Castelnau-le-Lez affiche son histoire et sa stratégie pour l'avenir sur son nouveau logo (vidéo)

Reportage

Le logo de Castelnau-le-Lez, créé en l'an 2000, commençait à être dépassé, notamment au regard des logos actuels d'autres collectivités comme la Métropole de Montpellier ou la Région Occitanie. C'est pourquoi le maire Frédéric Lafforgue et son équipe ont souhaité procéder à un changement d'identité visuelle.

Une nouvelle identité visuelle

Ce rafraîchissement d’image – qui a pris neuf mois, le temps d’une gestation – était devenu nécessaire, Castelnau-le-Lez se positionnant comme la deuxième ville de la métropole et la septième du département de l’Hérault. L’idée était “que le nouveau logo inscrive Castelnau-le-Lez dans l’innovation sans oublier son passé”, et qu’il montre que “Castelnau-le-Lez continue à avancer“, indique le maire.

Décryptage du logo

Le trait d’union bleu en forme de vague rappelle le Lez, “qui nous distingue des 25 autres Castelnau de France”, sourit Frédéric Lafforgue. Cette évocation du Lez met aussi l’accent sur l’aménagement en cours de ses berges, qui en fera le nouveau lieu de promenade des Castelnauviens (les plantations d’arbres auront lieu à l’automne, et il sera inauguré dans la foulée). La création d’une passerelle avec le domaine de Méric est d’ailleurs envisagée pour l’avenir (voir ci-dessous). La vague bleue du logo pourrait aussi évoquer la fibre qui équipe Castelnau-le-Lez et qui fait d’elle le lieu d’installation de prédilection des entreprises du numérique, donc un haut lieu de l’innovation numérique. Innovation numérique et inclusion numérique font partie de la stratégie municipale.

On pourrait aussi voir dans cette vague bleue les nouvelles voies douces qui seront créées ces prochaines années, notamment le long de l’avenue de l’Europe. Car la vision à long terme est celle d’une ville apaisée grâce aux mobilités douces (vélo…) et à une urbanisation contrôlée de l’avenue de l’Europe : sur les 3 000 logements qui pourraient encore y être bâtis, le maire souhaite que seulement 1 500 soient réalisés afin d’aménager des parcs urbains au lieu d’ériger des résidences, notamment au niveau de l’ancien Troc de l’Ile et du parc Jean-Fournier. Au sud de la ville, 56 hectares sont bloqués, préservés de la construction, mais le maire souhaite sanctuariser 44 hectares de plus, pour arriver à 100 hectares préservés. L’activité économique sera réservée aux parcs d’activité Mermoz, Eurêka, campus et autour de la gare TER Sablassou.

Le nouveau logo de Castelnau-le-Lez.
Le nouveau logo de Castelnau-le-Lez.

Sur le logo, la silhouette du paysage castelnauvien, dessinée d’un simple trait blanc, évoque pour sa part un célèbre tableau du peintre impressionniste Frédéric Bazille représentant une vue de Castelnau (son centre ancien, l’oppidum, l’église Saint-Jean-Baptiste) depuis le domaine Méric, où il demeurait…

“Notre nouveau logo raconte une belle histoire d’avance, celle de nos lendemains, sans tirer un trait sur notre passé”, s’est félicité le maire, qui a fait appel à une agence de communication pour créer ce logo. Un travail effectué en concertation avec l’équipe municipale et les agents municipaux, qui ont eu la primeur du dévoilement du logo vendredi dernier.

L’équipe municipale souhaite que les Castelnauviens s’approprient cette nouvelle identité visuelle de Castelnau.

Des réalisations et des projets

Frédéric Lafforgue a tenu à indiquer que Castelnau avance sur le scolaire, domaine où “la ville a toujours été fer de lance”, avec d’abord la création du bassin d’initiation de l’école Jean-Moulin, puis la construction du lycée Pompidou, la mise en place de l’académie numérique, et actuellement avec la construction du groupe scolaire Jacques-Chirac. “La ville s’inscrit dans le XXIe siècle avec l’extension de son palais des sports qui fera de lui l’un des plus grands de la métropole, le Kiasma qui assure le volet culturel, et la construction du nouvel Ehpad”, a-t-il assuré.

Côté transports, Castelnau-le-Lez est un lieu stratégique qui accueille la ligne 2 de tramway, et qui sera sur le tracé des futures lignes 1 et 2 de bus à haut niveau de service. Une gare TER sera créée à Sablassou, endroit stratégique relié avec les entreprises des parcs d’activités d’Eurêka et du Millénaire.

En matière de tourisme, la ville a une carte à faire valoir, puisqu’il sera bientôt possible de se promener à vélo le long des rives du Lez, depuis la mairie de Montpellier en passant par Castelnau-le-Lez, Clapiers, Montferrier jusqu’à Saint-Clément-de-Rivière. Un attrait touristique à mettre en lien avec le centre ancien de Castelnau.

Le maire veut que Castelnau-le-Lez soit une ville apaisée, où l’équipe municipale soit en lien direct avec la population, et qui ait une vision stratégique de l’avenir tout en préservant son extension urbaine.

Calendrier

Les travaux de réalisation de la gare TER de Sablassou devraient débuter en fin mandat, vers 2026, car il faut préalablement relancer les études de 2008. Mais sa construction est inscrite dans le SCOT, elle le sera dans le PLUI, et est référencée dans le contrat Etat-Région, qui lui octroie des crédits pour l’étude de faisabilité. Initialement positionnée vers le pôle multimodal Sablassou, elle devrait finalement être rapprochée de l’Aube Rouge pour créer un lien avec le Crès.

Concernant la passerelle vers le parc Méric, il faut encore monter le dossier avec le cabinet d’architecture montpelliérain Garcia-Diaz et mener des études environnementales. La volonté de créer cette passerelle est commune entre la ville de Montpellier et la municipalité de Castelnau, mais les contraintes juridiques et administratives repoussent le début des travaux à 2026 environ.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.