Covid-19 : les nouvelles mesures en vigueur, annoncées par Jean Castex et Olivier Véran

Lundi 27 décembre, à l'issue d'un Conseil de défense et d'un Conseil des ministres extraordinaire, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont annoncé de nouvelles mesures destinées à freiner la pandémie de Covid-19 en France.

Ni couvre-feu ni prolongation des vacances scolaires

Contrairement à ce qui était attendu, il n’y aura pas de couvre-feu le soir du Nouvel An, et les vacances scolaires ne seront pas prolongées d’une semaine. La rentrée scolaire aura bien lieu le 3 janvier 2022 pour tous les élèves.

Concernant le Nouvel An, la vente d’alcool et de nourriture sera interdite sur la voie publique le vendredi 31 décembre au soir, pour éviter les débordements alcoolisés, qui pourraient faire oublier les gestes barrières qui protègent du Covid-19.

Télétravail et diminution de la durée d’isolement

De plus, pour éviter de paralyser l’économie avec des arrêts de travail pour cause de contact avec une personne contaminée, la durée d’isolement sera diminuée pour les cas contacts vaccinés. Une annonce sera faite vendredi pour préciser les contours de cette décision.

Par ailleurs, afin d’éviter la propagation de l’épidémie dans les entreprises le télétravail redevient la norme dès la rentrée, avec une obligation de 3 à 4 jours de télétravail pendant trois semaines.

Des changements en matière de vaccination

A compter du 28 décembre 2021, le délai de rappel vaccinal diminue : il est porté à trois mois après la dernière dose. Toujours concernant le vaccin, la quatrième dose est désormais envisagée comme “une possibilité” ; elle n’est pas écartée par le gouvernement.

Des jauges pour les rassemblements, sauf politiques ou cultuels

De plus, les rassemblements extérieurs sont limités à 5 000 personnes, tandis que la jauge en intérieur passe à 2 000 personnes. Aucune jauge n’est imposée pour les meetings politiques – pour assurer le libre exercice de la démocratie – ni pour les activités cultuelles.

Port du masque en centre-ville si nécessaire

En cas de nécessité, dans les zones où le taux de contamination est particulièrement important, les préfets et les maires peuvent réinstaurer l’obligation de port du masque dans les centres-villes.

Consommer assis, mais pas dans les transports, les lieux culturels et les salles de sport

Le fait de retirer son masque pour manger étant particulièrement favorable à une propagation du virus, il est désormais interdit de manger dans le bus, le tramway ou le train, ainsi que dans tous les moyens de transport. Interdit également de grignoter un sandwich dans une salle de sport, ou dans un lieu culturel. Exit le popcorn et les bonbons au cinéma, par exemple…
Si les bars et cafés demeurent ouverts, ce qui est une bonne nouvelle pour ce secteur, on ne peut plus boire debout, ni au comptoir, mais assis à table.
Les concerts debout sont annulés dès le lundi 3 janvier, pour une durée minimale de trois semaines.

Naissance prochaine du pass vaccinal

Enfin, le Conseil des ministres a approuvé la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal. Le projet de loi sera bien discuté à l’Assemblée nationale. Le pass vaccinal pourrait entrer en vigueur le 15 janvier 2022.

La traque aux faux pass sanitaires

Enfin, les contrôles des pass sanitaires seront accentués, et les sanctions seront plus sévères contre les détenteurs de faux pass.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.