Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Diagnostic des pathologies osseuses : DMS (Montpellier) annonce une innovation mondiale

Spécialisé dans la haute technologie au service du diagnostic médical, le Groupe DMS basé…

Spécialisé dans la haute technologie au service du diagnostic médical, le Groupe DMS basé à Montpellier, se positionne aujourd’hui comme l’un des leaders français dans le développement, la conception et la fabrication de systèmes d’imagerie dédiés à la radiologie numérique et conventionnelle ainsi qu’à l’ostéodensitomètrie. La stratégie du groupe, principalement axée sur l’innovation technologique, lui permet d’offrir une gamme complète de systèmes d’imagerie médicale. Sa présence sur l’ensemble des continents grâce à un réseau de plus de 80 distributeurs nationaux, de filiales et de joint venture, apporte au Groupe DMS une dimension internationale à la qualité de ses produits.
Les produits de DMS s’adressent aux hôpitaux, aux cliniques, aux radiologues et aux médecins spécialistes utilisant des outils de diagnostic (rhumatologues, orthopédistes, gynécologues, etc.).
DMS est coté au compartiment C du marché Euronext Paris de NYSE Euronext (Code ISIN : FR 0000063224 – Code mnémonique : DGM). Jean-Paul ANSEL est le président de DMS.

Une fracture ostéoporotique toutes les 3 secondes à travers le monde
Maladie caractérisée par une diminution de la densité des os du squelette, l’ostéoporose cause plus de 8,9 millions de fractures par an à travers le monde. 1 femme sur 3 de plus de 50 ans et 1 homme sur 5 expérimenteront au cours de leur vie une fracture ostéoporotique. L’ostéoporose crée des dégâts personnels et économiques considérables : les handicaps causés sont plus importants que ceux provoqués à la suite d’un cancer. Dans une population mondiale vieillissante, la réduction de l’autonomie qui suit une fracture entraine une augmentation du taux de mortalité. Le risque de fracture ostéoporotique est par conséquent un véritable problème de santé public qui s’accentue avec l’augmentation de la durée de vie. La plupart des individus à haut risque, qui ont déjà eu au moins une fracture ostéoporotique, ne sont ni identifiés ni traités. Il a été démontré qu’une fracture ostéoporotique augmente le risque d’une nouvelle fracture de plus de 86%.
Pour la société DMS, la véritable solution réside dans la prévention mais surtout dans un diagnostic précis et précoce.

Détermination des zones de fragilité de l’os par visualisation en fausse couleur de l’épaisseur de l’os cortical
(document DMS)


La 3D DXA, une avancée technologique majeure en ostéodensitométrie
La technologie 3D DXA est le résultat d’une collaboration internationale entre le groupe DMS et plusieurs laboratoires européens, avec le soutien de la région Languedoc-Roussillon et d’OSEO. Basée sur les travaux de recherche menés dans le diagnostic de l’ostéoporose par rayons X par le groupe DMS depuis près de vingt ans, la 3D DXA constitue l’une des plus grandes avancées technologiques de la décennie dans ce domaine. Cette technologie, qui est aujourd’hui en cours d’expérimentation dans le cadre d’une étude clinique menée sur plus de 120 patients pour l’examen du fémur, permet de réaliser, grâce à un examen simple et peu irradiant réalisé à l’aide d’un ostéodensitomètre, une reconstruction tridimensionnelle de l’os à partir d’une simple vue sagittale.

Cette modélisation 3D donnera au praticien l’accès à des coupes volumiques pour visualiser et mesurer la structure trabéculaire et corticale de l’os. Elle permettra ainsi d’accéder très rapidement aux mesures de BMD volumique (Bone Mineral Density ou densité minérale osseuse), aujourd’hui uniquement accessibles via des techniques plus irradiantes (examen par un scanner qui consiste à mesurer l’absorption des rayons X par les tissus osseux), déterminant les zones de fragilités osseuses et ouvrant la route au traitement anticipé du risque de fracture ostéoporotique par voie médicamenteuse ou microchirurgie. Dans le cadre de cette étude clinique, la qualité et les valeurs de BMD volumique calculées en 3D DXA, à partir d’un ostéodensitomètre, sont comparées à un examen réalisé sur un scanner.

Comparaison d’une coupe transverse du col du fémur entre
3D DXA (image de droite) et CT Scanner (image de gauche)
(Document DMS)

Une illustration de la performance de la recherche & développement de DMS
Le groupe DMS est une entreprise innovante du Languedoc-Roussillon. Avec plus de 80 personnes et fort d’une réelle expertise dans le domaine des hautes technologies au service du diagnostic médical, DMS est aujourd’hui le seul acteur européen significatif dans la conception et la fabrication d’équipements d’ostéodensitométrie pour le corps entier. Labélisé entreprise innovante par OSEO innovation, DMS s’appuie sur un département recherche & développement composé de 15 collaborateurs, ainsi que sur de nombreux partenariats avec les principaux laboratoires français et européens de recherche.
Après une importante phase de restructuration initiée depuis fin 2009, qui à conduit à une refonte complète de sa gamme de produits et une réorganisation profonde de son process industriel, le groupe est aujourd’hui en phase de reconquête et compte pour cela s’appuyer sur son important réseau de distribution (présence dans plus de 100 pays à travers le monde) et la mise sur le marché de solutions innovantes au sein de ses deux divisions : Ostéodensitométrie et Radiologie.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.