CHICHOIS AUTOUR DES CONCESSIONS DE PLAGE : Le Préfet annule la procédure d''attribution de la ville

Coup de tonnerre sur le littoral Sètois ! A quelques jours de l'ouverture programmée des paillottes,…

Coup de tonnerre sur le littoral Sètois ! 

A quelques jours de l'ouverture programmée des paillottes, c'est un coup dur pour les plagistes sétois qui voulaient commencer la saison dés les vacances de pâques. Le Préfet de l'Hérault vient de bloquer la procédure municipale d'attribution des concessions de plages.

Le Préfet reproche plusieurs irrégularités

Dès septembre 2017, le Préfet avait alerté la mairie de Sète sur la nécessité d'un réel examen approfondi des offres pour garantir l'égalité de traitement des candidats. Mais de nouvelles irrégularités auraient été constatées et aboutissant à ce blocage préfectoral. 

En fait, les services de l'Etat reprochent à la municipalité sétoise d'avoir organisé des visites de concessions avec des candidats, au mois de juin dernier. Pour la préfecture, ce serait une distorsion à la concurrence. ” Les visites du lot se sont déroulées en juin 2017, lorsque le titulaire précédent de la concession était présent et en exploitation, permettant ainsi au délégataire sortant de connaître le nombre de candidats potentiels ainsi que leur identité. Or l’incertitude des candidats sur la présence de concurrents potentiels permet à l’acheteur public d’obtenir les meilleures offres lors des consultations qu’il engage” précise t-on du coté de la Préfecture.

De plus, plusieurs candidats auraient attestés sur l'honneur avoir un casier judiciaire vierge ce qui ne serait pas le cas pour cinq d'entre eux.

Pour la Préfecture, la procédure de renouvellement portée par la municipalité est donc jugée  trop fragile juridiquement au regard de la réglementation applicable aux marchés publics. Elle aurait pu conduire à de nouveaux contentieux voire à une nouvelle mise en cause de la responsabilité des élus.

Le maire déjà mis en examen en 2011 pour favoritisme 

Ce n'est pas la première fois que la ville de Sète rencontre des difficultés avec la gestion des concessions de plage. En 2011, l'attribution des paillotes avait déja été mise à mal, la Préfecture reprochant à la ville d'avoir changé les règles du jeu en cours de procédure. Dans ce dossier, le maire François Commeinhes est toujours mis en examen pour favoritisme pour avoir attribué une paillote à son neveu.
 

La mairie fait valoir ses arguments 

Pour les casiers judiciaires, la ville admet que lors des dépôts de dossiers, ses services se sont fiés aux attestations sur l'honneur.
Concernant les visites effectuées en juin dernier, les services municipaux se défendent de toutes mauvaises intentions : “Quand vous achetez une voiture, vous l'essayez ! “ explique  Sébastien Pacull, adjoint en charge du domaine public.
 
Pour l'histoire du neveu, le maire explique qu'il s'agissait d'une candidature masquée, qu'il ignorait que son neveu se cachait derrière cette SARL, et qu'il a cassé la concession dès qu'il l'a découvert. Le dossier est toujours à l'instruction.

Une décision préfectorale contestée en Justice par la ville

Aujourd'hui, le Préfet demande à la ville de Sète de prolonger les anciennes concessions d'un an avant de relancer un nouvel appel d'offres pour l'an prochain.  Mais le maire de Sète va faire appel de la décision du Préfet devant le Tribunal administratif.

L'adjoint au maire, Sébastien Pacull s'interroge  sur un éventuel traitement inégal. “Il y a en tout cas un traitement inégal entre toutes les villes, puisque par exemple depuis 2014 à Sète on nous interdit de faire des soirées alors qu'à la Grande Motte, les paillotes sont des discothèques à ciel ouvert, au Cap d'Agde aussi et à chaque fois Sète est pointé du doigt. Alors je ne sais pas si c'est politique, mais c'est polémique” rapporte nos confrères de radio france bleu herault.

Politique ou polémique, ce qui est sûr c'est que les paillotes ne seront pas montées pour le weekend de Pâques comme les autres années, il faut attendre au moins trois semaines de plus.
Affaire à suivre.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.