Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Immobilier

Emergence d'une nouvelle offre de logement abordable à Montpellier

En mars et décembre 2017, l'Hérault Juridique & Economique vous avait présenté en détail, en avant-première, des projets de logement abordable à Montpellier. L'exécutif métropolitain vient de faire le point sur cette nouvelle offre qui, pour BPD Marignan et sa résidence Nove'LA, est proposée à 2.508 euros le mètre carré. Sous certaines conditions, bien sûr…

Elle sera en bonne place sur le Salon de l’Immobilier régional de Montpellier organisé au Corum, Palais des Congrès, les 16, 17 et 18 mars prochains. La nouvelle offre de logement abordable entend répondre à une forte demande et notamment à celle des primo-accédants. L’Hérault Juridique & Economique a déjà présenté deux de ces projets immobiliers : d’abord, en mars 2017, celui du promoteur Roxim prévu sur la ZAC des Grisettes (lire l’article HJE), puis celui de BPD Marignan (Nove’LA) en décembre dernier et dont l’implantation est prévue sur la ZAC Ovalie (lire l’article HJE). Avant de changer de délégation, l’ex-adjointe à l’Urbanisme, Stéphanie Jannin, avait également évoqué au printemps dernier, dans une longue interview accordée à l’Hérault Juridique, sa vision du logement abordable à Montpellier (lire l’article HJE) qu’elle a grandement contribué à faire émerger.

Des expérimentations pionnières…

Philippe Saurel, maire de la ville, et Christophe Pérez, directeur général de la société d’économie mixte de la métropole montpelliéraine (SERM-SAEM), viennent de rappeler que sans une décision politique forte, ce type de projet aurait du mal à émerger. Reste à savoir si ces programmes, qualifiés d’expérimentations, auront un lendemain et seront dupliqués à plus forte échelle. Car la question clé est d’abord celle du foncier. Les acteurs territoriaux ont consenti, dans le cadre de ces expérimentations, une baisse du prix de cession des terrains sous condition du strict respect d’un lourd cahier des charges, défini toutefois conjointement avec tous les acteurs de la construction. L’offre de logement abordable a en effet induit une modification sensible dans la perception et la mise en œuvre de ce que doit être un logement du XXIe siècle respectueux de son environnement et de ses habitants, tout en maintenant un coût de construction compatible avec la solvabilité restreinte de la majorité des ménages montpelliérains souhaitant accéder à la propriété. Pour compacter les coûts, de nouveaux process constructifs sont ainsi testés. Avec une révolution culturelle dans l’approche de l’habitat, de ses usages et de sa finalité. Les logements abordables de BPD Marignan et de Roxim seront ainsi modulables dans le temps en fonction de l’évolution familiale de leurs propriétaires, des extensions latentes étant même prévues dès la vente, au cas où l’aménagement d’une pièce supplémentaire deviendrait nécessaire.

La preuve par quatre

Pour permettre la faisabilité de cette offre à prix réduit, pour une opération moyenne de 40 logements, la collectivité et la SERM cèdent le foncier environ 300.000 à 600.000 euros moins cher que dans le cadre d’un projet de logements en accession libre. La contrepartie première est que le prix de vente des logements soit sensiblement réduit. Ainsi, un logement abordable sera commercialisé à un prix compris entre 2.400 et 2.900 € TTC du mètre carré, avec un parking par logement inclus (contre 4.386 /m2 dans le neuf sur le marché libre). La diminution des coûts des travaux de 10 % par une optimisation de la conception du bâtiment et une rationalisation de la superstructure est un autre enjeu d’importance dans cette mise en œuvre novatrice.


Les 5 objectifs du logement abordable à Montpellier

En lançant cette expérimentation, la collectivité poursuit plusieurs objectifs : produire 1.000 logements par an sur la métropole, dont la moitié à Montpellier ; créer une offre de logements en adéquation avec les aspirations résidentielles et les capacités financières des ménages ; répondre à l’évolution des modes de vie par des formes d’habitat adaptées ; constituer une offre alternative pour des ménages attirés par le pavillonnaire ; participer à l’équilibre social des quartiers en améliorant la mixité sociale ; et enfin favoriser les sorties d’HLM et le parcours résidentiel des ménages.


Quatre sites d’expérimentation, permettant la création de 150 logements, sont testés, pour trouver des solutions duplicables afin d’abaisser les coûts de construction et de proposer des logements innovants. Les 4 lots fonciers d’expérimentation se situent sur la ZAC Ovalie (lot 23B), la ZAC Grisettes (lot 5D), l’opération Agriflor à Castelnau-le-Lez, et l’opération Caroux à proximité de l’école d’architecture à Montpellier.

2 508 € le m2 à Ovalie, la prouesse de BPD Marignan avec Nove’LA

NoveLA BPD Marignan zac ocalie montpellier

Présentée dans l’HJE n° 3182, Nove’LA est une résidence de 62 logements en accession abordable portée par le promoteur BPD Marignan. Plusieurs idées innovantes sont ici déployées, avec une conception architecturale économique, fonctionnelle et de qualité. Ainsi, les logements seront évolutifs dans le temps par l’agrandissement des surfaces habitables en gagnant sur les terrasses et loggias ou en les transformant par la suppression de cloisons. Les coursives et circulations extérieures – notamment en partie haute de l’immeuble – permettront un gain d’espaces à vivre et une sécurisation des usages et des résidents par une « rue » ouverte à l’air libre en R+3. Une terrasse partagée équipée doit favoriser des animations ponctuelles et renforcer les liens sociaux entre les habitants. Des terrasses privatives au-dessus des logements du dernier niveau pourront être aménagées. Le permis de construire a été délivré début 2018. La livraison de Nove’LA est prévue pour fin 2019.

Roxim signe Chrysalide aux Grisettes

Chrysalide roxim grisettes montpellier

La résidence Chrysalide, située sur la ZAC des Grisettes, est une opération réalisée par le promoteur Roxim et conçue par Techni Architecture (lire l’article HJE). Les 40 logements (appartements et maisons duplex superposées de 2 à 4 pièces) sont conçus pour être personnalisables et évolutifs. Des extensions vers l’extérieur pourront ainsi être créées et devenir au choix une pièce supplémentaire, un balcon ou encore un jardin d’hiver. Cette extension pourra s’opérer dès la construction de la résidence ou ultérieurement, en fonction des besoins des propriétaires. Autre innovation, la façade est personnalisable. La composition, la couleur et les matériaux des façades (garde-corps, bardage et extension boîtes) sont déclinables, sur la base de 3 choix possibles. Une salle polyvalente en rez-de-chaussée avec une grande bibliothèque doit favoriser le lien social. Des espaces extérieurs partagés seront dédiés à la détente : un jardin potager, ainsi qu’une terrasse extérieure sous pergola en lisière de l’agriparc pour déjeuner, recevoir ou jouer. Une innovation financière s’ajoute à l’innovation constructive : le dispositif Satisfait ou remboursé. L’acquéreur pourra revenir sur sa décision d’acquisition jusqu’à la remise des clés (remboursement au prix payé hors frais de notaire) ! Le permis de construire a été délivré début 2018 pour une livraison fin 2019.

L’opération Agriflor à Castelnau-le-Lez

Ce projet géré par le promoteur Sogerim devrait être réalisé en deux phases. La première porte sur 3 250 m2 de surface de plancher, dont 2000 m2 de logements abordables (34 logements), 850 m2 de logements sociaux (10/11 logements) et 400 m2 de locaux commerciaux. Si les négociations avec le propriétaire foncier de la parcelle riveraine aboutissent, lors de la seconde phase sera réalisé un programme complémentaire de 3.250m2 ventilé en logements collectifs libres, sociaux et commerces. Le projet global intègre des petits collectifs conçus en BDM (Bâtiment Durable Méditerranée) dotés d’une structure simple et optimisée, avec un objectif de performance thermique de -20% par rapport à la réglementation et une évolutivité dans la conception qui permettra la création de nouvelles pièces rattachables ou non aux logements mitoyens et des plateaux modulables (transformation d’un T2 en T3 et d’un T4 en T5). Une concertation participative associant les acquéreurs aux choix techniques et un jardin partagé en pleine terre complètent cette démarche. Les travaux débuteront fin 2018, pour une livraison en 2020.

L’opération Caroux dans le quartier Hôpitaux-Facultés

operation caroux montpellier angelotti

Au sein d’un environnement pavillonnaire résidentiel, proche de l’IUT et de l’école d’architecture, le projet d’habitat abordable de 3.060m2 sur le site Caroux est porté par Angelotti Promotion. Le début des travaux est prévu pour la fin de l’année 2018, avec une livraison annoncée pour 2020.

operation caroux montpellier angelotti 2

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.