L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Entreprises

CCI-Store : les CCI d'Occitanie phygitalisent leur avenir

A Montpellier, Alain Di Crescenzo, président de la CCI Occitanie, a présenté ses vœux à la presse. Entre réduction des ressources financières et lancement d'une nouvelle offre d'e-services, le réseau consulaire veut tracer son avenir en phygital, en associant le numérique au service personnalisé apporté par ses conseillers experts.

En présence d’André Deljarry, qui préside la CCI Hérault, Alain Di Crescenzo a en préambule rappelé le contexte économique porteur tant en région qu’en France. “L’Occitanie surperforme” en termes de croissance, a-t-il indiqué, comme le montre l’analyse de la Banque de France. Et notamment l’industrie régionale (+4,2 %), dont les perspectives semblent sereines pour 2018, avec les récentes commandes d’Airbus… De bonnes notes auxquelles s’ajoute une baisse de 8% des défaillances d’entreprises. Et autant de bonnes nouvelles pour l’emploi, qui reste toutefois l’une des problématiques négatives notamment sur l’Hérault, estime le président du réseau consulaire régional.

Une CCI Hérault pilote pour la nouvelle offre d’e-services CCI-Store

Que s’est-il passé dans le réseau des CCI Occitanie ? “2017 a été l’année de l’installation de la nouvelle organisation avec pour principale volonté de rendre service aux entreprises.” Pour Alain Di Crescenzo, “le territoire et la proximité sont la valeur ajoutée du réseau”. Les CCI de la région ont travaillé à un catalogue commun d’offres de services préfigurant la montée en puissance d’une nouvelle offre d’e-services : CCI-Store

…11 CCI départementales sont pilotes de ce projet de néoservices, dont en région, les CCI de l’Hérault et du Tarn. Il s’agit d’une plateforme de services aux entreprises entièrement digitalisée, conçue pour une consultation en mobilité, 24h/24 et 365 jours par an. Plus de 500 e-services seront proposés, le prélancement de cette offre étant annoncé pour le 26 janvier. Cette marketplace s’appuiera sur les compétences du réseau des CCI et des conseillers (1.300 équivalents temps plein) pour accompagner son déploiement. Le projet, initié il y a deux ans, a nécessité un investissement de 4 M€. A ce jour, 85 CCI départementales et 11 CCI régionales participent à son développement. “C’est la première plateforme d’e-services entièrement dédiée aux entreprises éditée par un tiers de confiance” a commenté Alain Di Crescenzo.

Une taxe d’apprentissage record

La mise en place en novembre 2017 d’un CFA régional – Sud Formation Occitanie – actif depuis le 1er janvier 2018 et qui vise la formation de 6.000 jeunes, simplifie les échanges et la relation avec le conseil régional. Un nouveau CFA de 3700 m2 utiles (sur 5.000 m2) va ouvrir à Carcassonne. L’investissement de 16,7 M€ est porté par la Région (8,5 M€), la CCI Occitanie (5,7 M€), le département de l’Aude, les intercommunalités locales et le Feder (0,5 M€). Son ouverture est prévue pour la rentrée scolaire 2019. Concernant la collecte de la taxe d’apprentissage, Alain Di Crescenzo annonce un record pour 2017 avec 60 M€ collectés, dont 10 M€ dans l’Hérault. Une croissance de +3% confirmée par André Deljarry, en charge de la taxe d’apprentissage.

Baisse de 20 % des ressources

André Deljarry avait déjà lancé son alerte (lire l’article) , mais la baisse des ressources aux CCI de France annoncée par l’Etat dépassera les 17 % préalablement annoncés… “Le 2 janvier, les pouvoirs publics ont confirmé, au niveau national, la réduction de 20 % de ces ressources (…) Cela aura une incidence sur l’emploi dans nos réseaux” a confirmé Alain Di Crescenzo, “même si nous avons toujours lutté contre le fait que l’emploi ne devait pas être une variable d’ajustement pour le réseau consulaire”. André Deljarry a pour sa part confirmé que depuis 2012, une baisse de 50 % des ressources du réseau avait été opérée par l’Etat. “Pour autant, nous maintenons nos objectifs” a-t-il indiqué. Notamment la réalisation du nouveau campus pour Montpellier Business School. “C’est un outil que nous voulons, qu’il nous faut pour renforcer notre offre de formation” a estimé Alain Di Crescenzo. Le président de la CCI Hérault a rappelé que cet investissement de 92 M€ – pour des retombées économiques estimées à 200 M€ – faisait l’objet d’un très large consensus, avec le soutien institutionnel (lire l’article), de la Région Occitanie et de la Métropole de Montpellier notamment. “Les terrains ont été déterminés sur la future ZAC Cambacérès ; il ne reste plus que quelques ajustements quant à la vente du site actuel d’Alco, pour lancer l’opération.” La volonté générale est de disposer de ce nouvel équipement pour la rentrée scolaire de 2020-2021. Alain Di Crescenzo a également évoqué les possibilités de fusion entre les réseaux CCI et les Chambres de métiers, et la nécessité de la LGV en Occitanie. “C’est criminel de ne pas investir quelques milliards d’euros sur vingt-cinq ou trente ans afin de permettre le développement économique de long terme d’un territoire garant d’une équité territoriale équilibrée et du soutien au déploiement de bassins de vie et à l’emploi ” a-t-il lancé.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.