Castelnau-le-Lez : un parc boisé ouvert aux élèves de l'école St-Exupéry, la directrice souligne la cohérence avec le projet pédagogique

Reportage

Les élèves de l'école primaire Saint-Exupéry, à Castelnau-le-Lez, ont désormais la chance de disposer d'une cour d'école agrandie et restructurée, accompagnée d'un parc boisé composé de chênes.

Photo : Delphine Blaizeau, directrice de l’école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau.

De nombreux parents d’élèves accompagnés de leurs enfants ont assisté, samedi 14 mai, à l’inauguration de l’extension de la cour de l’école Saint-Exupéry par le maire, Frédéric Lafforgue. Plusieurs adjoints étaient présents, dont le premier adjoint Gérard Sigaud, Isabelle Seran, adjointe à l’Education, Nathalie Lévy, adjointe à la Petite Enfance, Thierry Dewintre, adjoint aux Finances, et Jean Koechlin, adjoint à la Ville durable. Le sénateur Jean-Pierre Grand, ancien maire de Castelnau-le-Lez, s’est notamment exprimé, saluant la présence de l’architecte qui avait construit l’école, Pierre Tourre.

inauguration de l'extension de l'école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez.
inauguration de l’extension de l’école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau

Un projet mené en concertation

La cour a été agrandie, et 710 m2 ont été entièrement réaménagés, entre l’espace boisé et le parvis. Un mur élégant en pierre de Beaulieu et Castries de 50 cm d’épaisseur entoure désormais les abords de l’école et de son restaurant scolaire. L’architecte Thomas Landemaine a conçu les plans de l’extension de cette cour en partenariat avec la Ville, les enseignants, les parents et les délégués de classe.

“Tout le monde s’est approprié ce projet”, indique Frédéric Lafforgue, qui explique qu’il y a eu “5 ou 6 plans successifs avant le plan définitif”. “Le chantier s’est déroulé en site occupé, c’est-à-dire alors que les élèves étaient en cours”, ce qui a nécessité une certaine organisation, a rappelé l’architecte.

chenes ecole saint exupery castelnau
Le parc de chênes de l’école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau

Cette concertation a permis de concevoir un projet pédagogique autour du parc boisé, composé de chênes, qui a été enrichi de gradins formant un petit ampithéâtre en robinier (bois) destiné à accueillir des lectures, du théâtre, voire une chorale, de la relaxation.

Les gradins de l'école Saint-Exupéry à Castelnau
Les gradins de la cour boisée de l’école Saint-Exupéry à Castelnau © Virginie Moreau

Le jour de l’inauguration, des enfants en avaient fait un parcours sportif, montant et descendant les marches d’un bon pas…

Les gradins de l'école Saint Exupéry à Castelnau
Les gradins de l’école Saint Exupéry transformés en parcours sportif © Virginie Moreau

Des bancs arrondis en robinier, de différentes hauteurs épousent la forme des troncs des arbres, formant un espace ludique et convivial. Il y avait une contrainte : “Nous avons dû gérer la topographie en pente et organiser le parc de façon à éviter les chutes”, explique l’architecte Thomas Landemaine.

Le parc de l'école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez
Le parc de l’école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau

Ce parc présente l’avantage d’offrir un espace ombragé aux enfants, la cour de l’école étant très exposée aux rayons du soleil. “Il permettra à ceux qui souhaitent un peu de calme, ou qui n’ont pas envie de jouer au ballon, de se détendre dans la nature après le déjeuner ou pendant la récréation”, se réjouit Delphine Blaizeau, la directrice de l’établissement.

Les élèves se reposent et se restaurent dans le parc après l'inauguration
Les élèves se reposent et se restaurent dans le parc après l’inauguration © Virginie Moreau

Lien avec le projet pédagogique

Elle souligne la cohérence de cette ouverture de l’espace boisé avec le projet pédagogique global de son école, qui est labellisée Eco-Ecole niveau 2 (sur 3). En effet, ce parc s’ajoute au potager cultivé par les élèves dans le patio, à l’étage. Les élèves y suivent toutes les étapes de la pousse des légumes et des fraises.

De plus, ceux qui sont scolarisés en CM1 et CM2 sont sensibilisés à la préservation des ressources et aux événements climatiques par l’association Cible (association du bassin versant du Lez). “Nous nous devions de disposer d’un espace perméable, les élèves étant alertés des dangers de l’imperméabilisation des sols et du ruissellement des eaux. C’était une question de cohérence, et important pour leur bien-être”, relève Delphine Blaizeau.

L’école primaire Saint-Exupéry accueille environ 350 enfants scolarisés dans 13 classes : 3 CP, 2 CE1, 1 CE1-CE2, 2 CE2, 2 CM1 et 3 CM2.

L’extérieur de l’école devenu plus accueillant

L'extérieur de l'école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez.
L’extérieur de l’école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau.

Les abords de l’école ont, eux aussi, été restructurés, l’un des arbres étant désormais doté d’un immense banc rond en robinier qui entoure le tronc. Ainsi, les parents peuvent dorénavant bavarder tranquillement assis à l’ombre après avoir déposé leurs enfants à l’école le matin, ou en les attendant le soir. Un avantage pour la convivialité.

Le Devois, un quartier jugé “exemplaire”

Le maire de Castelnau-le-Lez, Frédéric Lafforgue, a salué l’exemplarité du quartier du Devois, construit dans les années 80 par son prédécesseur, Jean-Pierre Grand. Lequel a rappelé s’être battu lors de la construction de l’école St Exupéry pour la préservation du petit bois, qui est désormais mis en valeur et intégré au projet éducatif.

Le quartier est jugé exemplaire par la présence de nombreux équipements municipaux (école primaire St Exupéry et école maternelle Les Petits Princes, jardin partagé, plateau sportif…), la connexion aux transports avec 2 stations de tram permettant la scolarisation des collégiens et lycéens dans les établissements proches et aux habitants de se rendre au travail.

discours lafforgue
Discours du maire Frédéric Lafforgue lors de l’inauguration de l’extension de l’école Saint-Exupéry à Castelnau-le-Lez © Virginie Moreau.

Il a annoncé la réfection prochaine, en concertation avec les résidents, de la place du Forum, jugée trop minérale, et qu’il souhaite végétaliser.

Enfin, le maire a rappelé que le quartier serait proche, dès 2025, de 2 lignes de Bustram, l’une permettant d’aller à Castries ou Montpellier (Antigone), l’autre conduisant à la gare Sud de France, mettant ainsi Paris à moins de quatre heures du Devois.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.