Expo "Quoi de Neuf au Moyen Age?", au Pont du Gard (> 28 avril 2019)

Créée par la Cité des sciences et de l’industrie / Universcience en partenariat avec l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), cette exposition mêle de nombreuses informations historiques et archéologiques de façon ludique mais pédagogique, couvrant ainsi 10 siècles de notre passé.

 

L’exposition

La Cité des sciences et de l’industrie et l’Inrap expliquent que, du Moyen Age, on connaît le plus souvent la peste, les croisades, les châteaux, les invasions barbares, les codes chevaleresques, les bestiaires et autres cathédrales. Mais on ignore souvent que “c’est une époque innovante, dynamique, foisonnante d’inventions techniques, de perfectionnements technologiques et de conquêtes intellectuelles […] une période qui connaît de grands brassages culturels et des projets d’aménagements durables du territoire qui sont à l’origine d’un développement sans précédent de l’urbanisme et d’innovations culturelles dont nous avons hérité”.

moyen-age-ph-levy
© Lévy.

Sur 400 mètres carrés, l’exposition Quoi de neuf au Moyen Âge ? propose au public divers éléments d’interprétation – manipulations, jeux, vidéo, fac-similés – l’idée étant d’alimenter une réflexion sur l’environnement, les ressources, l’aménagement du territoire, les techniques, les apports multiculturels…

Quoi de Neuf au Moyen Age ? s’articule autour de sept thématiques explorées successivement : Invasions ou migrations ? / Les campagnes au quotidien / Des hommes, des paysages et des ressources / Les élites au Moyen Âge / Voyages et échanges (film) / Les villes du Moyen Âge / Quoi de neuf près d’ici ? (voir ci-dessous).

“Dans cette exposition, l’accent est mis sur les innovations remarquables et les transformations de l’époque : l’aménagement de la nature, les innovations dans l’architecture, l’hydraulique, la mécanique et la multiplicité d’inventions dans tous les domaines. Elles ont considérablement amélioré le quotidien et révèlent une société qui a su s’adapter et transformer son environnement pour se développer. L’exposition apporte un éclairage sur ces nombreux apports reçus en héritage du Moyen Âge. Le public est ainsi invité à ouvrir les yeux sur une époque d’une fertilité exceptionnelle”, complète Patrick Malavieille.

Le saviez-vous ?

L’exposition rappelle que les lunettes et la boussole ont été inventées au Moyen Âge, de même que l’industrie, ou encore l’aménagement du territoire.

ph-levy-moyen-age
© Lévy.

« Quoi de neuf près d’ici ? »

A l’occasion de cette exposition, le Pont du Gard met également l’accent sur la recherche archéologique dans notre région, avec l’Inrap et le service régional décentralisé, en partenariat avec Lattes, à partir de données issues des fouilles préventives réalisées par l’Inrap, sur le chantier de l’autoroute et Ligne Grande Vitesse notamment entre Nîmes et Montpellier, et d’objets prêtés par le Musée Henri-Prades Lattara. La majorité des objets et données ont été présentés lors de l’exposition Circulez, y’a tout à voir qui s’est tenue au Musée Henri Prades Lattara en 2017. Les éléments que l’on découvre, par exemple, dans l’exposition régionale, sont les suivants :
• un os humain (cubitus) sur lequel a été réalisée une amputation – cela permet de montrer l’existence de soins pendant le Moyen Âge ;
deux grandes maquettes, l’une du site de Missignac à Aimargues et l’autre du site du Mas de Roux à Castries ;
• des insignes de pèlerins qui témoignent du pèlerinage effectué à Saint-Jacques-de-Compostelle ou à Saint-Pierre-de-Lézan (Gard).

Cette exposition permet de créer un lien avec le territoire et de valoriser le travail des archéologues et des fouilles préventives en région.

pont-copie

Le pont du Gard au Moyen Age

“Si, au Pont du Gard, l’histoire romaine est souveraine, le Moyen Âge y tient néanmoins une place conséquente. Pendant cette période, l’aqueduc va changer de fonction en devenant un pont routier. Il subira également des dégradations par la récupération de pierres de douze de ses arcades au niveau supérieur, ce qui lui donnera sa forme actuelle. Son aura en fera très vite un ouvrage de référence pour les architectes du Moyen Âge et les Compagnons du tour de France qui viendront y laisser leur trace pour la postérité”, explique Patrick Malavieille, vice-président du Département du Gard, délégué à la culture, au patrimoine et à l’éducation artistique et président de l’EPCC Pont du Gard.

Informations pratiques

Age minimum

Cette exposition est recommandée aux enfants à partir de 9 ans, ainsi qu’aux adultes.

Lieu

Salle d’expositions temporaires, bâtiment rive gauche

Visites guidées

Les dimanches à 15h00. Dates, tarifs et horaires complémentaires (vacances scolaires) sur www.pontdugard.fr

Tarifs

L’entrée de l’exposition est comprise dans les forfaits d’entrée au site.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.