DEPARTEMENTALES - AGDE - POUR LE FRONT NATIONAL : Stéphanie BERGER-GALZY s'exprime

Nous avons arpenté les rues, les marchés, les cages d’escaliers pour écouter et pour…

Nous avons arpenté les rues, les marchés, les cages d’escaliers pour écouter et pour convaincre.
 
Mais surtout pour expliquer notre projet, car elle est là la noblesse de la politique.
 
Elle réside dans cette exigence sans cesse renouvelée de pédagogie.
 
Vous l’avez compris, ce n’est pas un empilement de mesures que nous vous proposons encore moins un catalogue.
 
Ce que nous vous proposons est un cap, une stratégie construite pour qu’ensemble nous redonnions toute sa force à notre département.
 
Qui dit changement de projet, dit changement de méthode.
 
Et surtout changement dans la conception du rôle de conseiller départemental.
 
Pour faire face à la concurrence croissante à laquelle sont soumis nos territoires.
 
Pour répondre aux enjeux liés au développement économique et à l’aménagement, il faut faire émerger une nouvelle génération de conseillers.
 
Tout d’abord « dénotabiliser » ce mandat.
 
Le conseiller général a trop longtemps été un élu de pure représentation.
 
Cette conception a vécu au-delà des clivages politiques.
 
Elle appartient désormais au passé.
 
Notre département et en particulier ce canton a besoin de conseillers qui soient en capacité d’innover, de porter des projets de développement, d’inventer de nouvelles solutions pour répondre aux défis de demain.
 
Nous saurons taper du poing quand des projets pharaoniques n’iront pas dans l’intérêt direct des habitants de nos communes.
 
Avant de faire briller sa personne à travers la France en faisant un concours de celui qui aura fait les plus belles et plus grosses structures, il est urgent de remettre au centre des priorités, les besoins vitaux des habitants de nos villes et de nos villages.
 
Ces mêmes habitants qui dans les centres villes sont laissés pour compte toujours au profit du tourisme.
 
Ce tourisme indispensable n’est plus aujourd’hui suffisant pour faire vivre nos commerçants dignement.
 
Nous le voyons chaque année le pouvoir d’achat des touristes diminue et la saison ne se résume plus qu’à un juillet et un aout en dent de scie.
 
Pour nous la beauté d’une ville, d’un  département commence par le bonheur et la fierté des habitants qui y vivent.
 
C’est ce sentiment de bien-être qui fera que nos villes seront attractives.
 
L’argent des contribuables doit avant tout servir à ce bien être avant de vouloir faire de certaines d’entre elles des Saint Tropez Bis.
 
La future majorité départementale aura une mission : armer notre territoire pour les décennies qui viennent.
 
Les élections européennes ont consacré le Front National dans un statut nouveau, celui de premier parti de France.
 
Nos compatriotes qui sont déçus de la gauche, déçus de la droite, écœurés par le système UMPS sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à se tourner vers le Front National.
 
A placer leurs espoirs dans le Front National, nous avons cette formidable capacité aujourd’hui à faire revenir les français vers les urnes.
 
A mobiliser des électeurs qui autrefois étaient dans l’orbite de l’UMP ou du PS mais également des électeurs qui déçus par le spectacle de la vie politique avaient finis par s’abstenir et par renoncer à exercer leurs droits de citoyens. 
 
Nous avons chers amis pour ces départementales un défi très exigeant à relever.
 
On pourrait penser que les élections départementales avec un mode de scrutin analogue à celui des législatives : un scrutin majoritaire à deux tours, nous priverai de toutes perspectives de victoires.
 
Ces élections départementales vont constituer un véritable enjeu politique national, bien sûr nous développerons des thématiques locales, bien sûr nous défendrons les départements car nous y sommes attachés et que ce sera l’occasion de montrer d’ailleurs les divergences de fond qui nous opposent  à nos adversaires.
 
Eux veulent la suppression pure et simple des départements, ils veulent aussi la suppression des communes et des libertés communales au profit des intercommunalités, et bien nous nous défendons l’état nation contre l’union européenne , nous défendons le département contre ces grandes régions dont l’objectif est qu’elles soient directement en prise avec Bruxelles et les communes dont nous sommes attachés à ces libertés communales.
 
Donc il y a pour ces élections départementales de vraies perspectives de victoires malgré un mode de scrutin qui c’est vrai est fait pour nous écarter de la vie politique et de toute représentation, nous allons gagner dans un certain nombre de cantons c’est une certitude.
 
Nous n’allons pas aujourd’hui aux élections pour faire du témoignage chers  amis.
 
Nous sommes là pour gagner, c’est ce que les français attendent de nous, ils veulent dans les mois, dans les années qui viennent aux élections départementales, aux élections régionales et aux élections nationales en 2017 nous confier enfin les responsabilités que nos adversaires sont incapables d’assumer en respectant un tant soit peut les intérêts vitaux de notre peuple.
 
Pendant cette campagne nous passons un contrat avec vous.
 
Et ce contrat nous comptons bien l’honorer.
 
Ce soir nous savons la responsabilité qui est la nôtre.
 
Nous serons des conseillers libres et rassembleurs.
 
Des conseillers soumis à une seule exigence  celle de représenter tous les habitants du canton dans leur diversité.
 
Mes amis la déferlante bleu marine est en place chaque voix comptera.
 
Cette élection sera serrée.
 
C’est pourquoi je compte sur chacun d’entre vous pour mobiliser notre électorat, pour aller chercher les électeurs un par un.
 
Si la mobilisation est là, je suis certaine d’une chose : CE CANTON AURA GRACE A VOUS DES ELUS FRONT NATIONAL !!!! 
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.