Communiqué du CDPCA - Conseil des Plaisanciers des Ports du Cap d’Agde

Le gouvernement a décidé de revoir le texte de la loi n°2012-1510 du 29…

Le gouvernement a décidé de revoir le texte de la loi n°2012-1510 du 29 décembre 2012, une loi qui visait à augmenter la pression fiscale supportée par les plaisanciers.

Si on peut se réjouir de cette décision, il faut cependant rappeler que le plaisancier français supporte chaque année une fiscalité importante sur le bateau désignée comme Droit de francisation ou droit de passeport. Cela ne suffit pas à priori à ceux qui ont une vision étriquée de ce loisir.

Avoir la passion de la mer et faire du camping sur l’eau n’a pas la même reconnaissance dans notre pays que le camping-car qui lui ne subit aucune fiscalité supplémentaire.

Alors que la démocratisation des loisirs nautiques est particulièrement réussie dans notre pays, le plaisancier continue d’être considéré à tort comme un privilégié.

Nous invitons les autorités nationales et locales à bien comprendre que les plaisanciers sont des acteurs importants de l’économie de la filière nautique mais aussi de l’économie locale induite et qu’à ce titre, il y a lieu d’adopter une attitude plus conforme à la réalité.

Nous invitons tous les plaisanciers à l'adhésion massive au CDPCA, la seule association structurée pour défendre les plaisanciers agathois, plus de 160 plaisanciers en font déjà partie, venez les rejoindre.

Le temps de se faire entendre et de se faire respecter est arrivé…

La Présidente

CDPCA

Conseil des Plaisanciers des Ports du Cap d’Agde

http://cdpca.fr

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.