Dernier discours de campagne de Fabrice MUR

Chers amis, Je vous remercie d'être venu ce soir aussi nombreux dans cette salle…

Chers amis, Je vous remercie d’être venu ce soir aussi nombreux dans cette salle des fêtes qui ce soir  est pour moi, et je l’espère pour vous également,  le rendez-vous de l’amitié … et le rendez-vous de l’espoir.
 
Cette rencontre entre notre équipe et les agathois, je l’avais imaginée comme un rendez-vous, un rendez-vous d’espoir.
Ce premier rendez-vous,  il a lieu Dimanche et 3420 Agathoises et Agathois ont répondu présents en plaçant notre liste Agde à Venir en tête des listes alternatives à la gestion municipale de Gilles D’Ettore et de son clan.
 
J’aimerais vous remercier tous, un à un, individuellement si le temps m’en donne l’occasion d’ici dimanche.
Pour l’heure , je tenais à vous dire collectivement Merci !
Merci de votre sincérité !
Merci de votre amitié !
Merci de votre confiance !
Merci mes amis d’avoir étés présents , cette première victoire , ce n’est pas la mienne, ce n’est pas celle de notre équipe,  j’allais même dire ce n’est même pas la notre ou la votre …
Cette victoire c’est celle de l’espoir.. Cet espoir nous permettra d’offrir dimanche un nouvel Agde à Venir.
Et cet espoir ravivez le encore jusqu’a dimanche prochain parce que cet espoir vous en êtes tous une lueur …. Vous en êtes tous les maillons  et chacun entre vous jusqu’à dimanche en est le porte drapeau..
 
 
Cet espoir, je l’ai vu briller au fil de mes rencontres à l’occasion de cette campagne.
Jour après jour, vous m’avez conforté dans la nécessité de renouveau que nous voulons apporter en vous proposant d’incarner cette force de rassemblement que nous vous proposions.
Ce espoir je l’ai vu, un soir dans la pénombre d’une porte du vieil agde lorsque une grand mère me montrant l’état de délabrement  de son quartier , m’a tenu la main avec force et tendresse et lorsque une larme a coulé sur son visage en me disant : Je crois en toi  petit …

Cet espoir je l’ai vu , auprès d’entrepreneurs locaux, lassés de n’êtres pas entendus, lassés de n’êtres pas considérés ,lassés de n’être spas épaulés dans les créations d’entreprises et d’emplois qu’ils proposaient , tout simplement parce que d’autres intérêts clientélistes, convoitaient qui des terrains, qui des situations qui des privilèges .
 
Cet espoir je l’ai vu auprès de la jeunesse qui ma fait partager sa tristesse devant l’offre culturelle et ludique de leur ville, devant la piètre qualité des prestations qui leurs sont proposés et devant le peu de possibilité de logements et d’emplois qui s’offrent à eux …
 
Cet espoir, je l’ai décelé dans tous les quartiers d’Agde, du Cap, du Grau  et de la Tamarissiére ….
 Et il n’y avait pas de logique de partis, de philosophies politiciennes, de questions de clans, de clivages de droite de gauche dans leur propos…
 Cet espoir il était suscité par un seul constat.

Ce constat, c’est le constat d’une ville qui se meurt, d’une ville paralysée, d’une ville asphyxiée par un bétonnage omniprésent, d’une ville dont l’état de propreté est en déliquescence et dont l’incivilité gangrène la quiétude de ses habitants, d’une ville ternie par le clientélisme et la gabegie.
 
C’est pour tout cela, pour porter vos espoirs, pour répondre à vos attentes que nous avons pour mission d’assumer nos responsabilités.
Dans une primaire des forces opposées à cette gestion calamiteuse Régis Passerieux et l’équipe d’Agde Plus belle la Ville a réalisé un score important.
Près de 3000 voix  se sont portées sur le nom de celui qui durant douze ans a été notre premier magistrat.
Elles représentent les voix de différentes familles politiques majeures de notre ville qui doivent participer au grand rassemblement  de toutes les forces indignées quelle que soient leurs origines politiques par des pratiques et par une méthode de gouvernance que nous n’approuvons pas !

La somme de nos deux forces est aujourd’hui majoritaires en voix et en pourcentage sur cette ville !
La somme de nos deux forcées rassemblées et unies dans un même élan doit pouvoir demain offrir cette alternative aux agathois et avec elle répondre à l’espoir qui est en moi , à l’espoir qui est en vous  et que nous porterons ensemble  jusqu’à à la victoire que nous vous promettons dimanche …
Cette fusion de liste appelée de ses vœux par une majorité des agathois, Régis  Passerieux et moi-même nous vous la proposons …
Il a souhaité que nous soyons solidaires, il a souhaité que nous soyons demain complémentaires, il a souhaité que nous unissions nos forces pour que demain à la tête de notre canton des dialogues et des passerelles longtemps brisées entre le conseil général et la municipalité soient rétablies et avec elles les subventions et les réalisations dont notre ville à un besoin impérieux.

Pour être plus fort demain en nous défendant dans le canton d’agde au conseil général, Régis  comme il vous l’a indiqué a voulu me transmettre ce flambeau en laissant toute sa place à un renouveau générationnel .
 Aujourd’hui je mesure l’humilité qui est la sienne et je tiens à ce que ce geste qui l’honore soit salué  comme il se doit.
Je tiens à saluer son respect du choix démocratique…
Je tiens à saluer le maire qu’il a été durant douze ans..
Je tiens à saluer la véritable alternative qu’il veut offrir aux agathois avec cette volonté farouche de défendre Agde avant même son ambition personnelle pour ne se consacrer qu’a son seul mandat de conseiller général.
Ce geste l’honore et je tiens qu’avec mois nous le saluions ensemble !
 
J’appelle de toutes mes forces chacun et chacune d’entre vous à ce que pas une seule voix ne manque à Régis Passerieux pour qu’il puisse demain être l’avocat efficace de notre commune et de notre canton.
J’appelle également les électeurs et électrices d’Agde plus Belle la Ville  à se mobiliser car  cette victoire nous voulons  qu’ils en soient responsables autant que nous , pas pour que nous la partagions ensemble  mais pour qu’ensemble et représentatifs de toute la population nous l’offrions a toutes les agathoises et a tous les agathois ..
 
Car ce qui nous uni est bien plus important que ce qui nous a séparé durant le temps d’une campagne.
Car dans nos projets, bien sur il y avait des différences, bien sur il y avait des divergences, mais il y avait aussi de nombreux points de convergences qui nous permettent aujourd’hui de partager ensemble de mêmes objectifs pour qu’avec Agde à venir Plus belle soit la ville …
 
Nos valeurs communes étaient un socle sur lequel nous pouvons présenter un programme cohérent.
La dedensification du foncier bâti est une priorité commune  tout comme l’est le plan d’embellissement de la ville prévoyant des espaces verts étendus et rénovés…

Un urbanisme maîtrisé en parfait accord avec un développement environnemental devra être instauré sur notre ville,. Si de nouveaux logements sont nécessaires pour les agathois en accession à la propriété, ils devront être dédensifié afin d’empêcher que des massacres à la bétonneuse voient à nouveau le jour comme récemment aux  Cayrets  ou encore bientôt au Capiscol, ou nous tenterons de modifier ce qui peut encore l’être.

L’abandon immédiat du projet pharaonique de piscine de 14 millions d’euros est également un point  d’accord .
Le coût est absurde et disproportionné de cette  d’une piscine de 25 m de long est injustifié . il sera remplacé par deux structures identiques doublant la capacité en nombre de bassin tout en ayant l’avantage de surcroît de réduire l’investissement de 5 Millions d’euros .
Nous porterons également un projet de port fluvial ou nous ne différions que sur l’emplacement mais dont la finalité est la même.
 
Un autre point d’accord est encore la quiétude que nous devons proposer à nos aînés, chaque année plus nombreux, parmi nous du fait l’augmentation de l’espérance de vie
Ce bien et mieux vieillir cher à régis Passerieux et sa liste Agde Plus belle la ville que nous retrouvions dans nos deux programmes nous allons l’attacher a une véritable politique de l’Age d’Or avec la construction d’une maison d’une maison de retraite digne et spécialement adaptée à leurs besoins.
 
Il nous faut également mettre en oeuvre sans délais des structures spécifiques en faveur des handicapés et des personnes à mobilité réduite en assurant un développement des transports  mis à leurs dispositions.
Il est temps, également, qu’Agde se dote d’un véritable réseau de transports urbains basé  sur une mixité entre petites et grandes navettes adaptées aux personnes dépendantes du fait de l’âge ou de la maladie et ce réseaux doit couvrir l’ensemble des quartiers de notre Ville.

 
Encore et toujours la même synergie  de nos équipes  nous sauver le centre ville et lui redonner tout son éclat et toute sa vitalité !
Une politique de protection et de réhabilitation du centre historique sera instaurée sous l’impulsion d’Hélène Pascual, nous la mettrons en œuvre immédiatement en prenant ce problème majeur à bras le corps.
 
Nous  renégocierons le contrat par lequel la municipalité a abandonné le droit de préemption à une société d’économie mixte qui achète et revend notre patrimoine  avec une logique financière de société privée.
Nous redonnerons une priorité à la propreté afin de rendre salubre et sain notre cœur de Ville.
Enfin, nous  aménagerons pour le cœur de ville les horaires d’ouverture du  poste de police du bas de la rue Jean Roger pour que ce dernier soit ouvert 24 H sur 24 afin de lutter efficacement contre les incivilités.
En matière de sécurité nos efforts devront êtres ciblés sur un plan d’actions global, axé sur la prévention, la dissuasion et la lutte contre les incivilités, tenant compte des spécificités saisonnières et des différents quartiers.
Ce plan d’action s’appuiera principalement sur l’instauration d’une  véritable police de proximités agrémentées d’un service d’agent de liaison de quartier.
 
• Une politique de promotion touristique offensive, créatrice de richesses et d’emplois pour notre commune doit être initiée car le Cap d’Agde ne doit pas être oublié.

-Il a aujourd’hui quarante ans .. Quarante ans c’est  l’age de raison,  mais c’est aussi bien souvent l’age des premiers bilans .

A quarante ans, les infrastructures vieillissent .

Force est de constater que ce Cap d’Agde quadragénaire doit être restauré en profondeur  pour redevenir le premier à l’échelle du tourisme européen.

Ne pas investir dans la réhabilitation aujourd’hui c’est  prendre le risque de se laisser distancer demain par la concurrence féroce que nous livrent déjà les pays émergents que sont le Maroc ou la Croatie.

Il est urgent de ne pas se laisser distancer car notre station touristique est devenue aujourd’hui le poumon économique de notre ville :

Directement ou indirectement c’est  le premier pourvoyeur  d’emploi, c’est aussi la première ressource fiscale foncière de la commune.

Le délaisser, c’est mettre en péril le devenir économique de notre cité.

Sur l’ensemble de notre station comme sur l’ensemble de notre commune ce sont des kilomètres de voirie à réhabiliter, ce sont des dizaines de places et de structures à réadapter et de nombreux bâtiments publics à rénover.

Le tourisme  ne l’oublions pas, et la principale ressource économique de notre ville.

Le tourisme ne l’ oublions pas est le principal employeur de notre commune..  Sans lui , les services que nous rendrons demain à nos populations permanentes, les hôpitaux, les services à la personne, la politique culturelle, les efforts en matière sociale ou sportive ne pourront plus être de même niveau.

Nous voulons également développer avec vous les manques et les besoins pour la nécessaire réhabilitation de ce cap d’Agde à venir :

Cela passe par la recherche urgente d’un nouvel investisseur privé qui pourra implanter un nouveau centre de Thalassothérapie, créateur d’emplois, de ressources et  de bien être pour l’ensemble de la population en assurant une renommée internationale à notre station.

 
Pour le Grau d’Agde et La Tamarissiére, il  est temps de rompre avec cette politique d’isolement  et d’initier une action  municipale porteuse  d’un développement harmonieux de cette partie de la cité
Cette action devra être menée prioritairement dans le domaine de l’urbanisme et de l’environnement : il est temps d’apporter une  réponse concrète au dossier du front de Mer, c’est pourquoi dès le mois de Mars , nous engagerons une étude  architecturale, et lanceront au plus tôt les appels d’offres  afin que cette réalisation nécessaire puisse voir le jour dés la saison 2009 .
En ce qui concerne la pêche , ce pan de l’économie locale qui touche plus particulièrement bon nombre de Grauléens. Il est évident que nous n’avons pas de baguette magique et que je n’ai pas la possibilité de modifier les quotas de pêche, mais je veux que l’action municipale à venir soutienne sans ambiguïté nos pêcheurs.
Cela passe par un partenariat étroit, entre  la criée du Grau d’Agde, la municipalité , le département et l’état afin que financements puissent voir le jour pour résoudre  le difficile problème  de l’extension nécessaire et urgente du quai.
Cette action doit aussi porter pour projet l’agrandissement même du bâtiment de la criée afin d’optimiser les conditions de vente sur le site.
 
Pour mener à bien cette politique d’envergure pour Agde,  j’ai souhaité  rassembler, au-delà des sensibilités de chacun, les compétences de tous, pour proposer une alternative crédible à notre ville.Cette équipe sera confortée par  l’apport des nouvelles compétences de  l’équipe d’Agde Plus Belle la Ville.

Enfin, parce que je souhaite être en toute transparence avec vous, je tiens à vous dire que je ne suis inféodé à aucun parti politique.

Je suis de sensibilité humaniste, c’est vrai, mais j’ai décidé, avant tout, d’être au service de ma ville. Et ce dont je suis le plus heureux ce soir, c’est d’être entouré par des personnes de sensibilité différente, des centristes, des libéraux, et  des femmes et des hommes de gauches qui viennent de nous rallier  qui ont, eux aussi, compris que la seule politique efficace pour notre ville c’était la politique Citoyenne, celle du dialogue, celle de l’échange, celle de la construction.

 La seule capable de donner l‘énergie nécessaire au développement de cette cité.

Parce que nous avons choisi d’être dans une logique de personnes  engagées pour Agde, pour le Cap d’Agde, pour le Grau d’Agde … parce que nous sommes en dehors de la  logique des partis, nous avons à cœur de construire un avenir harmonieux pour chaque Agathoise et chaque Agathois.

La plupart d’entre vous ne  sont pas inscrits à des partis politiques, mais vous êtes tous ce soir réunis sus un même étendard, parce que vous avez compris, qu’avant tout , pour notre ville, le seul parti qui devait être mis en avant :  C’est celui des Agathois.

Notre diversité n’est  pas seulement politique ou philosophique, elle est aussi  sociale. Il y a parmi nos représentants, des personnes illustrant la grande majorité sociologique des agathois: des salariés du public et du privé,  des commerçants et des professions libérales, des pêcheurs et des retraités.

Ces compétences, fédérées dans une même action, dans un même élan,  autour d’un même projet,  seront,  demain, si vous le souhaitez, complémentaires pour tirer ensemble l’Agde à Venir que nous voulons vous proposer.
 
Face à cette équipe soudée unie et rassemblée,  il n’est pas aisé de trouver des arguments autres que ceux basiques et miséreux d’une pseudo appartenance politique que l’on voudrait voir transmettre de génération en génération.
Je ne pensais pas, cher amis avoir aujourd’hui à me justifier de l’appartenance politique de mon père, je ne pensais pas que les attaques porteraient sur des valeurs aussi personnelles
Je suis fier de mon père, fier des valeurs que m’ont inculqués mes parents, et fier qu’il continue à être, seul ce soir, auprès  de moi dans cette salle.
 De ces période de transmission des valeurs, de transmission de cette cette éducation , je ne renierai pas un  seul jour, pas une seule minute, pas une seule seconde … mais je denie a quiconque le droit d’utiliser par le blasphème  l’appartenance politique de mon père  pour tenter d’ amalgamer cette appartenance avec la mienne .
 Non je n’ai pas les mêmes convictions partisanes  que lui  mais à côté des valeurs qu’il m’a transmise  je ne trouve pas de mots pour qualifier les valeurs de ceux qui aujourd’hui par des  affirmations fallacieuses colportent des rumeurs indignes malheureusement assez éloignées de nos valeurs démocrates et républicaines.
 
Ah oui …Il est aisé de diffamer, de blasphémer et de colporter rumeurs et contrevérités dans des tracts de campagne.
Mes amis,  je vous met au défi, d’avoir lu ou entendu … ne serait ce que le nom de mon principal contradicteur dans mes documents de campagne ou dans mes déclarations publiques.

 Ma campagne je l’ai voulu digne et elle le restera, je l’ai voulu propre et elle le restera..

Cette campagne j’ai voulu qu’elle soit une rencontre entre un homme et sa ville entre une équipe et notre ville, j’ai voulu qu’elle soit faite de chaleur et d’échanges.
Je  n’ai pas voulu en faire une question de personnes, je n’ai pas voulu en faire une question de parti, j’ai voulu tout au long de cette campagne m’adresser à vous, m’adresser aux agathois et vous faire partager ce désir d’un Agde à venir plus solidaire pour tous les agathois ……
Cette campagne,  je l’ai faites de projets.. et c’est sur la base de ces  projets que je souhaite que  me jugiez.

Ces projets, ce programme élaboré avec vous, je souhaitais en débattre avec ce principal contradicteur. Je vous avoue qu’arrivé au terme de cette campagne, je me sentais prêt et j’éprouvais même une certaine fierté de pouvoir débattre de celui çi  demain soir sur l’antenne d’une télévision régionale qui avait organisé ce même débat lors du premier tour.

Le rendez-vous était pris.  Nous devions nous rencontrer en direct sur le plateau, et j’ai appris ce matin que  notre courageux contradicteur s’était dérobé à la dernière minute pour ce qui devait être aux yeux de tous,  la confrontation de nos projets respectifs.
 
Si nous devions nous confronter sur une tintaine de joutes j’aurais alors aisément compris cette dérobade , mais que ce professionnel de la politique se dérobe  a une joute qui n’était qu’oratoire en dit long sur l’épaisseur de son programme sur l’épaisseur du bilan qu’il avait à défendre et sur sa capacité à vous proposer un vrai projet.

Il est aisé de tenir un discours populiste, fait de grandes envolées et de phrases toutes faites, mais il est plus difficile de défendre des idées pied à pied ou s’assumer un bilan face a un contradicteur.

Vouloir détruire et toujours plus facile que de vouloir construire…

Demain,  je veux que nous soyons les artisans de la construction de cet Agde à venir que nous bâtirons ensemble,

Demain, je veux que chacun d’entre vous, je veux que chacun d’entre nous apporte sa pierre à cet édifice commun de la réhabilitation de notre ville..
Demain je veux qu’ensemble et unis nous soyons le ciment de ce socle fondateur

Demain je veux que nous puissions dessiner ensemble les plans de cette cité nouvelle afin que nous conjuguions l’authenticité de notre patrimoine historique avec les réalisations à venir que nous souhaitons transmettre aux générations futures..

Ce qui va se passer dans quelques jours ne dépend pas de moi, il dépend de chacun d’entre vous, individuellement et collectivement, parce que vous serez les porteurs de ce message d’espoir et de renouveau que vous saurez faire partager, d’ici dimanche, au plus grand nombre d’entre nous …


Parce que nous avons encore trois jours pour décider de notre avenir

Pour  décider de l’avenir  que nous souhaitons proposer à nos enfants

Et pour décider d’une autre manière de voir cet Agde à venir …

Alors chers amis, je vous demande de convaincre

Je vous demande d’êtres les éclaireurs qui porteront  la  lueur d’espoir que nous avons partagé ce soir …

Je vous demande de vous engager dans cette démarche citoyenne afin que nous soyons les artisans de la victoire que je souhaite vous proposer au soir du Dimanche 16 Mars

.

Ensemble , nous pouvons voir triompher ce rassemblement  et ce renouveau

 

Ensemble nous pouvons apporter une victoire  à toutes  les agathoises et à  tout les agathois.

 Ensemble nous pouvons offrirons cette  victoire à notre fière cité d’Agde

Cette victoire nous avons encore trois jours pour la faire germer dans le cœur de tous les agathois

Cette victoire nous avons encore trois jours pour la faire éclore …

Demain le fruit de votre victoire

Cette victoire ce sera la vôtre

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.