FERIA BEZIERS - Et si l'édition 2021 ressemblait à Pampelune avec un lâcher de taureaux dans la ville ?

C’est l'un des rêves les plus fous du maire de Béziers. À la recherche…

C’est l'un des rêves les plus fous du maire de Béziers. À la recherche d'un nouveau souffle, il souhaite relancer la traditionnelle féria d'été de la ville en y intégrant si possible un lâcher de taureaux dans les rues de la ville. De quoi donner le tournis à la Préfecture de l'Hérault !

Pampelune est l’une des plus grandes fêtes traditionnelles d’Espagne, symbolisée par son tout aussi célèbre que dangereux lâcher de taureaux dans les rues de la ville. Une idée que souhaite mettre en oeuvre Robert Ménard dans la cité biterroise.

Un trio de choc

Ce lundi soir, le conseil municipal de Béziers a confié les clés des arènes de la ville à un trio de choc : Simon Casas, Sébastien Castella et Olivier Margé. Leur mission ?  Imaginer de nouveaux spectacles taurins afin de redonner un nouvel élan à la féria de Béziers.

Pour cela, le trio ne manque pas d'expériences. Simon Casas, patron des arènes de Madrid, Valencia, Alicante et Nîmes. Sébastien Castella, torerador biterrois de renom tout juste retraité d'une carrière incroyable et Olivier Margé, fils Robert Margé, actuel directeur des arènes de Béziers depuis 30 ans.

Un encierro dans les rues de la ville

Côté projets, le trio n'en manque pas et l'idée d’organiser un encierro dans les rues de la ville avec les taureaux de corrida fait son chemin.

Un projet mythique qui ferait rayonner Béziers dans le monde entier mais qui pose bien évidemment d'énormes questions de sécurité qui vont être soumis au Préfet de l'Hérault. 

Un lâcher de taureaux de ce type existe déjà en camargue mais le public, friand de ce spectacle populaire, se tient exclusivement à l'extérieur du périmètre des taureaux et protégé par des barrières de sécurité. Le maire de Béziers voit plus grand, et imagine un encierro comme à Pampelune malgré la dangerosité de la manœuvre.

 

Des blessés chaque année

Les fêtes de la San Fermín à Pampelune se tiennent traditionnellement en juillet et attirent chaque année des centaines de milliers de touristes du monde entier. Pendant plusieurs jours, des centaines de « mozos » (jeunes) en chemise et pantalon blancs avec foulard et ceinture rouges tentent de s’approcher le plus possible des six taureaux de combat lors du parcours qui s’achève dans les arènes de Pampelune. Malheureusement, l'exercice fait chaque année plusieurs blessés. Au moins 16 coureurs sont morts depuis 1911 dont le dernier en 2009. En 2019, une quarantaine de mozos avaient été blessées.

Les risques, çà existe mais on peut les minimiser mais cela serait une formidable façon de renouveler les fêtes taurines dans les villes de tauromachie comme Béziers.” indique Robert Ménard.

Un défi un peu fou mais l'élu ne désespère pas. Aucune date n'est avancée : “Le plus tôt sera le mieux alors pourquoi pas en 2021 ?”  précise l'élu qui reste un fervent aficionado malgré la tendance anti-corrida qui semble prendre le pas en France et un peu partout dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Vive la feria. Les nouveaux responsables ont de maléfiques projets et le maire de beziers sont à l’unisson ensemble il vont faire une excellente feria. Je les encourage. Vive la feria la toromachie et ses traditions. A bientôt.

  2. Je ne trouve pas l’initiative séduisante. Les taureaux, c’est has been.
    Les gens qui viennent à la feria de beziers, c’est pour s’amuser et s’alcooliser.
    Je précise que je réside dans cette ville et que je n y suis allée qu’une fois..
    Les jeudis de Béziers sont une meilleure initiative

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.