Entretiens de Malmont : les maires du Cœur d’Hérault se projettent sur leur mandat

Hérault Tribune Pro Reportage

Mobilités douces, réhabilitations des centres anciens, création d’une offre hôtelière, culture… Les maires de Lodève, Clermont-l’Hérault et Gignac ont pris des engagements forts, face au monde économique et en présence de l’ancien Premier ministre Manuel Valls, le 29 octobre à Villeneuvette.

Devant 250 patrons du Cœur d’Hérault, réunis le 29 octobre au Château de Malmont dans le cadre des Entretiens de Malmont, organisés par le club d’entreprises La Table Ovale, les maires de Lodève, Clermont-l’Hérault et Gignac ont détaillé la feuille de route de leurs mandats.

Rénovation des logements et mobilités douces à Lodève

À Lodève, Gaëlle Lévêque mise ainsi sur les aides octroyées par le programme gouvernemental Petites Villes de Demain pour attirer des investisseurs privés et accélérer la réhabilitation d’îlots dégradés. « Potentiellement, 600 logements peuvent être rénovés, à travers des outils comme l’OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat) ou l’ORT (opération de revitalisation de territoire). L’enjeu est aussi de faire venir une population avec pouvoir d’achat », alors que la totalité du centre-ville est classée en quartier Politique de la Ville.
La commune finalise par ailleurs une étude sur la refonte des mobilités douces. « C’est un enjeu de société. Après les confinements, les personnes âgées ont perdu l’habitude de bouger ; elles chutent de plus en plus fréquemment. C’est à nous, élus, d’aller les chercher, en offrant un cadre de vie qui donne envie de marcher en toute sécurité », insiste-t-elle. Lodève compte aussi s’appuyer sur la culture, avec le Musée Fleury en fer de lance. Une salle de spectacles est en projet en cœur de ville, avec l’objectif « de l’ouvrir à toutes les tranches d’âges et de niveau social ».

Des halles marchandes et un écoquartier à Clermont-l’Hérault

À Clermont-l’Hérault, Gérard Bessière entend réaliser des halles marchandes pour redynamiser les commerces de bouche en cœur de ville. Fervent défenseur de la création d’un nouvel échangeur au nord de Clermont-l’Hérault, il entend faire passer la population de sa commune « de 9 000 à 11 000 habitants » pendant son mandat. À travers un plan pluriannuel d’investissement de 21 millions d’euros, plusieurs projets vont être concrétisés : rénovations d’écoles, nouvelles circulations, extension du gymnase, salle d’haltérophilie…

Alors que les promoteurs privés (Première Pierre, Clés du Sud, FDI…) montrent un intérêt nouveau pour le territoire, à travers une dizaine de programmes, l’édile annonce la création d’un écoquartier de 550 logements sur 17 hectares, entre la zone des Tannes Basses et la nouvelle gendarmerie. Aménagé sous forme de parc arboré, ce quartier va faire l’objet d’une consultation d’aménageurs dans les prochains mois.

Renaissance de l’hôtel de Laurès à Gignac

À Gignac, Jean-François Soto, également président de la communauté de communes de la Vallée de l’Hérault et du Pays Cœur d’Hérault, a dévoilé le projet de renaissance de l’hôtel de Laurès. « L’appel à projets sera lancé en fin d’année. L’objectif est de créer entre 8 et 10 chambres de qualité, ainsi qu’un restaurant gastronomique », explique-t-il.

« L’offre hôtelière fait défaut dans le Cœur d’Hérault. Or, elle est nécessaire pour mieux fixer les touristes venant visiter les différents sites – Gorges de l’Hérault, Saint-Guilhem-le-Désert, lac du Salagou, cirques de Mourèze et de Navacelles… », relève Thierry Viala, entrepreneur et coorganisateur, avec Bernard Bilhac, des Entretiens de Malmont.

Jean-François Soto mise par ailleurs sur un schéma de mobilités plus vertueux avec la métropole de Montpellier : nouveau pôle d’échange multimodal, futur bus à haut niveau de service avec voie dédiée sur l’A750, et déblocage de deux infrastructures très attendues, le Lien entre Saint-Gély-du-Fesc et Bel-Air d’une part, et le contournement ouest de Montpellier, qui pourrait être financé par ASF, sous réserve de validation par le Conseil d’État. À travers le label Terres de Jeux 2024, Jean-François Soto entend par ailleurs faire bouger ses administrés en mobilisant le centre équestre, le club de canoë-kayak sur l’Hérault, les sports traditionnels comme le tambourin…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.