Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Culture & Loisirs

Chris Aerfeldt, peintre surréaliste et féministe en clair-obscur

Australienne d’origine, fille de migrants estoniens, Chris Aerfeldt s’est installée à Montpellier il y a quelques années avec son époux français. Jusqu’à présent, elle a essentiellement exposé en Grande-Bretagne et en Australie, attirant l’œil de collectionneurs de renom comme Charles Saatchi. Ses œuvres seront bientôt montrées au public français, à l’occasion d’une exposition qui se […]

Australienne d’origine, fille de migrants estoniens, Chris Aerfeldt s’est installée à Montpellier il y a quelques années avec son époux français. Jusqu’à présent, elle a essentiellement exposé en Grande-Bretagne et en Australie, attirant l’œil de collectionneurs de renom comme Charles Saatchi. Ses œuvres seront bientôt montrées au public français, à l’occasion d’une exposition qui se tiendra à la CastanGalerie de Perpignan du 24 septembre au 22 octobre 2016. En pleins préparatifs, l’artiste peintre a ouvert les portes de son atelier à L’Hérault Juridique & Economique.

Déesses

Sitôt dans l’atelier, les tableaux de grands formats impressionnent par la force des personnages féminins, plus grands que nature. Des femmes aux mains disproportionnées sont occupées à remplir, en pleine nature, une mission connue d’elles seules. Elevées au rang de personnages mythologiques, ces quasi-déesses semblent prendre le contrôle du monde.

A y regarder de plus près, on distingue plusieurs séries dans la production récente de Chris Aerfeldt. Des ménagères décapantes, gantées et « armées » de plumeaux, éponges et autres sprays nettoyants, astiquent une cascade, une montagne ou une côte. Des enfileuses de perles font des préparations culinaires surprenantes. Des tricoteuses ne se laissent nullement émouvoir par une avalanche ou les flots déchaînés. Des mangeuses de fleurs défient le public du regard. Des égéries au téléphone semblent communiquer avec l’au-delà. Et des madones tentent désespérément de protéger des vies hypothétiques en éprouvettes.

Surréalisme et Nouvelle Sincérité

Que de surréalisme dans tout cela ! Chris Aerfeldt explique peindre des métaphores de ses émotions en hissant au rôle d’héroïnes des femmes qui se débattent avec la réalité de leur quotidien. Après avoir ressenti un grand sentiment d’impuissance dans son enfance, elle a repris les rênes de son destin grâce à ses œuvres. « Tous mes tableaux sortent de mon subconscient. Mon travail pourrait être apparenté au mouvement pictural britannique de la Nouvelle Sincérité », analyse-t-elle.

Histoire de l’art, mode et Moyen Age

Ses personnages féminins sont traités comme des sujets de l’histoire de l’art. Inspirée par les petits tableaux des Flamands des XVI et XVIIe siècles, Chris Aerfeldt les revisite en grands formats et les replace en plein-air, loin du contexte intimiste du foyer, d’où la forte impression de décalage générée. Ses femmes à la bougie tiennent des ampoules, et ses femmes aux perles sont des plus contemporaines, sortes de Dames Nature figées comme dans des photos de mode. Elles surgissent et se fondent dans les paysages qui leurs servent quasiment de vêtements. Le clair-obscur et les contrastes de couleurs sont habilement maîtrisés.

Les expressions des visages sont ambiguës ; on ne sait ce que pensent les personnages. Une pointe d’humour ou de fantaisie se fait souvent sentir. « Mes tableaux posent des questions mais n’apportent pas de réponses. Je les conçois comme des invitations à la méditation. Voilà pourquoi j’y arrête la course du monde », souligne Chris Aerfeldt.

La mode, l’histoire de l’art, les madones font partie des sources d’inspiration de Chris Aerfeldt, dont les œuvres accordent une large place au symbolisme. Ainsi, les outils tranchants évoquent la transgression, l’idée de braver les interdits, mais aussi une volonté et un besoin de protection face aux crises financières et personnelles. Les téléphones ficelés aux corps aussi, car ils relient au reste du monde.

Souvent, ses montagnes rapprochent des Cieux. Un certain mysticisme flotte dans les œuvres de Chris Aerfeldt, elle-même très imprégnée de littérature médiévale, des écrits de sainte Thérèse d’Avila et d’Hildegarde de Bingen. Cela rejoint l’idée de la Création. L’une de ses déesses de la nature n’est-elle pas en train de créer des nuages, avec la vapeur de son fer à repasser  ?

Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com

> CastanGalerie – 3, place Léon-Gambetta – 66000 Perpignan – Téléphone : 04 68 34 03 67 – roger.castang@sfr.fr

> Site Internet de l’artiste : www.aerfeldt.com/

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.