Festival FIEST'A SETE : José BEL, l'instinct festival

Alors que s'annonce la 16e édition du Festival de musique Fiest’à Sète, du 21 juillet au 8 août…

Alors que s’annonce la 16e édition du Festival de musique Fiest’à Sète, du 21 juillet au 8 août 2012, portrait de José BEL, son directeur artistique. 

Article de Daniel CROCI publié dans son intégralité dans l’Hérault Juridique & Economique du jeudi 19 juillet 2012.

Il est le directeur artistique du festival Fiest’à Sète. Passionné, entier, rebelle, élégant… le bon cocktail pour surprendre nos oreilles lascives et défricher la jungle de ces musiques du monde que l’on aime tant découvrir.

Mercredi 4 juillet, rendez-vous au bar des Pirates. Pour l’esprit rebelle de José BEL, cela me semble être le bon port. Elégant, élancé, panama blanc calé sur son regard bleu pâle, les idées larges et généreuses, il est l’âme artistique du Festival Fiest’ à Sète. Et ne vit – presque – que pour la musique. Son credo : la rencontre musicale sur fond de world music et de métissages sonores. Une volonté partagée avec les bénévoles de l’association Métisète – 350 membres – à l’origine de ce « brassage » culturel dont l’intégrité musicale s’est imposée lentement mais sûrement. Une exigence aussi, celle de la découverte loin du business bien huilé de l’industrie musicale, qui assimile trop souvent les artistes à des produits.

Aux frontières de l’archéologie musicale, Fiest’à Sète est comme une machine à remonter le temps, un temps où la musique ne se traçait pas encore en courbes sonnantes et trébuchantes. Il suffit de lancer José et les souvenirs remontent. Son amitié avec Georges MOUSTAKI, qui a accepté de signer l’affiche du Fiest’ à Sète 2012 et qui, aujourd’hui, ne peut plus monter sur scène. Le chanteur a un jour sauvé l’association de la quasi faillite, par amitié, en toute simplicité. Puis retour sur les doubles rencontres, comme il les appelle, ces soirées musicales inclassables où deux artistes se succèdent, souvent se découvrent et finissent toujours par une jam partagée proche de latranse. Un lieu aussi : le Théâtre de la Mer de Sète, unique. Sa faible jauge de spectateurs – qui convient bien à Fiest’à Sète – donne l’intimité et la proximité nécessaires.

Le talent de défricheur aussi, de plus en plus difficile à transcender, vu le contexte économique et concurrentiel. Trop de festivals ? “ Trop peu d’audace ”, répond José BEL. Il cite en exemples, pour leur travail et leur passion, les organisateurs de Jazz à Junas, qu’il apprécie, et avec lesquels il aimerait poser quelquespasserelles. Evoquant la programmation de Fiest’ à Sète 2012, José BEL s’éclaire lorsqu’il anticipe les chaudes soirées à venir du mois d’août, qu’il aura mis un an à ficeler, avec l’instinct de l’arpenteur sonore. Si l’on ose la question “ pourquoi ? ”, il s’enflamme : “ C’est pour le public ”. Fiest’à Sète s’intéresse aussi à ceux qui aiment la musique mais n’ont pas les moyens d’y accéder. Il se rappelle quand, adolescent, il partait à mobylette à Juan-les-Pins – le bout du monde à l’époque – pour voir, entendre, savourer Ella FITZGERALD. Il souhaite l’inverse : faire venir à Sète les talents latents et confirmés de la musique mondiale pour offrir leurs sonorités en partage. Il est confronté à un impératif : “ Fiest’à Sète propose cinq concerts gratuits de qualité dans les villages du bassin de Thau ; les frais sont couverts par les recettes des concerts payants ”. Ce qui impose l’art subtil de l’équilibre et quelques sueurs froides, voire son flot de stress. C’est peut-être là la raison de sa dévotion pour les rythmes caliente et latino. Ils réchauffent le coeur dans les moments difficiles.

La programmation ? Que des perles ! Ce qui semble logique au pays des huîtres…
(Programme complet sur wwww.fiestasete.com)

Les Bons plans FIEST’A SETE

• Le Pass 3 soirées au choix est à 75 euros ! A peine le prix d’une place dans une grande scène pour voir de vieilles gloires FMisées et surmédiatisées, de si loin que l’on a l’impression de visionner son mobile. La musique se joue de près à FIEST’A SETE !

Programme complet sur wwww.fiestasete.com. > Informations et billetterie (sans frais de location) : Espace Félix, 2 Quai Général Durand à Sète. tél. 04 67 74 48 44. Aussi chez FNAC, Géant, Carrefour, Virgin, Auchan…

• Bonus : Navettes fluviales. La ville de Sète a mis en place des navettes fluviales avec parkings relais pour faciliter l’accès au Théâtre de la Mer. > Renseignements sur www.sete.fr

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.