Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Des basses orientations budgétaires Intervention de Fabrice Mur pour le groupe des élus minoritaires et citoyens au Conseil Municipal

Des basses orientations budgétaires Intervention de Fabrice Mur pour le groupe des élus minoritaires et citoyens au Conseil Municipal   Monsieur le Maire, comme à chaque conseil Municipal où nous abordons le débat d’orientation budgétaire, c’est toujours la même mise en scène de votre part. Vous usez et abusez de superlatifs pour présenter vos projets […]

Des basses orientations budgétaires

Intervention de Fabrice Mur pour le groupe des élus minoritaires et citoyens au Conseil Municipal

 

Monsieur le Maire, comme à chaque conseil Municipal où nous abordons le débat d’orientation budgétaire, c’est toujours la même mise en scène de votre part. Vous usez et abusez de superlatifs pour présenter vos projets et votre politique budgétaire si bien qu’à la fin, nous avons l’impression d’être dans une autre commune. Une commune où le denier du contribuable est justement investit sans gaspillage, où les impôts locaux  sont les plus bas de France, où les investissements sont d’un tel niveau que le développement économique qui en découle nous permet d’être le premier bassin d’emplois de notre pays, où la dette communale est réduite à sa portion la plus congrue… Bref, vous nous présenter une vision idyllique et comme je vous le disais au début de mon propos, cette vision est toujours la même. D’ailleurs, je me suis plongé dans les délibérations précédentes qui présentent vos DOB. Et bien c’est marrant, ce sont toujours les mêmes phrases qui sont employées aux mots près, comme si vous même manquiez d’inspiration pour travestir ce que sont véritablement les fruits de votre politique.

Car cette ville à la gestion idyllique présentée sur papier est bien éloignée de celle que nous vivons au quotidien. Je ne vais pas intervenir aujourd’hui sur les chiffres. Nous aurons le temps d’y revenir pour le vote du budget prévisionnel 2015, lors du prochain conseil municipal. Je préfère parler de choix, d’orientation, comme le veut l’esprit d’un débat d’orientation budgétaire.

Concernant tout d’abord les dépenses de fonctionnement, nous avons à présent une hausse constante de ces dernières. Cela s’accompagne d’une hausse de 37 % des charges de personnels sur 10 ans. Il serait préférable à présent de mettre en œuvre véritable politique de ressources humaines basée sur une planification des objectifs et une mutualisation des services avec les autres entités administratives comme celles de l’agglomération notamment. Tout cela afin d’éviter le gaspillage de temps pour notre administration et d’argent pour le contribuable.

Pour les recettes, vous indiquez qu’elles augmentent malgré la baisse de la DGF mais vous oubliez d’indiquer que cette baisse est en partie compensée par la hausse du fond de péréquation des ressources intercommunales et communales. Ce qui est à relever surtout, c’est que, du fait de l’augmentation physique et nominale des taux, le montant des impôts et taxes augmentent depuis, là aussi, plusieurs années. Nous vous faisons donc deux propositions au choix. Soit de diminuer les taux d’imposition locaux ou soit de rétablir l’abattement général de 15 % sur la Taxe d’habitation. Par ce choix, nous ferions baisser la pression fiscale très lourde qui pèse sur les Agathois résident à l’année.

 Concernant la dette, malgré les artifices destinés à masquer les déficits, comme les budgets annexes véritable écran de fumée, ou la braderie de nos réserves foncières, la dette de notre commune s’accroît chaque année davantage. Pour 2014, nous attendrons sagement le compte administratif pour avoir les chiffres véritables mais il est d’ores et déjà acquis que cette dette sera encore l’une des plus élevé que notre commune ait connu.

Enfin, arrêtons-nous sur les investissements. Lorsqu’on réalise ces dépenses, elles sont destinées à générer de l’activité économique donc des emplois et au final de la richesse. Vous avez depuis longtemps fait des choix d’investissement dont les résultats économiques sont loin d’avoir porté leurs fruits. Je dirai qu’ils ont surtout apporté des dérapages budgétaires et des déficits. Je ne vais pas vous faire la liste exhaustive de ces investissements ayant ces marques de fabrique. Je veux juste en prendre un parmi tant d’autres. Le centre aquatique Archipel de Vie. Vous nous présentiez cela à l’époque comme un moteur pour notre économie touristique. Prévisionnel de construction : 6,5 millions d’€ ; Résultat de la construction : 22 millions d’€ soit une enveloppe qui explose, avec 238 % d’augmentation du coût. Pour ce qui est du budget de fonctionnement, là aussi, si cet investissement avait été un choix économique judicieux et un outil touristique incontournable, nous n’aurions pas un déficit structurel d’un millions d’euros par an payé par le contribuable. Le plus triste dans ce dossier, c’est qu’il détruit en plus de l’emploi sur notre ville. En effet, pour avoir fait le choix de créer une partie balnéothérapie en la mettant en régie municipale, vous avez concurrencé directement des établissements de balnéothérapie déjà présent sur la commune dont l’un d’entre eux vient de fermer ses portes pour l’hiver, mettant une dizaine d’emplois au chômage. Ceci est un exemple parmi tant d’autre mais il permet de démontrer que vos choix d’investissement ne sont pas générateurs de développement économique et touristique sur le long terme. D’ailleurs le résultat est là, notre territoire est maintenant devenu le champion de France du chômage avec un nombre de demandeurs d’emploi qui a progressé de 50%, chez nous, depuis 2008.

Il est donc temps à présent de redéfinir pour le mandat qui s’ouvre des investissements qui soient tournés pleinement vers la création de richesse. Réhabiliter notre tourisme vers un tourisme qualitatif à l’année basé sur des cartes touristiques fortes en y associant notre patrimoine culturel et historique, mener une réhabilitation en profondeur de notre station en y associant l’ensemble de copropriétaire afin de rénover l’immobilier de loisir, renforcer le tissu commercial en partenariat avec les commerçants de notre ville par des outils de défiscalisation permettant de maintenir les commerces dans des zones en difficulté. Autant d’actions qui génèreront durablement de la richesse et nous permettront de redresser la situation.

Il ne tient à présent qu’a vous de tenir compte de l’ensemble de ces remarques afin de privilégier et de préserver les intérêts de tous les agathois.

Fabrice Mur

Conseiller Municipal pour le groupe des Elus Minoritaires et Citoyens

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.