Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Cinéma et confinement : les salles obscures protestent en lumière

La Fédération Nationale des Cinémas Français invite toutes les salles de cinéma à manifester leur désaccord face à leur fermeture en allumant leur enseigne, ce mardi 15 décembre, de 17h00 à 18h00. L'idée est de souligner la présence des cinémas comme lieux de lien social et culturel essentiels au cœur des villes et des villages.

Derrière les rideaux des salles obscures, clos pour cause de mesures gouvernementales, c’est bien toute une filière et une industrie de l’image qui est concernée. Plus largement, par extension, le spectacle vivant et le milieu de la culture (avec la fermeture des musées notamment) sont contraints au silence.

L’ACCILR se joint au mouvement

L’association des Cinémas et Circuits itinérants Art et Essai du Languedoc-Roussillon vient d’annoncer qu’elle se joignait à cette action de sensibilisation. Ainsi, tous les cinémas adhérents à l’ACCILR allumeront eux aussi leur enseigne pour affirmer la présence “essentielle” d’un cinéma dans la ville.

“Nous souhaitons par cet acte symbolique et solidaire envers toute la profession et nos spectateurs montrer le fort mécontentement des exploitants et équipes de salles sur l’ensemble du territoire mais aussi rappeler à quel point les cinémas sont des éléments essentiels et structurants dans la vie de notre pays” indique l’ACCILR.

“Nos salles de cinéma, ouvertes 7 jours sur 7, de 14h à minuit et souvent le matin pour accueillir les scolaires, tous comme nos circuits itinérants constituent un véritable maillage du territoire. Elles participent à la vitalité culturelle et au bien vivre ensemble.” poursuit l’association qui précise : “Ces salles effectuent un travail fort et continu de médiation et de relations au public tout au long de l’année. Plus qu’essentiels dans la vie d’une ville, d’un quartier, d’un village, au-delà d’être des cinémas, ce sont de véritables lieux de société et de culture fréquentés par tous. Nos enseignes sont les lumières dans la nuit, petits phares dans la ville qui s’atteindront à 18h sans savoir quand nous pourrons les rallumer.”

Un loisir, une culture, un art

Priscilla Schneider, directrice du CinéMistral de Frontignan, ajoute : “La salle de cinéma, c’est souvent un néon dans la nuit (…) un lieu où l’on peut échapper au monde pour entrer dans un autre. C’est un loisir, une culture, un art dont on prive nos spectateurs aujourd’hui.”

Cette manifestation fait suite à une incompréhension grandissante de la part des acteurs économiques contraints à la fermeture administrative, comme les restaurateurs par exemple, autre pan culturel et identitaire important de l’image de la France.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.