Castelnau-le-Lez : Frédéric Lafforgue, "les 3 réalisations dont je suis le plus fier"

Reportage

Elu maire il y a deux ans – après avoir assumé durant trois ans la succession de Jean-Pierre Grand – Frédéric Lafforgue dresse le bilan des réalisations des deux dernières années aux commandes de la municipalité.

Photo © Virginie Moreau.

Vous avez été élu maire il y a deux ans. De quel bâtiment êtes-vous le plus fier ?

Frédéric Lafforgue : « Il y en a plusieurs, à vrai dire ! Le premier est un bâtiment. Il n’est pas encore finalisé. Il s’agit du groupe scolaire Jacques-Chirac, bâtiment emblématique de l’éducation du XXIe siècle. L’école de la République entre dans la modernité. L’éducation fait partie des prérogatives municipales qui me tiennent à cœur. Faisons un parallèle. Mon prédécesseur Jean-Pierre Grand a commencé son mandat en bâtissant l’école Jean-Moulin, dotée d’une piscine d’apprentissage pour que les élèves apprennent à nager. C’était novateur.

Le groupe scolaire Jacques-Chirac est également novateur à plusieurs titres. Il regroupera des écoles maternelle et primaire, un jardin d’enfants, un gymnase, une cour oasis, l’inspection d’académie au sein de l’école… Construit en matériaux répondant aux dernières normes climatiques, il s’inscrit pleinement dans l’ère numérique. Avec lui, l’école du XXIe siècle s’installe à Castelnau. Nous avons aussi une volonté d’enseignement à l’international. Cela situe Castelnau sur son attractivité. Nous avons réalisé l’extension de la cour de l’école Saint-Exupéry, nous allons refaire celle de l’école Vert Parc… Castelnau a toujours été fer de lance en matière de patrimoine communal éducatif et le reste”.

Et en ce qui concerne l’urbanisme ?

Frédéric Lafforgue : « Je suis également très fier du coup de frein donné à l’urbanisme. Un travail de fond a été mené pour maîtriser l’urbanisation, et un grand coup de frein a été donné en particulier au sud de Castelnau. Dans le SCOT, durant le mandat précédent, j’avais fait inscrire 56 hectares préservés de toute construction. Avec le PLUI, 110 hectares sur 130 resteront des terres agricoles et viticoles sur le sud. Cette zone est le grenier de la métropole.

Concernant l’avenue de l’Europe et le centre ancien, suite aux études urbaines qui ont été réalisées, la Ville lance une modification de PLU avec la métropole de Montpellier. La délibération sera lancée le 26 septembre avec l’objectif que cette modification de PLU entre en vigueur sous moins d’un an. Cela aura pour effet que, sur les 9 hectares qui restent à bâtir sur l’avenue de l’Europe, on instaure 50 % de perméabilité et 50 % de constructions, et que soit divisé par deux le nombre de logements construits par rapport à ce qui aurait pu être bâti. Cela permettra également de gérer les mobilités et les espaces verts sur l’avenue de l’Europe”.

Y a-t-il une dernière réalisation qui vous est chère ?

Frédéric Lafforgue : “Les nouveaux parcs construits sur la commune de Castelnau-le-Lez sont ma troisième fierté. J’en fais l’annonce : trois parcs supplémentaires vont être créés sur l’avenue de l’Europe : le premier sera implanté sur l’ancien emplacement du Troc de l’Île, un second de 3 000 m2 ouvrira en lien avec la plaine de jeux et le groupe scolaire Jacques-Chirac, et un troisième sera créé en face du Prado Concorde (cela sera inscrit dans la modification du PLU). Et le parc du mas du Rochet sera inauguré le 5 novembre. Nous créons quasiment deux parcs par an, alors que nous nous étions fixé un parc par an dans notre feuille de route.

Je suis aussi très satisfait de nos actions en faveur de la proximité, avec les 5 Maisons des Proximités déjà mises en place et une sixième qui sera inaugurée en novembre 2022 sur l’avenue de l’Europe et sera couplée au Point Information Jeunesse (lequel déménagera du parc Laporte) ».

Ceci est un extrait de l’interview intégrale à paraître dans l’Hérault Juridique & Economique du 29 septembre 2022.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.