CAUX - Cérémonie de commémoration du 11 novembre

Le 11 novembre 1918, à 5h15, la France et ses alliés signent l'armistice avec…

Le 11 novembre 1918, à 5h15, la France et ses alliés signent l'armistice avec l'Allemagne, ce qui met fin à quatre années de combats meurtriers, laissant plus de 18 millions de morts et de blessés sur les champs de bataille.

Les hostilités sont suspendues à 11h. La fin réelle de la guerre est actée avec le traité de paix de Versailles le 28 juin 1919.

Le 20 novembre 1916, devant le drame que sera la bataille de Verdun, l'idée de la sépulture du soldat inconnu voit le jour. Cette stèle sera la solution que trouve la nation pour rendre hommage aux soldats non identifiés “morts aux champs d'honneur”.

Représentant anonyme de la foule des “Poilus”, le Soldat inconnu est inhumé le 28 janvier 1921 sous la voûte de l’Arc de Triomphe à Paris.

Le 11 novembre 1923, le ministre de la guerre et des pensions, André Maginot, allume pour la première fois une flamme du souvenir. Depuis, elle est ravivée tous les soirs à 18h30.

En France, chaque ville, chaque village aura des jeunes partis défendre son pays et qui ne seront pas revenus des combats.

Ainsi on trouve des monuments aux morts où sont gravés leurs noms pour la postérité et pour que l'on ne les oublie jamais.

Tous les 11 novembre, dans tout le pays, on commémore leur mémoire et on leur associe les soldats français qui sont tombés dans l'année sur les différents théâtres d'opérations ou la France intervient dans le monde pour préserver la paix.

  

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.