Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Concession de plage au Grau d'Agde : Les différents intervenants s'expriment

Il y a quelques jours, nous relations dans ces mêmes colonnes une polémique naissante…

Il y a quelques jours, nous relations dans ces mêmes colonnes une polémique naissante suite à l'installation d'une concession de plage sur le Grau d'Agde.

Dernièrement, une réunion réunissant les opposants s'est tenue non loin de là. Certains s'inquiétaient de la légalité de cette installation, dénonçant du clientélisme, d'autres redoutaient les soirées festives et bruyantes qui pourraient s'y dérouler.

La rédaction d'hérault-tribune a donc pris le parti de donner la parole à chacun des acteurs de ce sujet. Dans le reportage suivant, vous entendrez donc successivement  :

– Jean Louis Cousin, Président du rassemblement agathois,

– Jean Claude Coubau, Président de l'association Agathé,

– Gilles D'Ettore, maire d'Agde,

– Raphaël Ruriack, futur délégataire de la concession.    

 

Ainsi, chacun pourra se faire une opinion plus précise sur le sujet.

A la suite de la réunion du vendredi 13 avril, M. Jean Louis Cousin, Président de l'union des patriotes agathois et du rassemblement agathois et Jean Claude Coubau, Président d'Agathé adressaient deux courriers à M. le Sous-Préfet de Béziers.

 


Lettre ouverte à M. le Sous Préfet de Béziers


UNION des PATRIOTES AGATHOIS

RASSEMBLEMENT AGATHOIS

15, rue Ernest Renan

34300 AGDE                                                                                     Monsieur Le SOUS-PREFET de l’HERAULT

                                                                                                            Mr. Christian POUGET

                                                                                                            Boulevard Edouard HERIOT

                                                                                                            BP 742

                                                                                                            34526 Béziers Cédex

 

Lettre ouverte à Monsieur le SOUS-PREFET

De l’HERAULT, Mr. Christian POUGET.

                                                                                                          AGDE, le 17 avril 2018.

 

Monsieur le SOUS-PREFET,

 

Je me permets, par la présente, de solliciter votre attention et votre bienveillance sur les faits suivants :

  • Comme vous avez sûrement pu le lire dans diverses presses locales récemment, une polémique d’importance est née à propos de l’installation, plus ou moins ( ?) régulière d’une plage privée au GRAU D’AGDE. ( lot n° 17 ).

 

Il semblerait que tous les critères légaux requis pour cette attribution n’aient pas été respectés par notre Maire, qui le reconnaît implicitement ce jour dans une interview accordée à Hérault Tribune. Mais à quoi bon, il semble être un coutumier du fait.

Aucun appel d’offre, ni mise en concurrence vis-à-vis de ce type d’établissement précis ne semble avoir été fait ( ?), puisqu’il ne s’agit plus, en l’occurrence d’un commerce de jeux de plage…

Les ‘’ cabanes ’’ ont été déjà positionnées sans même l’aval du conseil municipal.

Cette décision d’une nouvelle implantation ( qui plus est, détentrice d’un LICENCE IV),  à provoqué une grosse colère de la part des riverains qui y voient une pollution sonore probable, et la mobilisation de toutes les associations de quartier.

Le choix de l’endroit ne semble vraiment pas être le meilleur, qui plus est, mise en concurrence directe avec les commerçants à demeure sur les quais.

Une pétition, dont copie jointe, de plus de 300 signatures à ce jour tourne sur le GRAU D’AGDE.

Il va de soi que nous n’incriminons nullement le commerçant plagiste en question, le responsable étant à nos  yeux le Maire, qui semble avoir géré cette procédure avec beaucoup de légèreté.

 

Aussi, Monsieur le SOUS-PREFET, en mon nom et celui de toutes les personnes que je représente aujourd’hui, je demande votre arbitrage afin de régler au plus tôt toutes les incohérences de ce dossier, et surtout calmer la colère des habitants du GRAU D’AGDE.

 

Dans cette attente, je vous prie d’agréer Monsieur le SOUS-PREFET, l’expression de mon profond respect.

 

 

                                                      Pour l’UNION DES PATRIOTES AGATHOIS / RASSEMBLEMENT AGATHOIS

                                                                                       Jean-Louis COUSIN


            

AGATHÉ

 

CONCESSION DU GRAU

 

Devant l'urgence du dossier (les travaux continuent !), nous rendons publique la lettre adressée au préfet de l'Hérault.

 

 

Monsieur le Préfet                                                               Agde, le 16 avril 2018,

 

 

 

Nous nous adressons à vous au sujet du déplacement de la concession de plage n°17 au Grau d'Agde.

            L'arrêté préfectoral de 2011 prévoyait l'installation, au Grau d'Agde, d'une concession dont l'objet était les jeux d'enfants. Cette concession n'avait pas trouvé preneur.

            En 2016, l'objet de cette concession était modifié et devenait location de matériel. Sa superficie restait la même, 750 m², 30 mètres de façade et 25 mètres de profondeur. Seul problème, mais de taille, l'étroitesse de la plage, rognée par la mer, ne supportait pas cette profondeur de 25 mètres et un passage de 20 mètres. L'octroi, par vos services,  d'une dérogation limitant le passage à 10 mètres n'a aucunement résolu le problème.

            Un avenant, DDTM n° 2017-11-08937, a déplacé l'emplacement de ce lot en lui adjoignant une activité de buvette, sans en modifier la superficie (750 m²) ni la façade (30 mètres).

            Lors de notre rencontre avec le sous préfet de Béziers, le 10 octobre 2017, nous avons signalé que la carte utilisée pour ce transfert datait de 2011 et ne prenait pas en compte le retrait du trait de cote. Tout le monde sait que la cote recule, sauf les services de la mairie d'Agde en charge du dossier.

            Nous constatons que l'activité du lot 17 est passée d'une activité de jeux d'enfants en 2015 à une activité de location de matériel en 2016 et 2017, puis à une activité de location de matériel avec buvette en 2018. A quand une activité de location de matériel avec restauration ? Notons quand même que ce changement d'activité a été fait sans aucune enquête publique et/ou de la direction départementale en charge de la concurrence et de la consommation.

            Le démarrage de l'installation pose cependant quelques questions :

  • L'attribution de cette concession n' a toujours pas été validée par le Conseil Municipal. Elle n'a pas fait partie du lot des attributions de l'ensemble des autres concessions, lors du conseil municipal du 8 février 2018. Il semblerait que ce ne sera pas fait lors du Conseil Municipal du 17 avril.

            Y a t il eu un Avis d'Appel Public à la Concurrence pour ce lot n°17 ? Et dans quelle publication ?

 

  • A notre connaissance, le chantier occupe le Domaine Public Maritime sans autorisation   

            Y a t il eu délivrance d'une autorisation particulière d'occupation du Domaine Public Maritime ?

 

  • Les bâtiments et structures édifiées doivent être autorisés par permis de construire et doivent répondre aux dispositions du cahier des prescriptions architecturales établi par la ville d'Agde (art 2.4 du cahier des charges). Aucun panneau d'affichage réglementaire du permis de construire n'est présent sur le site.

            Y a t -il eu délivrance d'un permis de construire 

  • L'  absence de permis de construire ne permet pas de vérifier si la superficie des structures est conforme à la réglementation pour ce type d'activité, à savoir 100 m²(la surface au sol des structures déposées sur le sable dépasse d'ailleurs les 100 m²)
  • De plus, le mur de la digue du front de mer a été supprimé sur 2,60 mètres environ afin de permettre un accès direct à la concession. Cette digue protège les riverains en cas de submersion et est située en zone rouge PPRI.

            Y a t il eu une demande d'autorisation de destruction de cette partie d'ouvrage déposée auprès de la DDTM ?

Notons que pour toutes les autres concessions de la commune, la dune n'a jamais été rabotée pour faciliter l'accès des clients des concessions.

                      

            Conséquences non négligeables du changement d'activité, de nouvelles obligations s'imposent au délégataire :

  • La présence permanente de salariés titulaires du BNSSA ou du brevet de secouriste délivré par la Protection Civile.
  • L'installation, dans la concession, de WC et de douches qui deviennent de fait des WC et des douches publiques, accessibles à tous, clients ou non clients, y compris personnes à mobilité réduite.
  • L'accès des personnes à mobilité réduite doit être mis en place tout en respectant les règles relatives à leurs déplacements(notamment une pente maximale de 5%, soient 20 mètres de cheminement par mètre de dénivelé). Nous espérons que la commission de sécurité, dont le passage est obligatoire, n’autorisera pas l'ouverture de la concession tant  que les normes ne seront pas respectées
  • Le matériel nécessaire à l'activité doit être entreposé à l'intérieur des 750 m² de la concession, mais ni dans la mer ou sur la bande des 20 mètres. A notre connaissance, il n'y a pas eu de création de chenal par la préfecture  maritime.

           

            Nous souhaitons que vos services de la DDTM, et non ceux de la ville d'Agde, vérifient que l'ensemble des obligations soient respectées. A défaut, nous espérons que vous prendrez un arrêté suspendant totalement ou partiellement les activités de cette concession. A l'heure où le Chef de l’État prône le respect de la loi partout et pour tous, nous espérons que le territoire agathois ne sera pas   l'exception.

            Dans l'attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en l'assurance de nos respectueuses salutations.

 

Pour le bureau, le Président, Jean Claude COUBAU

AGATHÉ, 38 rue Jean Roger  34300 AGDE

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.