Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

Décodage ... par Josiane Buchaca

Dans le journal l’Agathois du 20 novembre 2008, le chef de file de l’opposition se livre.Mais dur, dur, de refaire l’histoire DECODAGE ! Un petit rappel : Monsieur Roques, l’ex futur grand argentier de la mairie de Vias, déclare lors du dernier conseil municipal qu’il ne voulait plus qu’on “l’accuse” “d’assumer la gestion passée”, et […]

Dans le journal l’Agathois du 20 novembre 2008, le chef de file de l’opposition se livre.
Mais dur, dur, de refaire l’histoire

DECODAGE !

Un petit rappel : Monsieur Roques, l’ex futur grand argentier de la mairie de Vias, déclare lors du dernier conseil municipal qu’il ne voulait plus qu’on “l’accuse” “d’assumer la gestion passée”, et pour se faire mieux comprendre s’adressant à la majorité “vous m’énervez”. Il a dit ce qu’il pense et il a le droit, il a raison, grâce à de telles remarques de haut vol, “le SCHMIL’BLICK” avance plus vite.

Revenons à l’interview de M. Mouralis dans l’Agathois !

Que dit ce dernier :
–    Qu’il est critique sur la gestion passée mais qu’il n’est pas contre -mais où va t’on? On nous accusait de ne pas avoir de pilote dans l’avion, là c’est sûr s’il y a un pilote, il n’y a pas d’avion et donc pas de parachute.
–    On lit encore “nos adversaires sont en campagne, pas nous, nous n’avons pas les rênes”. Mais qui a décidé par la voie du recours de ne pas éteindre les “lampions électoraux”, si ce n’est la liste “Ensemble au service de Vias”, qui n’en finit pas de s’impatienter de pouvoir enfin en découdre, et comme le disait M. D’Ettore à la Jourdane « enfin faire en sorte que Vias change d’équipe pour mieux travailler en cohérence au niveau du canton”. Et les Viassois dans tout ça?

M. Mouralis ne donne pas une explication convaincante sur le retrait de M. Saint-Blancat, comme quoi en toute chose l’original vaut mieux que la pâle copie. Pour motif de la démission de l’ancien maire, il est fait état que l’audit financier lui donne quitus……quitus pour 8 millions d’euros de dette et d’une épée de Damoclès de la SEBLI sur laquelle ni l’un, ni l’autre ne s’attarde.
Dur, dur, de refaire l’histoire

On apprend encore que l’opposition n’est pas d’accord avec la gestion actuelle. Quelle nouvelle ! Et de s’étonner que dans le programme en cours il n’y ait rien d’innovant. Faux !

Il y a réponse aux demandes des Viassois, et çà c’est innovant, si l’on en croit beaucoup d’entre eux dire n’avoir jamais été entendus pendant 25 ans. Il y a même une politique financière rigoureuse qui inverse la logique de la dette, remarquée par le Préfet et le Trésorier Payeur Général. Ils étaient si sûrs d’eux à l’époque, qu’ils ont manifesté peu d’intérêt pour des propositions que les Viassois eux lisaient et discutaient et enrichissaient…avec un héritage pareil ça devrait rendre tout le monde modeste.

Alors ils tombent de l’armoire (aïe) et ça fait si mal que le médecin a du mal à soigner les plaies.

Le même médecin qui s’autorise à regretter de ne pouvoir aujourd’hui voter la torche à plasma, qu’il a rejetée hier pour les mêmes raisons. Le même médecin, qui se déclare proche (il a le droit) de M. le Député “qui a voté le bouclier fiscal”, approuve les franchises médicales, ne dit mot des milliers de suppressions d’emplois dans l’hôpital public, et qui n’a pas cru devoir se positionner pour un hôpital agathois digne de ce nom.
Dur, dur, de refaire l’histoire

A l’évidence M. Mouralis change de mentor, le précédent démissionné? démissionnaire? N’était-il plus suffisamment près de M. D’Ettore. Mais arrêtons de parler des formes…la vérité est qu’il est implicitement dit que M. Mouralis et M. D’Ettore s’occuperaient mieux de Vias s’ils pouvaient se fréquenter davantage. Mais ce n’est pas demain avec une hypothétique bienveillance de l’agglo retrouvée c’est aujourd’hui que le conseil général a déjà voté une forte subvention (82 332 €) pour le plateau sportif (car assumer et ne pas être contre la gestion passée c’est décider d’envoyer les élèves au stade du Jonquié). Faut-il renoncer à la subvention parce que M. Mouralis préfère M. D’Ettore.

Nous nous positionnons pour notre part pour ce qui change concrètement le quotidien des Viassois de toutes générations, de toutes conditions sociales. Et pour cela M. Monédéro a bien été obligé de sortir de son bureau.

Enfin et c’est trop rigolo pour ne pas conclure par ça.
“Je serai plus proche des ministères” déclare M. Mouralis. Outre que ça permettrait au TRAIN ou l’avion de gagner des voyageurs…que ne se sert-il pas de ses amitiés dès aujourd’hui pour prouver qu’il peut surmonter ses amertumes, qu’il dépasse sa propre personne pour se mettre au service de Vias et des Viassois.
Quant à la Côte Ouest pourquoi faire l’impasse sur la réponse du Maire au dernier conseil municipal ! Et puis et puis…à qui fera t’on croire que les élus “d’Ensemble au service de Vias” n’ont pas leurs antennes, mais là aussi peut-être attendent-ils de faire jouer leurs nouvelles amitiés !

Jamais le dossier Côte Ouest n’avait connu autant de concertations que depuis ces derniers mois. M. Monédéro le fait dans son bureau, hors de son bureau, sur le terrain.

Dur, dur, de refaire l’histoire

Josiane Buchaca

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.