Castelnau-le-Lez : vers une avenue de l'Europe plus végétale et adaptée aux vélos

Reportage

La municipalité de Castelnau-le-Lez a décidé de freiner la densification immobilière de l'avenue de l'Europe, pour laisser plus de place aux espaces verts et aux mobilités douces.

A Castelnau-le-Lez, le visage de l’avenue de l’Europe a bien changé en quelques années. Initialement bordée de grands hangars commerciaux qui la faisaient ressembler à une zone industrielle, elle a été modifiée par l’arrivée de la 2e ligne de tramway en décembre 2006, et la construction consécutive de nombreuses résidences collectives. Certains habitants lui reprochent désormais d’être trop construite et de laisser trop peu de place à la nature, d’autres souhaiteraient que des voies cyclables plus sûres y soient aménagées pour y circuler en vélo.

Une étude visant à changer la physionomie de l’avenue

Voilà pourquoi l’équipe municipale, soutenue dans sa démarche par la Métropole de Montpellier, a diligenté début 2021 une étude urbaine pour requalifier (repenser) cet axe du rond-point Charles de Gaulle jusqu’au panneau d’entrée du Crès. Les abords immédiats de cette voie – l’avenue de la Galine, des Perrières et l’Aube Rouge – ne sont pas oubliés. L’idée de la mairie est de “freiner la densification urbaine, d’aménager plus d’espaces verts et de repenser la circulation autour des mobilités douces”. “Les grands principes de cette étude, selon le maire, Frédéric Lafforgue, sont l’instauration de sols perméables, plus écologiques ou encore la création de parcs urbains. Les élus ont validé les principes de requalification suggérés par l’étude”.

L’immobilier et l’imperméabilisation des sols sous contrôle

L’étude propose des orientations stratégiques, un plan directeur et un programme d’actions :

  • L’instauration anticipée (reprise dans le règlement du futur PLUi), d’une emprise perméable d’environ 30 à 50% de la parcelle permettant ainsi de dédensifier en retrouvant des espaces végétalisés et aérés, favorisant notamment la gestion des eaux pluviales et d’empêcher les îlots de chaleur.
  • La création, à l’intérieur de fonciers privés, de passages perpendiculaires à l’avenue de l’Europe.
    Ces passages, d’une emprise de 7 m environ, donneront sur l’avenue de la Galine et les Perrières notamment, mais aussi vers le sud et en particulier la plaine de jeux Jean Fournier et le futur 4e groupe scolaire, les sections de l’avenue de l’Europe et seront intégrés dans les mutations foncières privées à venir.
  • La création de bâtiments de hauteurs plus importantes au niveau des pôles de centralité, pour casser le rythme de l’avenue et la rendre moins monotone. L’idée de la municipalité est de libérer de l’emprise foncière sur la parcelle. Les bâtiments seront originaux sur le plan architectural, et de grande qualité, annonce le maire, Frédéric Lafforgue.
  • La création de parcs urbains lorsque cela sera possible, en fonction des opportunités foncières.
  • Les nouvelles constructions seront situées en retrait par rapport à l’avenue, et non juste au bord. L’espace dégagé sera végétalisé.
  • La zone commerciale de l’Aube Rouge bénéficiera d’un lifting et ses activités seront valorisées.

Ces dispositions, qui correspondent à la fois à une volonté municipale et à un souhait de la Métropole, seront inscrites au règlement du futur PLUI, qui devrait être approuvé fin 2023. Dès à présent, la ville a décidé de définir et de maîtriser les conditions de l’évolution de l’avenue en instaurant un périmètre d’étude, pour “ne pas compromettre la cohérence des aménagements à venir”. L’évolution de l’avenue est donc préservée pendant dix ans maximum.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Bonjour
    C’est bien de planter des arbres et faire moins de béton, mais rue du Capitole cela fait 2 ans que des arbres sont plantés dans 50 cm de terre, jamais d’arrosage, donc encore une fois ils sont tous morts.
    Faire des trous plus profonds avec un arrosage régulier me semble primordial. Si une nouvelle plantation est prévue, la faire en automne avec des trous plus profonds. Nous, devant notre maison, nous refuserons ainsi que les voisins une nouvelle plantation dans les conditions actuelles. La végétation c’est une très bonne idée, mais il faut avoir un maître d’œuvre efficace de début à la fin.
    Cordialement

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.