Eric Blanc, "L'Envol", une libération photographique

Montpellier, Galerie 13, jusqu’au 5 novembre 2016. Tout juste rentré de Monaco, où il a…

Montpellier, Galerie 13, jusqu’au 5 novembre 2016. Tout juste rentré de Monaco, où il a obtenu le Grand Prix de la Photographie GemlucArt 2016 – placé sous la présidence d’honneur de Son Altesse Royale la Princesse Caroline de Hanovre – pour son cliché intitulé Bouleversement, le photographe Eric Blanc propose une exposition inédite dans la région autour de sa série L’Envol. La Galerie 13 présente en effet à ses cimaises une vingtaine de photographies de grand format illustrant la thématique de la libération progressive.

« Une inexplicable dimension immatérielle »*

 

Marqué dans les années 1990 par un terrible accident, Eric Blanc a retrouvé le goût de vivre grâce à la photographie, qu’il pratique de façon passionnée. Intéressé par les paysages, les lumières, il s’est spécialisé dans la photographie de nu, qu’il nimbe d’une poésie particulière. Travaillant en collaboration avec des modèles non professionnels qui le contactent, les séances de pose sont souvent une libération et à l’origine d’un changement intérieur pour ces femmes, qu’il sublime. Le modèle comme le photographe se transcendent alors. Chaque cliché est empreint de grâce, de douceur ou de vie, montrant tour à tour des allégories de l’amour, de la joie, de la liberté
ou de la pureté. Les compositions photographiques d’Eric Blanc mêlent souvent nature et féminité.
Le photographe expose régulièrement en France et à l’étranger (Monaco, Espagne, Italie, notamment). Sa prochaine exposition internationale se tiendra au Japon, au Tokyo Metropolitan Art Museum, en septembre 2017. Outre ses clichés, Eric Blanc a réalisé diverses pochettes d’albums musicaux.

 

L’Envol, une série initiatique

 

La toute dernière série proposée par Eric Blanc et exposée à la Galerie 13, intitulée L’Envol, composée d’une vingtaine de clichés, est une invitation à la libération de l’âme et du corps, de la femme essentiellement. Un hymne à l’épanouissement. Avec bienveillance, empathie et infiniment de respect, Eric Blanc capte les différentes phases de transformation qui la mènent à la liberté. « La femme dans son cocon, fragile chrysalide recroquevillée, se libère progressivement de ses entraves sociales, éducatives, de ses traumas passés, de son enfermement et de sa carapace, pour devenir d’abord plus paisible, puis rêveuse. Accédant enfin à son imaginaire dont la réalité lui barrait la porte, elle apprend à respirer au rythme des battements de son cœur, attentive à ses aspirations, puis renaît un peu plus chaque jour grâce aux notes de musique, à son lien charnel avec la nature, renouant avec une féminité qu’elle n’osait assumer. L’ange asexuée et joueuse accédant à la sensualité, c’est finalement l’extase qui la libérera de ses liens », indique le photographe.
Un cliché fait exception au cœur de cette série. L’autoportrait L’Ange de tous les possibles / De l’Ombre à la Lumière montre le photographe dans sa réalité, avec sincérité. La réalité de son métier, mais aussi la réalité de sa paraplégie. Comme si, en illustrant l’envol, il se libérait lui aussi de ses entraves.

Virginie MOREAU

vm.culture@gmail.com

* selon Christophe Chabaud, du blog Tango Libre.

 

Informations pratiques

 

> Galerie 13 – 13, boulevard du Jeu de Paume – 34000 Montpellier. http://www.artgalerie13.com/

> L’exposition L’Envol est visible jusqu’au 24 novembre 2016, les mardis et mercredis de 15h à 19h,
et les jeudis, vendredis et samedis de 11h à 13h et de 14h30 à 19h.
> Site Internet du photographe : www.eric-blanc.fr

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.