Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Entreprises

Challenge Big Data - French Tech : 8 projets retenus par la Métropole de Montpellier

Au printemps 2015, le pôle Images & Réseaux et les métropoles de Rennes et Montpellier, avec leurs partenaires respectifs, Dassault Systèmes et IBM, ont lancé les challenges Big Data. Ces appels à projets encouragent l’innovation numérique et la création d’applications pour la ville à partir de big data. 6 à 9 mois pour développer leurs […]

Au printemps 2015, le pôle Images & Réseaux et les métropoles de Rennes et Montpellier, avec leurs partenaires respectifs, Dassault Systèmes et IBM, ont lancé les challenges Big Data. Ces appels à projets encouragent l’innovation numérique et la création d’applications pour la ville à partir de big data.

6 à 9 mois pour développer leurs projets

Après un comité de sélection qui s’est tenu en septembre dernier, 8 projets ont été retenus et ont désormais 6 à 9 mois pour développer des services et applications innovantes utilisant à la fois des données ouvertes ou accessibles des métropoles partenaires et les possibilités des deux plateformes (pilotage de la ville en temps réel pour IBM et espace collaboratif de conception et visualisation 3D du territoire  pour Dassault Systèmes). Ces 8 projets vont recevoir un financement allant jusqu’à 70k€ grâce au soutien de l’Etat dans le cadre du programme d’investissements d’avenir.

3 grandes thématiques

Les projets s’articulent autour de 3 grandes thématiques :

  • Transports et mobilité : services liés aux mobilités douces, gestion de la circulation, gestion du stationnement ;
  • Énergie : gestion du potentiel solaire (photovoltaïque et thermique), gestion de la transition énergétique ;
  • Environnement : maîtrise du bruit, pollution atmosphérique, gestion des fluides (dont la consommation en eau des ménages), gestion des conditions climatiques du territoire, les risques et leur gestion.

Les huit projets retenus sont…

˃ Faciligo : il vise à faciliter l’accès aux transports en commun pour les personnes à mobilité réduite grâce à une plateforme de mise en relation de voyageurs à mobilité réduite avec des voyageurs autonomes. La plateforme s’appuiera sur la plateforme IBM et sur des données autour des transports (horaires, trajets, trafics) et sur les loisirs (cinémas, musées, activités, …) avec une première expérimentation prévue sur le Languedoc Roussillon. La mise en relation qualifiée grâce aux données répond aux besoins de mobilité croissante, aux problématiques de lien intergénérationnel s et de cohésion sociale et s’affiche aujourd’hui comme un service innovant et unique en France.

˃BigCycleData, projet lié à la mobilité douce, veut optimiser les Réseaux de vélos en libre-service et entend pour cela s’appuyer sur la platefore 3DEXPERIENCity et sur les données OpenData Kéolis, Rennes Métropole, les Balises Abeeway et les voitures PSA.  L’enjeu majeur est de permettre aux opérateurs de réseaux de vélo de prédire la demande en vélos existant grâce à des balises de localisation sur les vélos permettant de savoir ce qui se passe entre deux stations et donc de mieux prédire les risques de casse, de vol, la demande, …

˃ Le projet BENTO (Base de transition Energétique et Numérique des TerritOires) entend développer une « cartographie énergétique » du territoire de Rennes Métropole à l’échelle du bâtiment ainsi qu’une application web (fixe) permettant la visualisation et l’exploitation de celle-ci. À l’heure où la création du dispositif de « carte vitale du logement » apparaît comme l’un des outils majeurs de la transition énergétique et numérique des territoires, il existe une réelle attente de la part des pouvoirs publics et de l’ensemble des acteurs du bâtiment d’outils capables de compiler, mutualiser et suivre l’ensemble des informations concernant le parc bâti et ses consommations énergétiques à l’échelle du bâtiment comme du logement.

˃ Super Citizen Smart Sensors (SCSS) est un service de production temps réel de données environnementales proposant une solution modulable permettant d’évaluer la qualité de l’air intérieur et extérieur, le bruit, la chaleur, l’humidité, la lumière … et de rendant ces données publiques via l’open data. Le projet vise à produire des données en limitant d’une part les investissements pour le territoire et le coût de maintien en condition opérationnelle, ainsi qu’à rendre ces données accessibles et exploitables pour le grand nombre (collectivité, citoyens…). Un outil de sensibilisation citoyenne pour amorcer le changement des comportements.

˃ Media SIG vise à intégrer la 3D et les données associées au service d’alerte à la population de CII industrielle en incluant un nouveau service de géolocalisation du citoyen via son mobile. L’objectif est de faciliter la visualisation des zones à risques grâce à la 3D pour organiser plus efficacement les moyens d’intervention. La 3D dans un SIG permet donc de visualiser et de repérer rapidement les bâtiments techniques (transformateurs, bouches d’incendies, …) d’une zone, et de mettre à disposition ces informations aux équipes qui doivent se rendre sur le terrain d’urgence. De même, l’affichage d’une zone inondable permet de visualiser rapidement la hauteur d’eau atteinte dans les différe nts bâtiments. Pompiers, Samu, hôpitaux, mairies, sites Seveso, … les applications marchés sont nombreuses.

˃ Water Brain est un dispositif visant à détecter la consommation d’eau des ménages et plus spécifiquement les anomalies pour détecter une inactivité prolongée inhabituelle, accompagner la transformation des comportements quotidien de consommation. Ce projet est associé à un service existant, senior@home, qui analyse le comportement des personnes âgées à leur domicile et leur permet ainsi de rester le plus longtemps possible chez elles. Les aidants familiaux, professionnels et collectivités sont ainsi destinataire des informations sous forme de notification, un dispositif attendu par exemple sur les périodes de canicule. La maison connectée pour accompagner le maintien à domicile !

˃ Smart flow for the city : l’objectif du projet est de concevoir un service web et mobile de préconisation de planification de déplacement urbain pour optimiser les temps dans la ville.

Ce service s’adresse à deux typologies d’utilisateurs avec des usages différents :

–       les citoyens : préconisation des heures de départ pour un trajet en voiture

–       les professionnels de la logistique urbaine : planification intelligente des tournées

L’expérimentation se fera sur la ville de Montpellier et avec la plateforme IBM. Une fois opérationnel, le projet sera également capable d’avoir un impact sur le comportement des citoyens : choix de leurs heures de départ et organisation de leurs habitudes de vie (horaire de travail, horaire des courses, déplacement familiaux, …) et des professionnels de la logistique (planning des livraisons, horaires de démarrage des équipes, …).

˃ NOAM© (Nouvelle Offre pour Acheter-louer Malin) propose de développer un Système d’Informations Géographiques Web dédié à la vente, la location et à l’achat de biens immobiliers destiné à la fois aux particuliers et aux professionnels de l’immobilier. Le projet répond ainsi aux attentes des utilisateurs d’avoir des informations sur un bien recherché (caractéristiques, localisation par rapport à des commerces, informations démographiques, …), un service innovant non proposé par les services immobiliers actuels.

Source Montpellier 3M

• S’abonner en ligne (CB) à l’Hérault Juridique & Economique

• Voir toutes les infos du fil d’actualité heraultjuridique.com

• Voir toutes les infos Culture de heraultjuridique.com

• Vous abonner à la newsletter gratuite ECO-LR du jeudi de l’heraultjuridique.com

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.