Castelnau-le-Lez : "Pour un sourire d'enfant" sensibilise au destin des enfants cambodgiens au Kiasma, le 16 mars

Mercredi 16 mars, le Kiasma accueillera à partir de 19h30 l'association "Pour un sourire d'enfant", qui officie depuis vingt-cinq ans au Cambodge pour sortir les enfants de la misère, les protéger de la prostitution et les scolariser.

© photo : Pour un sourire d’enfant

La genèse de Pour un sourire d’enfant

En 1995, Christian et Marie-France des Pallières se rendent au Cambodge dans le cadre d’une mission humanitaire. Le pays sort à peine de vingt-cinq années de guerre, dont quatre ans passés sous la dictature des Khmers rouges ; le pays est dévasté. Il y découvrent que les enfants comme les adultes ont des conditions de vie inimaginables. Un groupe d’enfants vivant et s’alimentant dans une décharge attire leur attention. Ils tentent de les aider avec leurs moyens personnels, puis fondent l’association Pour un sourire d’enfant.

Ils ouvrent une école à proximité de la décharge, embauchent des institutrices et reçoivent de plus en plus d’enfants. Ils compensent auprès des familles la baisse de revenus générée par la scolarisation des enfants. En 1997, deux ans après la création de l’association, 200 enfants étaient déjà scolarisés par l’association.

Au fil des ans, pour répondre aux plus grandes urgences, ne pas laisser d’enfant en danger, Pour un sourire d’enfant a construit de nouvelles classes, des toilettes, des infirmeries, des garderies pour que les mères puissent travailler, des classes maternelles, organisé du soutien psychologique pour les enfants traumatisés, créé un programme pour les enfants handicapés, un centre de nutrition pour les bébés souffrant de malnutrition, bâti des hébergements pour les enfants les plus maltraités, mis en place des formations professionnelles (secrétariat, école hôtelière, bâtiment, mécanique, coiffure, jardinage, assistante maternelle, employé de maison, école de commerce)… Près de 100 % des jeunes formés dans les centres Pour un sourire d’enfant trouvent un travail dans les entreprises cambodgiennes.

Depuis sa création, l’association a sauvé 12 000 enfants cambodgiens de la misère et 5 500 jeunes soutenus par l’association dans leur enfance bénéficient actuellement d’un emploi digne et correctement rémunéré.

Une soirée au Kiasma, dans le cadre de la tournée annuelle

Le mercredi 16 mars, dans le cadre de la tournée annuelle de sensibilisation à la pauvreté au Cambodge, la fondatrice de l’association, Marie-France des Pallières, sera aux côtés de Karuna, ancienne petite chiffonnière recueillie à 8 ans, devenue une brillante étudiante. Après la projection d’un film présentant les actions menées par l’association sur le terrain au Cambodge, la fondatrice et Karuna répondront aux questions du public.

Pour faire un don à Pour un sourire d’enfant : https://www.pse.ong/je-fais-don

marie france et karuna
La fondatrice Marie-France des Pallières, aux côtés de Karuna, ancienne petite chiffonnière recueillie à 8 ans.

Si vous ne parvenez pas à visualiser la vidéo ci-dessus, cliquez ici : https://youtu.be/4So5pOh-Kus

Informations pratiques

Le Kiasma – Salle Lagoya – 1, rue de la Crouzette – 34170 Castelnau-le-Lez
Soirée film et rencontre le mercredi 16 mars dès 19h30.

L'affiche de
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.