Ecopole de la Vallasse : Le projet présenté .

  Le 13 octobre dernier au domaine de Coussergues, les initiateurs du projet « …

 

Le 13 octobre dernier au domaine de Coussergues, les initiateurs du projet «  Ecopole de la Vallasse » : « Valorsys prés des Oliviers » et « Méthanisation prés des oliviers  » présentaient à la presse locale leur projet d’investissement privé portant sur 60 millions d’euros.

Philippe COLLARD Président de Valorsys prés des Oliviers , société créée en Janvier 2007 ( au capital de 50 000 € ) était assisté de Bruno SOURD porte parole de la société, de Jean-Michel VRAUX chef de projet et de Stéphane CHEVALIER Assistant au chef de projet.

Le projet est situé sur la route départementale reliant Bessan à Béziers sur la commune de Monblanc. 

Localisation

L’Écopôle de la Vallasse est présentée comme un site de traitement susceptible d’absorber 200 000 tonnes de déchets ménagers et industriels non dangereux pour les 400 000 habitants de l’Ouest Hérault en revalorisant 58 000 tonnes de déchets. Deux types de déchets entrants seraient traités par deux sociétés distinctes.

Tonnages traités

Valorsys s’occuperaient des non fermentescibles, Biométhanisation, géreraient les fermentescibles ( en majorité de matière organique biodégradable ) .

Par le tonnage envisagé et la noria de camions qui devraient alimenter le site tant en apport qu’en sorties des éléments «  valorisés » le projet inquiète cependant les opposants au projet . 

Les promoteurs du projet insistent sur la production électrique qu’ils seraient à même  de produire au travers de la revalorisation de la biomasse : 13.5 Gw/an (équivalent à la consommation de 12 000 habitants).

Si on vient à déduire la consommation estimée du site lui même ( 8 Gw/an ) il ne resterait que 5 Gw/an réinjecté dans le réseau de distribution ( soit moins de 4000 logements ( hors chauffage ) en consommation.

L’argument est certes porteur en terme éthique,  il est symbolique au regard de la zone de population concernée ( 400 000 habitants ) et fait peu de cas de la consommation énergivore due à l’acheminement des déchets. Un réaménagement des accès serait imposé afin de permettre cette implantation car on imagine mal 70 camions par jour en moyenne voir emprunter la D28 sans aménagement préalable alors que la traversée de Bessan est interdite aux camions de + de 5,5tonnes.

Un stockage sans nuisance des déchets non revalorisés est promis avec pour seconde phase, dite sèche, la mise en balles stockée de manière réversible des déchets.

Cette réversibilité permettrait un usage ultérieur en fonction des avancées technologiques.

Des investissements locaux de 60 millions d’euros et 45 emplois à la clé c’est ce que promettent les initiateurs non sans préciser que «  personne ne les a appelé, qu’ils sont 100 % indépendants et ne réclament aucune subvention…  »

Localisation

Le coût à la tonne du traitement oscillerait entre 110 et 115 € la tonne.

A la question de savoir si ce projet est compatible avec l’installation d’un projet de torche à plasma, on hausse bien sur les épaules, mais peu de réponses sont apportées.

On imagine mal les initiateurs s’engager dans un tel projet si les élus gestionnaires choisissent un autre procédé et un autre industriel pour traiter les ordures ménagères de notre territoire. Les initiateurs s’en défendent et indiquent qu’avec 30 à 40 % du tonnage prévisionnel ils seraient opérationnels et viables.

Pour être complet et laisser aux lecteurs se faire leur propre appréciation nous vous indiquons ci après l’adresse du site internet réalisé par les promoteurs du projet de l’éco pôle de la Vallasse :

http://www.ecopoledelavallasse.fr

Vous y trouverez les arguments «  valorisants «  du projet en attendant l’éventuelle valorisation de nos déchets.

Pour l’heure .. Nous en sommes aux enquêtes publiques auprès de la population . Chacun des habitants des territoires de proximité est en droit d’aller dire tout le bien ( ou le mal ) qu’il pense du projet proposé auprès des commissaires enquêteurs. Des registres sont ouverts pour noter vos avis.

Voici les dates  de réception de vos contributions :

  • En mairie de Montblanc :
  • le lundi 26 octobre 2009 de 9 h à 12 h
  • le mercredi 4 novembre 2009 de 9 h à 12 h
  • le jeudi 12 novembre 2009 de 14 h à 17 h
  • le vendredi 27 novembre 2009 de 14 h à 17
  •  
  • en mairie de Bessan:
  • le lundi 26 octobre 2009 de 14 h à 17 h
  • le mardi 17 novembre 2009 de 14 h à 17 h
  • le vendredi 27 novembre 2009 de 9 h à 12 h

Hérault tribune reste à la disposition des défenseurs et des détracteurs du projet pour une libre expression plurielle et libre.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.