L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Sports

Finale du Championnat de France Veillée d’armes au ROA

Finale du Championnat de France Veillée d’armes au ROA Après neuf mois de compétition, vingt deux matchs en phase qualificative dans la poule cinq (18 victoires/4défaites) et quatre succès consécutifs en phase finale du championnat de France, l’équipe B du Rugby Olympique Agathois s’apprête à disputer la première Finale Nationale de son histoire et s’active […]

Finale du Championnat de France Veillée d’armes au ROA Après neuf mois de compétition, vingt deux matchs en phase qualificative dans la poule cinq (18 victoires/4défaites) et quatre succès consécutifs en phase finale du championnat de France, l’équipe B du Rugby Olympique Agathois s’apprête à disputer la première Finale Nationale de son histoire et s’active à peaufiner les derniers préparatifs de cette rencontre ô combien capitale!

L’adversaire est connu ; il s’agit du R.O.C. LA VOULTE – VALENCE, vainqueur du Rennes Etudiants Club (22-13) en demi-finale et désireux de consacrer la fusion scellée l’an dernier entre deux forteresses rugbystiques de la vallée du Rhône, deux « figures historiques » au palmarès impressionnant qui ont uni leurs destinées pour enfanter un seul et unique club dont l’ambition est de devenir encore plus fort et plus grand que ses illustres prédécesseurs.

Son parcours, en poule quatre, a été quasiment identique à celui réalisé par le ROA en championnat et, depuis le début de la phase finale, le 15 mai, les deux clubs ont prolongé leur route en triomphant avec brio de tous leurs adversaires : Tulle, Céret, Nîmes et Salles pour les agathois, Montmélian, Monteux, Beaurepaire et Rennes pour le ROC .

Reste à franchir la dernière marche avec succès pour se départager, s’emparer du fameux bouclier, du titre très envié de Champion de France et être sacré meilleur club français de la saison 2010/2011 parmi les 95 qui figurent en Fédérale B.

Les rugbymen agathois s’y sont préparés le plus sérieusement du monde et quand on connaît l’expérience, la rigueur, le souci du moindre détail, en un mot, le professionnalisme de leurs entraîneurs, on sait ce que cela veut dire.

Il n’est qu’à écouter parler Stephan GIRARD et Bruno ANTOINE :

« Le bout du chemin est là, cela a été très dur pour notre équipe qui est inexpérimentée à ce niveau de la compétition. En quart de finale nous avions fait un match référence très important pendant ces phases éliminatoires face à Nîmes (l’équipe championne de France en titre).

En demie, pris par l’enjeu, nous n’avons pas pu mettre le même rythme, difficile de trouver des solutions, jusqu’à nous mettre en danger face à cette valeureuse équipe de Salles. Mais le courage, notre défense, notre conquête et le réalisme nous ont ouvert les portes de la finale.

Une finale permet de mettre en exergue le travail de tous les acteurs de notre club : joueurs, éducateurs, entraîneurs, dirigeants, bénévoles, vice-présidents et président. Nous sommes venus samedi dernier, à l’occasion du tournoi des Petits Corsaires nous ressourcer autour des Corsaires et de l’Ecole de Rugby, cela nous a galvanisé et a décuplé notre envie de réussir.

Cette finale, c’est la réussite de l’ensemble du groupe senior avec qui nous avons travaillé, dont certains éléments sont passés par notre équipe tout au long de la saison pour se remettre en condition physique et mentale, et celle des entraîneurs de l’équipe fanion que nous remercions particulièrement.

Cela fait trois ans que nous travaillons avec ce groupe de joueurs, nous faisons le grand écart au niveau de la moyenne d’âge ; le plus jeune venu nous rejoindre pour les phases finales est un Reichel de 19 ans et le plus ancien notre capitaine Philippe CHOUCHANE a 44 ans. Le secret, le plus difficile à réaliser, est que tous ont compris qu’ils étaient importants dans notre projet de jeu, que tout joueur peut avoir sa place à une seule condition être sérieux et appliqué.

Nous n’avons pas les meilleurs joueurs, et alors…sûrs d’eux, tous se sont sublimés pour arriver au bout.

Dimanche, beaucoup d’entre eux, aux carrières bien remplies, connaîtront leur première finale du Championnat de France. Là est notre plus grande satisfaction.

Alors, tous ensemble et comme un seul homme, nous irons humblement faire ce dernier match synonyme de fin de saison, et qui sonnera la fin de l’aventure, avec une seule envie : porter haut les couleurs du ROA et peut-être haut le bouclier ! » CAR TOUT EST PARTI D’UN REVE…

 

Au président du ROA, Jean Luc FABRE, de conclure :

« Cette finale est l’aboutissement d’un travail de quatre ans du tandem Stephan Girard et Bruno Antoine autour de joueurs charismatiques que sont Philippe CHOUCHANE et Manu GIMENO .

C’est la consécration d’un groupe de copains qui a les capacités et toute ma confiance pour ramener à Agde un titre de Champion de France.

Et bien évidemment, tout le club est derrière eux ».

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.