Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

CAP D'AGDE - Le port parmi « les sites portuaires exemplaires » du projet NAPPEX

Ce lundi 15 décembre au Centre nautique du Cap d’Agde s’est déroulée la réunion…

Ce lundi 15 décembre au Centre nautique du Cap d’Agde s’est déroulée la réunion de restitution du projet NAPPEX ( nurserie pour alevins dans les ports de plaisance du Cap d’Agde en présence de Véronique SALGAS, conseillère municipale, déléguée à l’environnement, à l’aménagement paysager et au milieu marin, Pierre WEISS, directeur d’Exploitation  des Ports et des différents représentants de société participants à ce projet.

A force de bétonner le littoral, l’homme a fait fuir pas mal d’espèces marines. C’est pourquoi  ECOCEAN sous la houlette de Gilles LECAILLON, fondateur de la société, propose aux ports de participer au rétablissement du cycle naturel de reproduction.

Le port du Cap d’Agde  est l’un des six sites pilotes équipés de ces habitats artificiel  installés le long des quais ou sous les pontons flottants, ils ont constitués de cages en acier remplies de coquilles d’huîtres, elles-mêmes entourées d’une cage vide qui sert de refuges aux larves et juvéniles de l’année. Ces habitats se nomment des BIOHUTS.

Les premiers résultats  récoltés  sur le site du Cap d’Agde sont encourageants.  La biodiversité  apprécie ces habitats .

Projet NAPPEX :

L’objectif du projet NAPPEX est de transformer les zones portuaires en véritables refuges pour les larves de poisson afin d’accroitre la biodiversité de nos côtes. Face à l’effondrement constaté des stocks de poissons, le principe : utiliser les ports pour booster le recrutement. Pour cela, des habitats d’émancipation de type BioHut® seront installés dans les ports (sur les quais et sous les pontons).

Constats et enjeux:

La Méditerranée est un “hotspot” de biodiversité. Mais elle est fortement impactée par les activités anthropiques et les aménagements côtiers (destruction de l’habitats nécessaire au bon déroulement du cycle de vie). Des solutions de gestion des ressources marines au sein même des structures maritimes et portuaires sont proposées basées sur la préservation des
post-larves et juvéniles de poissons et crustacés.

Objectifs du projet :

Le projet NAPPEX consistera donc à développer et mettre en place temporairement des revêtements de quai adaptés, de les tester en situation réelle et sur deux années de recrutement dans 6 ports représentatifs de la diversité du littoral. Ces habitats seront installés dans chaque port avec un protocole permettant d’évaluer l’impact de la présence des revêtements BioHut sur la population de post-larves/juvéniles (zone d’étude et zone témoin). Le projet a donc comme objectifs de :

• Proposer de remplacer « artificiellement » le rôle de nurserie des petits fonds soustraits par la présence du port,
• Aider les post-larves afin d’éviter ou réduire la prédation,
• Favoriser la croissance des jeunes recrues pour atteindre la « taille refuge » qu’ils puissent in fine contribuer à la population adulte.

Résultats attendus :

• Mise en place de revêtements temporaires pliables de type BioHut © non intrusifs faisant office d’habitats pour les post-larves et les jeunes juvéniles de poissons
• Amélioration des taux de persévérance et de la biodiversité des larves et juvéniles qui entrent dans les ports et qui normalement disparaissent totalement par manque d’habitat et par la pollution.
• Renforcement évident de la position de leader des partenaires impliqués aussi bien publics (collectivités et scientifiques) que privés (Ecocean) en matière de restauration de la biodiversité marine.
• Mise en place d’un Eco service clé en main proposé dans le cadre de la DCSMM et des labels portuaires.
• Amélioration des connaissances en matière de biodiversité (suivi, résilience, indicateurs etc) => intégration de nos résultats dans le projet LIFE+ Biodiversité SUBLIMO actuellement en cours.
• Communication auprès des citoyens, des écoles, des autres gestionnaires de ports

Partenaire associé :

• UMR 5110 CNRS-EPHE-UPVD-CEFREM (Dr Philippe Lenfant)
• Les 6 ports impliqués dans le projet que sont : les ports de Port-Vendres, de
Barcarès, de Vendres, d’Agde, de Mèze pour le Languedoc-Roussillon et de SixFours
dans le Var.
• Le Conseil Général de l’Hérault


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.