Carnet de chine : le Formica fait son retour dans les intérieurs branchés

Les chineurs le savent bien : le Formica est revenu à la mode depuis quelques années. Voici les secrets de son retour dans nos intérieurs…

Une invention détournée

Le Formica, inventé en 1913 par les ingénieurs électriciens américains Herbert A. Faber et Daniel J. O’Conor, tient son nom du mica dont il est composé. Il est constitué de nombreuses feuilles de papier kraft imprégnées de résines phénoliques, pressées à chaud pour lui donner une forme. Peu de personnes savent que le Formica était à la base un isolant électrique.

En 1927, Herbert A Faber et Daniel J O’Conorde tentèrent de positionner en surface un décor lithographié imprégné de résine mélamine. Le produit technique obtenu, des plaques de stratifié, devenait ainsi un élément de décoration. Cette découverte allait révolutionner d’abord les intérieurs les plus cossus, avant de se répandre dans tous les foyers…

Une mode réservée d’abord aux plus riches

Dans un premier temps, dans les années trente, les designers, architectes et décorateurs s’emparèrent de ce matériau moderniste, pour décorer les intérieurs des élites.

Des meubles pratiques et inusables pour tous

Dans les années cinquante et soixante, période d’après-guerre, ce matériau se popularisa, au point d’entrer à l’intérieur de centaines de millions de foyers européens au plus fort de son engouement. Colorés, arborant souvent des tons pleins de peps, les meubles en Formica furent d’abord appréciés pour la rupture qu’ils faisaient avec le bois. Les tables et buffets en bois, difficiles à nettoyer et qu’il fallait cirer, furent vite supplantés par des buffets en Formica multicolores à fermeture à glissière, des tables rouges, bleues ou jaunes, faciles à entretenir, d’un seul coup d’éponge. Les couleurs égayaient désormais les cuisines des femmes modernes… l’époque étant encore à la bonne ménagère devant ses fourneaux.

buffet-formica

Le mobilier en Formica gagna ensuite les collectivités, les intérieurs des magasins, et fut utilisé pour les décors des autobus ou des trains.

La marque américaine Formica devint un terme générique ultra-populaire. Attirées par les perspectives offertes par ce marché, de nombreuses autres entreprises surfèrent sur la vague du Formica, et créèrent leurs propres gammes.

Une période d’oubli

Jugé progressivement ringard, kitsch ou tout simplement daté vers la fin des années soixante-dix – quatre-vingts, le Formica fut progressivement banni des maisons à la mode.

Un retour en force dans les années 2020

Actuellement, les brocanteurs s’accordent à dire que le Formica est en plein boom. Il s’adapte parfaitement aux lignes épurées des appartements et loft contemporains, ainsi qu’aux villas. On peut le mixer avec du design contemporain, avec lequel il s’accorde à la perfection, ou opter pour une déco tout-Formica jusque-boutiste. Dans ce cas, on veillera à y adjoindre des accessoires typiques des années 50-60, ou des rééditions…

Une cuisine en formica © Virginie Moreau
Une cuisine en formica © Virginie Moreau

Nombreux sont les buffets, dont plus personne ne voulait à une période, qui se vendent à des prix de plus en plus élevés. Idem pour les tables et les chaises. Avec une préférence pour les modèles colorés et gais : rouge, bleu, jaune, vert… Les modèles de couleur marron et les modèles blancs sont moins prisés semble-t-il.

On les apprécie pour les mêmes avantages qu’ils présentaient déjà dans les années cinquante : facilités d’entretien, couleurs qui dynamisent une déco, durabilité du matériau…

Il devient difficile de trouver des meubles anciens en Formica à des tarifs raisonnables, l’accroissement de l’offre faisant automatiquement monter les prix. Bienheureux sont les chineurs qui, il y a quelques années, ont pu dénicher un buffet à 50 euros ou une table à 10 ou 20 euros. Les prix s’envolent, grand paradoxe pour un produit qui fut un temps archi populaire, au point d’avoir fait les beaux jours des cuisines de la classe moyenne, de l’employé à l’ouvrier…

De nos jours, des meubles sont encore fabriqués en Formica, et prennent des formes originales ou épurées. Pour en savoir plus : http://www.formica.eu/fr/ et http://www.polyrey.com

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.