CINEMA - L'hérault, terre de cinéma pour France Télévisions avec le tournage de "Un si grand soleil"

 Une journée dans les studios de "Un si Grand Soleil"Historiquement, le groupe France Télévisions…

 Une journée dans les studios de “Un si Grand Soleil”

Historiquement, le groupe France Télévisions a toujours développé des fictions, des reportages et des documentaires en collaboration avec ses antennes régionales.

Depuis maintenant 15 ans, grâce à l'expérience de sa série “Plus Belle la Vie”, France Télévisions a réussi à délocaliser le tournage d'une série quotidienne, en construisant des plateaux de tournage à Marseille au pôle média de la Belle de Mai.

Le sud de la France et principalement la région Occitanie est ainsi devenu une terre d'accueil pour nombre de fictions du groupe. Caïn le flic handicapé qui enquête à Marseille, Alex Hugo dans ses montages du Parc national des calanques, Candice Renoir qui pose ses valises à Sète et maintenant Un si Grand Soleil qui bénéficie d'un studio spécialement créé pour la série à Vendargues, mais pas que…

En 2017, France Télévisions décide de créer une nouvelle série quotidienne 

Le format est un 22mn et la case de diffusion est 20H40. L'idée étant de fédérer le plus large public avant le programme de première partie de soirée.

Pour cela, c'est une véritable machine de guerre qui est mise en place

Toma de Matteis et Olivier Szulzynger vont créer l'univers de la série. Olivier Szulzynger deviendra ensuite le showrunner du feuilleton pendant que Toma de Matteis portera la casquette de producteur. La production va recruter un pôle de 25 scénaristes pour écrire les 5 épisodes qui doivent être tournés chaque semaine. Trois réalisateurs travaillent en session de 10 jours de tournage pendant que 3 autres sont en préparation pour la session suivante. Ainsi, chaque jour un épisode de 22 mn est mis en boîte. Ce rythme de travail est tenu cinq jours par semaine, et cela toute l'année.

Cette technique de production ainsi que la gestion des plateaux avec plusieurs équipes travaillant en même temps, permet d'avoir une grande réactivité en cas de problème. Si un acteur est indisponible, le planning est immédiatement réadapté pour ne pas perdre une journée de travail. L'acteur Moïse Santamaria est appelé à venir sur le plateau pour tourner une scène d'interrogatoire avant de partir tourner d'autres plans en extérieur.      

Pour réussir ce tour de force, il a fallu pouvoir optimiser les tournages

Le choix de travailler en studio et de créer le maximum de décors intérieurs a été privilégié. Un entrepôt de 16 000m² a été transformé en un temps record. 8 000 m² sont dédiés à la production du feuilleton. Les intérieurs de la colocation, le poste de Police, la salle d'interrogatoire et des appartements sont créés et occupent deux plateaux de 1 300 m², plus le décor du café.

Sont également intégrés, les bureaux de production, les loges et les espaces de maquillage et d'habillage. Le chef décorateur Michel Blaise met tout son talent à créer des intérieurs d'un réalisme époustouflant. Chaque détail est pensé pour permettre aux acteurs d'évoluer dans un univers qui doit donner de la réalité à leur jeu.

L'arrivée des éclairages à LED sur les tournages facilite le travail en termes d’économie et de confort. Cette lumière permet également d'équilibrer le flux lumineux sur les nombreux fonds verts. Ainsi, la production peut incruster derrière les différentes fenêtres des images, suivant les saisons et les moments de la journée.     

Le fait de s'être installé en Occitanie permet de réaliser 50% des plans en extérieur 

La logistique permet les transferts des comédiens et des équipes techniques sur les différents lieux de tournages.

Le département costume doit ainsi prévoir d'habiller en permanence au moins 30 comédiens. Plus de 400 costumes sont prévus pour 15 jours de tournages avec 9 personnes réparties sur les différents tournages.

Malgré le rythme intense des tournages, la postproduction n'est pas négligée. Les fichiers numériques sont transférés à Paris pour les montages. Deux jours d'étalonnage sont dédiés à chaque épisode ce qui est un réel luxe, quand on sait que certains 52mn sont étalonnés en une journée. Les prises de son sont effectuées à la perche afin d'obtenir un son de haute qualité. Pour créer l'univers sonore de chaque épisode, une journée est dédiée au mixage. Le maître mot est donc qualité pour toutes les étapes de la création de chaque épisode.

Cette infrastructure a également été pensée pour optimiser et mutualiser les futurs tournages du groupe France télévisions. Un espace de stockage de plusieurs centaines de m² est équipé de rack où sont entreposés plusieurs centaines d'éléments de décors, d'accessoires, de mobiliers et de costumes. L'idée étant de créer une base de données qui servira aux futurs chefs décorateur.

Cette immense fourmilière fait travailler 200 personnes quotidiennement sur le site

Le recrutement dans les différents postes techniques et artistiques privilégie d'abord le recrutement local. C'est avec l'aide de la région et de la métropole qu'un tel projet d'une envergure unique en France a pu voir le jour.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.