Communication des enseignants de la cité scolaire de Pézenas

A l'issue de l'assemblée générale que les enseignants du collège et lycée d'enseignement général…

A l’issue de l’assemblée générale que les enseignants du collège et lycée d’enseignement général ont tenu à l’occasion des deux journées d’action, un texte a été écrit afin d’informer les citoyens sur les conditions de travail et d’enseignement constatées en cette rentrée 2010.

Voici le relais de cette expression afin d’expliquer le contexte du “raz le bol ” qui monte dans notre institution.

La goutte d’eau…

Les enseignants du collège et du lycée publics de Pézenas constatent que le niveau de dégradation des conditions d’enseignement est arrivé à un point tel que ce sont les bases même des missions confiées à l’enseignement public qui sont en jeu.

On charge la barque ?

Les effectifs atteignent des records : 30 élèves en 3èmeet 35 en 2de ( le ministre communique respectivement sur 24 et 30 ) alors que doivent être mis en place des enseignements d’exploration sans dédoublement possibles. Il n’est pas loin le jour où, des élèves rentrés dans le bassin du lycée en cours d’été, se verront affecté sur des lycées éloignés faute de places pour les accueillir localement ! Eh oui, La carte scolaire n’existe plus !

Quant aux missions déléguées aux enseignants, elles ne cessent de s’empiler ( Brevet informatique, Livret de compétence, Attestation de sécurité routière, orientation, histoire des arts, encadrement individualisé, prise en charge des élèves à handicaps…).

La cité mixte considérée comme une pourvoyeuse de pièces de rechange ?

L’encadrement administratif est en difficulté : avec la mutation surprise du proviseur adjoint au profit de Jean Monnet juste après la rentrée alors que son rôle est capital dans la phase de lancement de l’année scolaire et la mise ne place des groupes.
C’est la deuxième fois en 3 ans qu’on déshabille la campagne pour habiller la ville au plus grand mépris des usagers et des personnels.
Côté collège c’est le mi-temps de CPE qui ne sera pas pourvu par un personnel nommé possédant le statut réglementaire.

Elle est pas super, ma réforme des lycées ?

Les conditions d’orientation et d’accueil sont en constante désorganisation alors même que les missions des conseillers d’orientation restent compromis, nombre d’élèves issus de 3èmeont eu la surprise de n’être pas affectés dans les enseignements d’exploration qu’ils avaient sélectionnés pour leur entrée en 2de au lycée (les logiciels de traitement des vœux n’en exprimaient qu’un seul au lieu de trois).

Ces enseignements d’exploration (1h30 à 35 élèves) remplacent les enseignements de détermination (3h en demi-classe), l’accompagnement personnalisé avec des groupes qui peuvent monter à 24 élèves par manque de salles de classe.

Sans compter le risque de disparition de l’occitan.

Qui veut tuer son chien …
La loi a demandé à chaque établissement de fixer avec l’inspection académique un contrat  d’objectifs. Ce contrat n’engage qu’une seule des deux parties : les établissements qui se voient dans l’obligation d’atteindre des résultats fixés en amont alors que les conditions de la scolarité et de l’enseignement ne cessent de se dégrader : nous voyons bien dans quelle impasse veut nous conduire la politique de ce gouvernement pour justifier le démantèlement du service public de l’éducation. Le sentiment majoritaire est que l’on nous place volontairement en situation d’échouer en cumulant les charges et les dégradations de conditions de travail. Allez ensuite encadrer de jeunes enseignants tout juste sortis du concours et placés en situation sur un service complet avec une modalité de formation basée sur deux remplacements successifs !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.