Echos de campagne (1) par Sylvie LOUBET pour BESSAN avec AUDACE

Cohérence, Unité et Compétence Fidèles à nos convictions et à notre conception de la…

Cohérence, Unité et Compétence

Fidèles à nos convictions et à notre conception de la vie sociale, nous nous sommes préoccupés au cours de rencontres planifiées de donner la parole, d'écouter et de nous engager pour agir dans l'intérêt commun.

Tour à tour, nous avons réuni les forces vives du village qu'elles soient économiques : les commerçants, les artisans, les forains et les viticulteurs, ou associatives, et encore culturelles, sportives, de loisir : les chasseurs. Nous avons établi un dialogue avec des membres de communauté de diverses origines. Nous nous sommes entretenus avec le Père Barthès. 

Au cours de nos riches échanges, nous avons pris conscience de la légitimité de certaines revendications, ce qui nous conforte dans notre idée de la gestion municipale, à savoir: l'écoute, le dialogue, la concertation et les choix qui s'imposent dans le respect et la considération mutuelle.

Ci-dessous, le premier écho de campagne qui fait suite à notre rencontre avec les commerçants et artisans.

Echos de campagne 1Réunion avec commerçants et artisans bessanais

Nous avons dans un premier temps donné la parole et dialogué avec les commerçants et artisans pour dresser le constat :

Centre-ville triste et souvent sale, circulation difficile, signalisation incomplète, heuro-dateur en panne fréquente et peu de verbalisation, la Capucière va se concrétiser. Les commerçants doivent donc créer une synergie pour attirer au centre-ville, que les commerces ne soient pas fréquentés uniquement  par ceux qui ne peuvent aller ailleurs et au contraire attirent de nouveaux clients. Pour cela, une association de commerçants-artisans va se monter. Bessan avec Audace en fera une partenaire privilégiée.

Diverses idées ont été exprimées : rue piétonne pas souhaitée par tous, modification complète du schéma de circulation et des sens interdits : « quand on veut venir chez nous, il faut vraiment le vouloir » ; « quand on quitte Bessan vers Marseillan, pas facile de revenir ».

La Guinguette : d’une part, demande d’un appel d’offre réel et attribution pour deux/trois ans afin d’amortir les investissements. D’autre part, suggestion d’en modifier le fonctionnement pour permettre de nouveau aux réunions de famille et mariages de s’y dérouler. Ces demandes nous paraissent légitimes.

La deuxième partie de la réunion a été consacrée à l’évocation de la création d’une zone commerciale sur la Capucière. Le projet, porté par l’Agglo, que nous avons décrit n’était pas celui énoncé dans une réunion organisée par nos concurrents. A la surprise de nos invités qui reconnaissaient découvrir, avec nous, plus d’informations, nous avons été clairs et transparents, tout a été décrit, sans oublis « stratégiques » : 

– Accroissement  de la surface de vente d’Intermarché et ajout d’une galerie de 7 magasins.

– Création d’une Halle du terroir de 28 stands entourée de deux restaurants.

– Grande surface comportant  une zone extérieure pour les matériaux.

– Grande surface prévoyant une zone extérieure de type pépinière.

– 5 surfaces de ventes liées à l’équipement de la maison.

– 8 surfaces de ventes liées à l’équipement de la personne.

– 2 surfaces liées à la Culture et aux loisirs.

 -Des hôtels d’entreprises et des locaux pour le tertiaire (et même un hôtel et une crèche).

Le projet table sur plus de 4000 visiteurs par jour et concerne une zone de chalandage de 85 000 habitants ; Contrairement à ce qu’affirme le candidat de la majorité, il s’agit du véritable projet déposé auprès des services de l’état pour autorisation. Il rapporterait 625 000 € de taxes foncières à la commune et davantage à l’Agglo et au Conseil Général. Pour y accéder, un arrêt de bus supplémentaire, des pistes cyclables et des voies douces pour venir depuis les zones d’habitations voisines et le centre-ville sont prévues dans le Plu de Bessan.

Le projet fait l’objet de plusieurs recours en justice. Il ne fait pas l’affaire des commerçants du centre-ville, ni des autres zones commerciales de la zone de chalandage. Un représentant de L’Agglo siégera à la commission d’appel d’offres du promoteur. Il n’est même pas bessanais !!!

Nous n’avons pas fait de vaines promesses, intenables juridiquement, aux commerçants. Mais nous les accompagnerons dans leurs démarches de revitaliser le centre-ville pour conserver leur « gagne-pain », les emplois et la qualité des services.

Commerçants et artisans peuvent compter sur Bessan avec Audace pour vous aider et soutenir l’association qui se crée.

La réunion s’est terminée par un apéritif convivial pendant lequel les discussions allaient bon train. Merci aux présents et à ceux qui n’ont pu se déplacer. 


g

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.