ou rouge, lorsque j’aborde le sujet du vin, c’est mon cœur qui parle en premier. Je ne peux faire autrement.

Es-tu tombé dedans comme Obélix est tombé dans le chaudron de la potion magique ?

– On peut dire ça, je n’avais que 15 ans. J’ai commencé mes saisons dans une épicerie sur Palavas, il y avait du vin de toutes sortes, j’ai su tout de suite que j’allais m’orienter vers cette profession ! Il n’y a pas de hasard en réalité ! J’ai fait d’autres boulots qui n’avaient rien à voir avec le vin, mais, comme l’on dit, nous retrouvons toujours nos premières amours !

Il est possible de trouver chez toi un nombre incroyable de vins, tous aussi différents les uns que les autres, à des prix très abordables…

– Tu sais, nous pouvons trouver des « petits » récoltants  pour pas grand-chose, il est simple de se régaler avec un petit rosé bien frais, très fruité, comme avec un rouge ou un blanc d’un producteur tout proche d’ici… Nous ne sommes pas obligés de faire chauffer la CB pour en prendre plein les papilles ! Pour 5 ou 6 euros, tu te régales, et même moins. Maintenant, nous avons aussi des vins bien plus chers, c’est normal, un caviste se doit d’avoir une gamme de vin très vaste. Nous avons des vins que nous pouvons garder 10 ans, 20 ans, et bien plus encore… Il n’y a pas d’âge pour apprécier le vin, de la majorité à 99 ans, et même plus ! Platon a dit : le vin est le lait des vieillards !

Le rosé est un vin qui sent bon l’été !

– Le rosé, c’est le top ! Bien des gens ont des aprioris sur ce vin, alors qu’il y en a des terribles ! Le rosé peut être servi à l’apéro, au repas, et même au digestif, c’est ce qui en fait son particularisme. Je conseille d’ailleurs un petit Saint-Chinian ou alors un Faugères, c’est plein d’arômes, de richesses, de puissance ! Nous avons une multitude de terroirs qui nous invitent à rafraîchir notre gosier, c’est le rêve… Pour l’apéro, je conseille un rosé « clair ». Bien frais, que demander de plus ? J’ai quelques centaines de références, chaque vin est particulier, j’ai envie de dire que chaque vin doit être respecté… Il évolue dans les vignes et ensuite caresse le palais, comment ne pas en être passionné ? Nous avons aussi de nombreux alcools, du Champagne et j’en passe. La liste est longue…! Nous proposons du vin en cubi, là aussi, choyé par des petits producteurs sélectionnés, en trois ou cinq litres.

Tu es très communicatif, cet aspect-là est primordial, nous le savons, mais toi, tu ne peux t’empêcher de détailler chaque « intimité » du vin à tes clients… 

– C’est plus fort que moi, quand j’échange sur le vin avec un client, ça peut durer longtemps ! (il rigole). Une personne novice ou quelqu’un qui s’y connait, une fois que je pars dans le thème du vin, je ne fais pas semblant ! Il est important également de savoir ce que la personne compte manger avec le vin, ceci nous permet de bien mieux l’orienter ! Tout ne se mélange pas non plus… Les épicuriens sont nombreux au Village, c’est le bonheur de pouvoir parler avec toutes ces philosophies de vie, les naturistes, les libertins… Je ne me suis jamais pris la tête avec quelqu’un ici, et ça fait huit ans que je suis au Cap d’Agde naturiste.

Tu as un rosé qui s’appelle « La Baie des Cochons » !

– Exact ! Les gens ici viennent du monde entier, et même si le nom est en français, La Baie des Cochons, ils connaissent, ça prête à sourire ! Offrir une bouteille de rosé « La Baie des Cochons », c’est tout de même un cadeau unique ! L’étiquette est composée d’un cochon tout rose ! J’adore ! C’est mon frangin qui l’a fait, il est talentueux. Ce côté « humour » va très bien avec le vin ! Nous

ne sommes pas sur terre pour être malheureux après tout ! Tout n’est-il pas bon dans le cochon ?

Comment vois-tu ton futur, toujours caviste et tout autant passionné ?

– Passionné ? plus que jamais ! Mon grand rêve plus tard serait d’avoir mon domaine, ma cuvée « Stéphane » et d’élaborer mon propre vin en travaillant avec un œnologue. Pouvoir avec ma femme dans quelques années avoir notre domaine serait magnifique…

La Boutique des Vins, c’est à Port Ambonne. Tel : 09 61 30 76 61. www.laboutiquedesvins.fr

*« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. » Retrouvez l’ouvrage de l’auteur Pierre Adonis et de sa compagne Laetitia Elle, le succès littéraire érotique  et atypique de l’été, « Cap d’Agde History X, 15 nouvelles vraies », dans les points presse du Cap d’Agde naturiste, à la boutique Un des Sens à Port Nature 1,  mais aussi à Agde, au tabac – presse – loto, 1 bd Jean Monnet. Profil Facebook : Pierre Adonis. www.cap-x.net 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.