Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Flash Back : 1990 - La gare de Vias: un quart de siècle de fermeture

Cette rubrique ” Flashback ” revient régulièrement sur le passé illustré de notre histoire encore récente par la publication de documents d'archives photographiques ou documentaires. La gare de Vias: un quart de siècle de fermeture            Lundi 5 février 1990, voilà déjà un quart de siècle, la gare de Vias fermait ses portes […]

au 92Cette rubrique ” Flashback ” revient régulièrement sur le passé illustré de notre histoire encore récente par la publication de documents d'archives photographiques ou documentaires.


La gare de Vias: un quart de siècle de fermeture


           Lundi 5 février 1990, voilà déjà un quart de siècle, la gare de Vias fermait ses portes définitivement après 133 ans de bons et loyaux services. C'est le 22 avril 1857 qu'elle accueillit ses premiers voyageurs lorsque fut inaugurée la voie ferrée Toulouse – Sète par la Compagnie du Midi. Peu de temps après, le 8 août 1863, elle devint ce que l'on appelle un noeud ferroviaire, dès lors que fut mise en service la ligne de Vias à Lodève. Au moment de sa fermeture au public, le bâtiment voyageurs avait encore belle allure si l'on en juge par la photo prise le 30 janvier 1990. Et, à l'époque, un autre bâtiment, plus modeste, construit de l'autre côté des voies, avait une double fonction: celle d'abriter le poste d'aiguillage de la ligne de Lodève et celle de servir d'abri pour les voyageurs. Outre la salle d'attente de la gare pour la direction de Béiers, il y avait donc deux abris distincts sur le quai opposé, l'un pour la direction de Montpellier et l'autre pour la direction de Lodève via Paulhan. Il faut savoir que la gare de Paulhan offrait alors plusieurs correspondances puisqu'elle était aussi sur la ligne Montpellier – Bédarieux – Saint Pons – Mazamet et au delà. Mais le trafic voyageurs sur Vias Paulhan fut supprimé le 28 juin 1957.

          Bien évidemment il n'a jamais cessé sur la ligne principale et c'est ainsi qu'au tout début de 1990 l'intérieur de la gare de Vias présentait encore son aspect presque originel avec son guichet pour la vente des billets, sa banquette d'angle en bois verni, son affichette horaire manuscrite et ses publicités incitant au voyage en train. De la sorte, qu'il se soit dirigé vers Béziers, Sète ou Paulhan, le voyageur était toujours à l'abri des intempéries, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Victime de saccages successifs, la gare a été murée, le bâtiment à l'opposé a été détruit dès 1991 et les abris de quai ne sont plus que des cages grillagées totalement inconfortables. Pourtant la gare est encore desservie par les TER et ce sont 2705 voyageurs qui l'ont empruntée en 2011; chiffre sans doute très inférieur à ceux du passé.

          Prévoyant cette fermeture, j'avais pris quelques clichés au mois d'août 1989, sur lesquels on peut voir notamment un week-end, plus d'une vingtaine de voyageurs attendant une automotice de la série Z 7100 se dirigeant vers Montpellier. L'utilité de l'abri de quai n'était pas à démontrer et, à l'époque, les autorails dits “de 13h” se croisaient souvent à Vias. Quant à la ligne de Lodève, elle était toujours ouverte au fret, plusieurs embranchements particuliers étant desservis par le rail, soit pour le négoce des vins soit pour les carrières ou les mines. Cette fois-là, un locotracteur revenait d'une course sur Paulhan ou Clermont l'Hérault et, arrivant à Vias, attendait l'autorisation de partir sur Béziers par la grande ligne.

          Telle était l'activité de la gare de Vias il y a un quart de siècle, sachant que celle-ci était déjà en perte de vitesse par rapport aux années d'après-guerre, au cours desquelles fonctionnaient encore la halle aux marchandises ainsi que deux entreprises de réparation de wagons-foudres.

          Pour de multiples raisons que chacun peut imaginer, ces activités ont disparu et s'il ne reste aujourd'hui que l'arrêt voyageurs, il est vraiment regrettable que celui-ci ne soit pas plus accueillant. Mais ça, c'est une autre histoire….. 

Daniel DUSSUTOUR – Vias

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.