Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Covid : les autotests antigéniques disponibles en pharmacie

Ils arrivent en pharmacie. Mais en quoi consiste un autotest ? Quelle est son efficacité ? Hérault-Tribune fait le point…

Depuis ce lundi 12 avril, certaines pharmacies distribuent ce nouveau mode de dépistage. Sa distribution doit être rapidement généralisée à l’ensemble des officines.

Vendus dans les pharmacies au prix de 6 euros au maximum jusqu’au 15 mai, puis au-delà 5,20 euros (prix plafonnés), ces dispositifs de tests du Covid-19 par prélèvement nasal, ne nécessitent pas la présence de professionnels de santé. Réservés aux personnes asymptomatiques de plus de 15 ans, ils montrent une sensibilité clinique de 80 à 95 % chez les patients symptomatiques et de 50 à 60 % chez les personnes asymptomatiques.

Déjà disponibles en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas et, depuis quelques jours, en Angleterre, ils sont désormais autorisés en France. Mais patience, ils seront déployés progressivement dans les officines tout au long de la semaine. Des autotests antigéniques seront également mis à disposition des établissements scolaires dans la limite de deux tests par semaine, par élève et par enseignant, sous condition qu’ils soient volontaires pour les effectuer… Présentés comme moins invasif que les dispositifs RT-PCR, ils doivent permettre des tests plus fréquents, et répétés (au moins deux). Autre avantage, ils donnent des résultats en 20 à 30 minutes. 

Gratuits pour certains salariés à domicile

A noter, les autotests seront délivrés gratuitement, sur justificatif, à certains salariés à domicile. Ils s’agit des agents intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap, ainsi qu’aux accueillants familiaux accompagnant ces personnes.

Les autotests antigéniques consistent en un prélèvement nasal grâce à un écouvillon à enfoncer de 2 à 3 centimètres dans la narine, et qu’il suffit ensuite plonger dans un réactif pour obtenir le résultat. Toutefois, face à leur taux d’efficacité relatif, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande que tout autotest positif doit être ensuite confirmé par un test RT-PCR. Ils seront sans doute très utiles dans son proche entourage avant une rencontre avec des proches ou la veille d’une rencontre : en effet, ils devront être réalisés le jour même ou, à défaut, la veille de la rencontre. 

Interdits à la vente sur Internet

Attention à la fraude, ces tests par prélèvement nasal sont interdits à la vente sur Internet.

Risques : les conseils de l’Académie de médecine

L’Académie nationale de médecine, dans un communiqué du 8 avril, met en garde contre certains risques liés à l’utilisation des prélèvements nasopharyngés. Elle  rappelle les précautions à observer et les risques encourus. En effet, si certaines complications peuvent être considérées comme bénignes (désagrément, douleur ou saignement), de graves complications commencent à être décrites, indique l’Académie.

Elle recommande de réserver la pratique des prélèvements nasopharyngés aux professionnels de santé formés pour la réalisation de ce geste dans des conditions techniques rigoureuses ; et chez les enfants, de privilégier les prélèvements salivaires pour leur sécurité et leur acceptabilité. Elle met également en guarde les ” utilisateurs d’auto-tests car l’auto-prélèvement peut exposer à de faux négatifs lorsque l’écouvillonnage est trop timide et superficiel, et peut aussi devenir dangereux lorsque l’écouvillonnage est trop profond et dirigé dans la mauvaise direction. ”

Prudence lors de la mise en pratique

Avant tout autotest, l’Académie conseille de vérifier sur l’utilisateur n’a pas d’antécédents accidentels ou chirurgicaux de la sphère ORL, et de ne pas placer sa tête en hyperextension lors du prélèvement, mais de la maintenir en position naturelle, le menton parallèle au sol. Lors du test, il faut également veiller à introduire l’écouvillon en suivant horizontalement le plancher de la cavité nasale et sans dévier – en aucun cas – vers le haut, en direction de la base du crâne. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.