Trois lots de croquettes pour chats Purina rappelés par précaution

Les propriétaires de chats sont invités à ne plus nourrir leur animal avec trois lots de croquettes faisant l'objet d'un rappel.

3 lots incriminés

Le site gouvernemental de rappel de produits de grande consommation, rappel.conso.gouv.fr, vient d’émettre une alerte concernant 3 lots de croquettes pour chats Purina, commercialisés entre le 20 novembre 2021 et le 13 avril 2022. Ces lots font l’objet d’une surveillance particulière des autorités sanitaires, car ils sont suspectés d’avoir entraîné le décès de plusieurs chats et des diarrhées chez ceux qui sont les moins gravement touchés.

Vérifier avec quelles croquettes on nourrit son chat

Les croquettes suspectes sont des Purina Pro Plan Original Kitten 1 à 12 mois, riches en poulet, Purina Pro Plan Sterilised Adult 1+, riches en saumon et Purina One Junior de 1 à 12 mois, élaborées avec du poulet sélectionné. Elles sont conditionnées dans des sachets de 400 grammes, 3 kg ou 10 kg.

Pourquoi sont-elles dangereuses ?

Ces croquettes contiennent des résidus de 2-CE, provenant d’un traitement de l’eau pratiqué par l’un des fournisseurs de la marque. Sa consommation régulière et à fortes doses provoquerait des intoxications.

Que faire si on a nourri son chat avec ces croquettes ?

Les propriétaires de chats qui ont nourri leur animal avec ces croquettes doivent surveiller de près l’état de santé de leur chat. Et jeter les croquettes en question.

———

Mise à jour du 19 juillet 2022

Le droit de réponse de la société PURINA

Purina souhaite apporter des précisions et rectifications, afin d’assurer la pleine information des lecteurs et consommateurs :

Purina réfute tout lien de causalité entre le rappel de quelques lots de trois de ses références contenant des traces d’un résidu légèrement au-dessus de la limite de détection, et l’état de santé des chatons évoqué par des associations.

Le retrait/rappel de début juillet est lié à la présence de traces d’un résidu provenant d’un ingrédient de l’un de nos fournisseurs. Ce résidu est issu du traitement de l’eau industrielle chez ce fournisseur.

C’est par mesure de précaution et après échanges avec les Autorités françaises, qu’il a été décidé d’effectuer ce retrait/rappel sur les lots présentant des traces du résidu (2-Chloroéthanol) provenant de cet ingrédient juste au-dessus de la limite de détection.

Il est important de rappeler que ces lots ont été consommés sur une période courte, de quelques semaines pour les formats inférieurs à 3 kg et quelques mois pour les format supérieurs à 10 kg, limitant l’exposition de l’animal à cette molécule. Les traces de 2-Chloroéthanol trouvées dans ces produits sont très faibles et ne peuvent être à l’origine de décès ou d’intoxications (vomissements, diarrhées…), comme cela a été mentionné dans certains des articles de presse.

Cette affirmation se base sur des études scientifiques reconnues définissant la tolérance des animaux au 2-Chloroéthanol. Ces recherches permettent d’établir le niveau de concentration maximale de ce résidu à ne pas dépasser dans l’alimentation pour chats pour permettre d’assurer la sécurité des produits. La quantité de résidu trouvée dans nos lots est largement inférieure à cette valeur.

Nous sommes par ailleurs en contact avec l’association à l’origine des publications pour comprendre la situation.

Nous comprenons l’inquiétude que peuvent ressentir les possesseurs de chats. Notre Service Consommateurs et notre vétérinaire sont à leur écoute. Nous recontactons systématiquement les personnes pour répondre au mieux à leurs interrogations et leur apporter les meilleurs conseils.

Néanmoins, nous insistons sur le fait que ce rappel produits est avant tout une décision stricte de respect et de conformité avec la règlementation française et n’est pas lié à l’état de santé de chats et chatons qui a pu être évoqué.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.