Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Cap d'Agde - Les agissements des pseudo naturistes .. par JANET Francine

L'article qui suit est un coup de gueule contre les agissements des pseudo naturistes…

L’article qui suit est un coup de gueule contre les agissements des pseudo naturistes venant l’été au Quartier Naturiste du Cap d’Agde.

Villeurbanne, le 5 octobre 2006.

Depuis 15 ans nous passons régulièrement quatre mois de l’année au Quartier Naturiste du Cap d’Agde où nous y avons une résidence secondaire. Ce coin idéal pour les vacances nous avait fasciné lorsque nous y avions passés quelques jours avec mon mari et mon fils en été 1991 ce qui nous avait incité à y acheter un petit pied à terre.

Le Quartier était à cette époque très familial, plusieurs générations se retrouvaient sur la plage, les grands-parents, les parents, les enfants. Le soir les bars accueillaient toute la famille simplement, on pouvait tranquillement y déguster une glace ou un coktail en assistant à un spectacle musical, on pouvait se promener avec nos enfants même en bas âge dans les rues et les magasins sans crainte, le naturisme était respecté, les gens venaient là pour se rapprocher de la nature et se sentir bien. Il existait encore des discothèques pour les jeunes, un cinéma de plein air, un petit train pour amuser les enfants.

Depuis quelques années, nous constatons un grand changement. Les vraies valeurs naturistes peu à peu s’envolent. Les vacanciers ont trop tendance à confondre naturisme avec échangisme et exhibitionnisme. Comme c’est dommage !!!

Sur la plage les maillots sont de plus en plus présents , on arrive à se demander si on est vraiment sur une plage naturiste ou simplement sur une plage libre. Des bijoux accrochés aux parties intimes provoquent de nombreuses questions de la part des enfants.

Malgré une plus grande surveillance de la police (un gros effort à été déployé de ce côté-là), certains se livrent à des exhibitions en public sans retenu, je pense que ce n’est pas parce qu’on est nu que tout est permis. Que les gens fassent ce qu’ils veulent lorsqu’ils sont chez eux à l’abri des regards et des oreilles, c’est leur droit le plus absolu (quelqu’un à dit : Ma liberté finit où commence celle des autres).

Le soir à partir de 20 h, on ne peut plus se promener sans rencontrer des phénomènes bizarres , (hommes en laisse tenus par deux femmes, tenues plus que sexy, je dirais provocante, coït en plein air et j’en passe…). Les boîtes de nuit sont à présent réservées aux échangistes, vous rentrez gratuitement en couple, ou si vous êtes une femme seule, un homme célibataire ne rentre pas ou dans certaines il rentre en payant le prix fort. Les bars appliquent presque tous le même principe. Inutile de dire que désormais il n’est plus question de sortir le soir avec nos enfants.

On a constaté qu’il y a de moins en moins de vacanciers au quartier naturiste.
Certains de nos amis ont changés de destination car ils refusaient d’emmener leurs petits enfants dans ce milieu devenu presque malsain. Je crois que les gens n’ont plus envie de ce spectacle permanent. Quant à nous, ma famille et moi-même, on en est à se poser la question à savoir si on continue à venir au quartier ou si on revend tout et on cherche un coin plus respectueux des valeurs naturistes.

En conclusion, a mon avis (je sais que beaucoup de personnes le partagent) , si les choses ne changent pas, je crois que le naturisme et son quartier sont appelés à disparaître. Le naturisme est une tolérance, il ne faut pas l’oublier, et se serait fort dommage qu’on nous en prive à cause des nombreux débordements de gens non respectueux.

Francine JANET.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.