Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Droit de réponse - Cantonales, candidature de Frédéric Markidès.

Ça vole bas ! Dans la grave crise sociale, politique, morale que vit notre…

Ça vole bas ! Dans la grave crise sociale, politique, morale que vit notre pays, tous les coups semblent permis. Le discours sarkozien, populiste, cynique, porteur d’une politique autoritaire faite de débauchages, de trahisons avec un seul mot d’ordre : gagner à n’importe quel prix, ce discours immoral semble faire des petits. Et comme par hasard, chez nous, c’est le candidat démocratiquement désigné par les communistes qui en fait les frais.

La lettre publiée sur ce site à l’adresse des communistes, mensongère et injurieuse ne déshonore que son auteur. Je crois cependant nécessaire de rappeler les faits.
Frédéric Markidès et sa famille sont agathois depuis 30 ans. Je me souviens être venu les rencontrer peu de temps après leur arrivée dans un petit appartement du Cap. Tout de suite, ils ont participé à la vie politique et syndicale. Dès 83, Gigi a été candidate aux municipales sur notre liste, et dans le même temps, Fred a participé à la vie de notre parti dans des conditions d’actions collégiales, fraternelles et démocratiques.
Parallèlement élu au Conseil de prud’hommes, il a repris des études difficiles. Professionnellement, il a été appelé à s’investir dans de nouvelles responsabilités sans lâcher ses mandats syndicaux nationaux. Actuellement il est en poste à Béziers. Evidemment son travail l’amène souvent à se déplacer… Comme des milliers de salariés sont amenés à le faire dans notre région ! Si la mobilité dans le travail doit entraîner la perte de l’exercice des droits de citoyen, la liberté et la démocratie dans notre pays sont en danger !

Pour ce qui concerne les conditions de sa désignation, il faut être clair. A la question vulgairement grossière : « tu habites où ? » qui a choqué les participants, Fred à répondu avec beaucoup de sang froid et clairement. Il n’a pas démissionné de son poste de secrétaire (il l’est toujours), mais il a simplement rappelé que pour lui, un mandat politique important devait conduire à la recherche d’un remplacement (en tout état de cause, en 2008, statutairement, une, ou un secrétaire de section sera choisi. Enfin, que dire de la violence de l’argumentation : il n’est pas crédible, pas fiable, pas représentatif « il n’est déjà plus là !! » Quel mépris pour des militants responsables qui ont majoritairement, clairement, après un long débat, désigné Frédéric Markidès comme candidat.

Oui Frédéric Markidès est bien là. Il vit à Agde, participe à la vie associative, est toujours présent dans les campagnes et les bureaux de vote. Et lui, il ne s’est jamais retiré et ne se retirera pas du combat, il participe et participera aux réunions, et surtout, il mettra toute son énergie dans une campagne qui contrairement à ce qui est affirmé présente un intérêt politique majeur (ainsi que celle des municipales). Lui, il n’ouvrira pas un boulevard aux candidats de la droite ; il se battra pour qu’un coup d’arrêt soit donné à la politique destructrice déjà engagée, et qui se déchaînera contre notre peuple si le vote de mars ne la sanctionne pas.

L’assemblée générale du 10 décembre, à la fois indignée et résolue, et dans la logique des engagements déjà pris, a délibéré sur tous les points à l’ordre du jour, et notamment sur les propositions de candidatures pour une suppléante. Vous serez ultérieurement informés de cette décision.

Claude Bousquet

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.