Castelnau-le-Lez : vers la gratuité des transports publics pour les étudiants de moins de 26 ans

Vendredi 17 septembre, alors qu'il faisait le bilan de sa première année de mandature, le maire de Castelnau-le-Lez, Frédéric Lafforgue, a annoncé sa volonté de donner un coup de pouce financier aux étudiants vivant à Castelnau, en finançant leurs transports.

Sur le budget 2022, avec effet rétroactif

On le sait, la gratuité des transports publics TaM (tram et bus) pour les jeunes de moins de 18 ans a été mise en place par la métropole de Montpellier au 1er septembre 2021. Le maire de Castelnau-le-Lez, qui se dit “inquiet de la situation financière des étudiants”, souhaite faire un geste supplémentaire à celui de la Métropole.

Frédéric Lafforgue indique : “Sur le budget 2022, nous allons réfléchir à libérer des lignes budgétaires afin d’assurer la gratuité des transports pour les étudiants castelnauviens de 18 à 25 ans, qui doivent habituellement payer un abonnement de 171 euros”. Cette gratuité ne sera pas assujettie à des critères de ressources. Il faudra seulement “justifier avoir vécu au moins un an Castelnau et être étudiant dans la métropole”, précise le maire, qui veut ainsi dégager une aide financière profitant aux étudiants et à leurs parents. Cette mesure destinée à libérer du pouvoir d’achat vise également à “inciter les jeunes à prendre les transports en commun pour aller dans les écoles, à la fac, en BTS, ou même au lycée Pompidou pour les lycéens majeurs”.

Cette gratuité permettrait de faire la jonction jusqu’à la fin d’année 2023, où tous les habitants de la Métropole bénéficieront de la gratuité des transports. Pour l’équipe municipale, il s’agit de compenser un “trou dans la raquette”, sans attendre que la métropole fasse le geste.

Cette mesure, étudiée sur le budget 2022, aurait “un effet rétroactif sur l’année d’abonnement pour la scolarité”, ajoute le maire, qui assume cet “acte social fort ciblé sur les étudiants”. “Certains jeunes rencontrent des difficultés financières qui peuvent empêcher leur scolarité. Les étudiants, les jeunes en contrat d’alternance, les stagiaires non rémunérés…” Il s’agit de “leur donner un coup de main”.

A cet effet, un travail de recensement des étudiants castelnauviens va être entrepris, qu’ils vivent en appartement, en collocation, en résidence du Crous ou chez leurs parents.

De précédentes mesures envers les étudiants

On s’en souvient, au plus fort de la pandémie, l’équipe municipale avait fait des étudiants l’une de ses priorités en incitant ceux qui se trouvaient en difficulté à se signaler auprès du CCAS, qui leur avait alors distribué des bons d’achat pour se nourrir et acheter des produits de première nécessité. Pour briser leur isolement, les Maisons des Proximités avaient été ouvertes afin qu’ils puissent maintenir du lien social entre eux.

Malgré cela, Frédéric Lafforgue, se dit “toujours inquiet pour eux, même si la vie universitaire reprend tout doucement”. D’où cette nouvelle disposition, qui devrait soulager les jeunes.

© photo du tram : Arthur Lansonneur.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.