Communiqué de Presse de Jean-François ELIAOU : Inauguration de la permanence parlementaire

Communiqué de Presse de Jean-François ELIAOUDéputé de la 4ème Circonscription de l’HéraultInauguration de la…

Communiqué de Presse de Jean-François ELIAOU

Député de la 4ème Circonscription de l’Hérault

Inauguration de la permanence parlementaire

le vendredi 1er décembre 2017 à 18H30

 

Lors de l’inauguration de la permanence parlementaire de Jean-François ELIAOU située 8 Parc d’Activités de Camalcé 34150 Gignac, en présence d’une centaine de personnes dont de nombreux élus et officiels, le traditionnel ruban tricolore a été coupé pour inaugurer les locaux de la permanence parlementaire du Député de la 4ème circonscription de l’Hérault. Jean-François ELIAOU a rappelé que celle-ci est financée par tous les contribuables, et au service de tous les citoyens de la circonscription.

Avant sa prise de parole, Jean-François ELIAOU a d’abord rendu un hommage à Marie-Christine BOUSQUET, Maire de Lodève et Présidente de la communauté de communes du Lodévois-Larzac, récemment disparue.

Lors de son discours, il a indiqué que la 4ème circonscription est l’une des plus vastes du département en partant des portes de la métropole de Montpellier avec Prades-le-lez, en montant jusqu’à Ganges, en traversant Saint-Mathieu-de-Tréviers, puis du Caylar à Gignac en passant par Lodève, sans oublier le nord du bassin de Thau avec Mèze. C’est pourquoi il a voulu rompre avec ses prédécesseurs, et ne pas installer la permanence parlementaire à Lodève, mais bien ici à Gignac au cœur ce grand et beau territoire.

Il a également rappelé que les Françaises et les Français venaient de choisir un profond renouvellement de l’action publique et des profils politiques, et que son mandat serait donc toujours prioritairement guidé par la défense de l’intérêt général, ainsi que par la volonté de réformer positivement la France dans le cadre

notamment d’un dialogue régulier avec tous les concitoyens, et notamment ceux des 99 communes de la circonscription.

Il a indiqué qu’il avait toujours privilégié un dialogue direct, franc et honnête avec le comité local d’En Marche ! de Saint-Clément-de-Rivière pendant l’élection présidentielle, puis lors de son investiture pour les élections législatives et qu’il entendait le poursuivre comme Député de la Nation.

Il a souligné que la Nation avait un réel besoin de neuf, de libérer ses énergies qu’elles soient en ville ou à la campagne, sur le littoral ou à la montagne, chez les aînés mais aussi chez les jeunes, dans la société civile et chez les élus expérimentés qui œuvrent tous les jours, notamment en milieu rural, et sont les piliers des territoires. Ces territoires qui ont besoin d’être capables de gérer leurs propres compétences, d’optimiser leurs moyens, de veiller à lutter contre la gabegie de la dépense publique, de dépasser cette « guerre des clochers » et d’aller vers une logique de bassin de vie.

Une logique de bassin de vie qu’il soutient puisqu’elle fait ses preuves ! Il a notamment été impressionné par les travaux de la Commission de Santé du Pays Cœur d’Hérault, syndicat qui rassemble les trois communautés de communes du Lodévois-Larzac, de la Vallée de l’Hérault et du Clermontais.

Concernant les bassins de vie, il a été récemment interrogé de manière très légitime sur la loi NOTRe et le transfert des compétences. Jean-François ELIAOU a précisé que lorsque l’on mutualise il y a forcément en apparence des perdants et des gagnants à court terme, mais à long terme on retrouve des communautés de communes où la solidarité est le maître mot et qui aboutit à un processus gagnant-gagnant. Convaincu que c’est un réel investissement pour les générations futures, c’est pourquoi il a voulu que la Ministre auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, Mme Jacqueline GOURAULT puisse rencontrer les élus locaux lors de sa visite ministérielle à Lodève (le 27 octobre 2017) afin de les rassurer sur ce point. Un groupe de travail auquel Jean-François ELIAOU appartient s’est constitué autour de ces problématiques, et il a assuré qu’il entendait suivre ces travaux au plus près. Des préconisations sur le transfert de ces compétences seront alors présentées devant la conférence nationale des territoires.

Jean-François ELIAOU estime également que l’aménagement du territoire doit répondre à un équilibre et une cohérence entre les missions des communes et celles des EPCI, afin de répondre aux enjeux de développement, d’investissements structurants et de gouvernance locale.

Il est bien conscient qu’il est important de rechercher en amont les meilleures modalités de transfert de compétences en tenant compte des moyens donnés aux collectivités locales et des spécificités territoriales pour aboutir à une solution plus efficace et pragmatique.

Il a précisé être un farouche défenseur de la confiance qui doit s’instaurer entre l’Etat et les territoires. Agir avec souplesse et dans le dialogue. Prôner l’expérimentation : le concept du « bac à sable ». Se baser sur l’intelligence des territoires. Tels sont les axes prioritaires de son travail en circonscription et à l’Assemblée nationale.

En termes d’aménagement du territoire, dans le cadre du mieux vivre en ruralité, il défend avec détermination la nécessité d’une couverture numérique qui est aussi vitale que l’étaient les routes et l’électricité en leur temps.

Jean-François ELIAOU a questionné à ce sujet dans l’hémicycle, Mme Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé, sur le déploiement de la télémédecine qui sort enfin du domaine expérimental pour entrer dans le droit commun et les pratiques régulières de l’écosystème médical, dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale, en indiquant que la télémédecine est indispensable et constitue une arme efficace pour lutter contre la sous-dotation médicale de l’ensemble de nos concitoyens, et ce à tout âge de la vie.

Il a par ailleurs indiqué qu’à l’Assemblée nationale, en tant que membre de la commission de la Défense nationale et des forces armées, il a découvert l’importance fondamentale du lien Armée-Nation et du devoir de mémoire auxquels il est très attaché. Il a souhaité, en ces années de souvenir et d’hommage aux Morts pour la France de la grande guerre – la der des der –, honorer aussi les soldats qui nous protègent et défendent nos valeurs, aussi bien sur les théâtres d’opérations extérieures que sur le territoire national.

Pour conclure, il a tenu à remercier les nombreux élus, maires, officiels et invités présents, avant de les convier pour le verre de l’amitié.

 

M. Jean-François Eliaou

Hérault (4e circonscription)

La République en Marche !
Né le 13 août 1956 à Nice (Alpes-Maritimes) Profession : Médecin
Suppléante : Mme Laurence Gess-Lladeres

 

Fonctions :

–  Commission de la défense nationale et des forces armées

–  Rapporteur du Groupe de travail sur les moyens de contrôle et d’évaluation

–  Missions d’information :

Mission d’information sur l’exécution de la loi de programmation militaire 2014-2019

Mission d’information sur la gestion des évènements climatiques majeurs dans les zones littorales de l’hexagone et des Outre-mer

Mission d’information sur les enjeux de la numérisation des armées

–  Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques

–  Groupes d’amitié :
Vice-Président des groupes d’amitié France-Japon et de France-Seychelles

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.