France relance : point d'étape des investissements dans l'Hérault

A fin 2021, 72 des 100 milliards d’euros de France Relance ont été engagés, dont 25,4 milliards pour accélérer la transition écologique; 20,3 milliards pour le renforcement de notre compétitivité et 26,2 milliard d’euros pour soutenir la cohésion sociale et territoriale.

La mise en place à compter de mars 2020 de mesures d’urgence pour protéger les entreprises et les salariés ainsi que le déploiement de France Relance depuis l’été 2020 ont permis d’atteindre les objectifs fixés au lancement de France Relance le 3 septembre 2020. Ainsi la croissance du PIB devrait atteindre 6,7% pour 2021 (selon l’INSEE et la Banque de France). L’objectif du gouvernement était de retrouver notre niveau d’activité d’avant crise en mi-2022. Celui-ci a été atteint à la fin du troisième trimestre 2021. L’autre objectif était de faire baisser le niveau du chômage. Or, l’emploi salarié a dépassé en France son niveau d’avant crise dès le deuxième trimestre 2021, le taux d’emploi, à 67,5 % au troisième trimestre 2021, est au plus haut depuis 1975 et le chômage des jeunes est au plus bas depuis 2008.

Les montants investis dans le département

  • 4 bâtiments de collectivités et 75 bâtiments d’Etat ont bénéficier des budgets alloués au rénovation thermique des bâtiments publics. Le parc de l’État représentant près de 100 millions de m², et la consommation des bâtiments un quart des émissions de gaz à effet de serre en France, le Gouvernement a souhaité que les bâtiments publics prennent part, de manière substantielle, à l’effort national de rénovation énergétique.
  • 7 346 dossiers validés dans le cadre de MaprimRénov’ pour plus de 80M€ de travaux associés. MaPrimeRénov’ permet de financer les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif. Les travaux doivent avoir été effectués par des entreprises labellisées RGE (reconnues garantes pour l’environnement).
  • Aucun dossier n’a été déposé pour les sujets de soutien de la chaleur bas carbone, de décarbonation de l’industrie, ou concernant le plan de relance hydrogène
  • 152 structures ont bénéficié d’une prime à la conversion des agroéquipements. La prime à la conversion des agroéquipements a permis à des agriculteurs de bénéficier matériels plus performants en matière environnementale, permettant une agriculture plus sobre en intrants (notamment en produits phytosanitaires) et en ressources (par exemple en eau). Cette mesure consiste en une aide à l’investissement pour le remplacement de matériels anciens et peu performants, notamment en matière environnementale.
  • 6248 primes et 6 165 bonus écologique dans le cadre de l’aide au verdissement du parc automobile. Le bonus écologique et la prime à la conversion, cumulables entre elles, aident les particuliers comme les professionnels à l’achat de véhicules peu polluants. La prime à la conversion permet d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion en échange de la mise au rebut d’un vieux véhicule. Le bonus électrique est une aide pour l’achat d’un véhicule électrique, hybride ou hydrogène, neuf ou d’occasion, pour les véhicules légers comme pour les poids lourds.
  • 3 entreprises pour près de 14 M€ dans le cadre de la modernisation des filières automobile et aéronautique. Le fonds de modernisation, de diversification et de verdissement des procédés de la filière aéronautique doit permettre aux acteurs de la filière aéronautique développer des chaînes de valeur d’avenir ou stratégiques afin de sortir de la crise par le haut, en préservant les compétences durement acquises, et en préparant l’avion vert du futur. Le fonds de modernisation, de diversification et de verdissement des procédés de la filière automobile vise à aider les entreprises automobiles à gagner en compétitivité, par une accélération des investissements d’automatisation et de numérisation de leurs procédés industriels.
  • 4 entreprises ont reçu 17, M€ dans le cadre du soutien aux projets industriels dans 5 secteurs critiques. La mesure de relocalisation par la sécurisation des approvisionnements stratégiques vise à renforcer la production nationale et à soutenir l’implantation voire la réimplantation de certaines industries stratégiques sur le territoire. Il s’agit d’assurer la résilience et l’indépendance de l’économie française. Un soutien à l’investissement ainsi qu’un renforcement des outils capitalistiques sont fourni dans cinq secteurs prioritaires (les produits de santé, les intrants critiques pour l’industrie, l’électronique, l’agroalimentaire et les télécommunications).
  • 7 entreprises ont reçu 33,5M€ dans le cadre du soutien aux projets industriels dans les territoires. La mesure de relocalisation par le soutien à l’investissement industriel dans les territoires vise à accélérer des projets structurants, prêts à être engagés rapidement, afin de favoriser la relance de l’industrie française et la compétitivité des entreprises ainsi que de contribuer à la transition écologique et à la relocalisation des chaînes de production en France. Il prend la forme d’un fonds, de subventions, du volontariat territorial en entreprise ainsi que de conditions d’accès privilégiées aux accélérateurs de Bpifrance.
  • 127 entreprises bénéficiaires des mesures de soutien à l’export Business France. Le Chèque Relance Export prend en charge 50 %, dans la limite d’un plafond, des dépenses éligibles d’une prestation d’accompagnement international pour les PME et ETI françaises. C’est un véritable coup de pouce pour les aider dans leur prospection de marchés étrangers. Les prestations peuvent être achetées auprès de la Team France Export (TFE) ou d’une entreprise référencée. En parallèle, pour aider à la création ou au renforcement d’une équipe export, le Chèque Relance VIE (Volontariat International en Entreprise) permet aux PME et ETI françaises de prendre en charge la création ou la prolongation d’une mission VIE, et de mobiliser de jeunes talents (en particulier ceux issus de formations courtes ou de quartiers prioritaires de la ville) pour les aider dans leur développement international.
  • 61 entreprises se sont partagées près de 30 M€ pour l’industrie du futur. Le guichet « Industrie du Futur » de 2021 (fermé depuis le 12 mai) a pour objectif de permettre aux entreprises industrielles de numériser ou robotiser leurs processus et lignes de production.
  • 3956 entreprises ont bénéficié du soutien à la numérisation des TPE. Le dispositif France Num, au travers d’accompagnements collectifs réalisés par les acteurs du numérique sur les territoires, en lien avec notamment les Régions, permet de sensibiliser les petites entreprises à l’intérêt de s’engager dans un processus de digitalisation en leur apportant des solutions sur les besoins concrets (création de site web, numérisation de leur processus de gestion, gestion de stocks et de commandes…).
  • 1 projet de rénovation des cathédrales et monuments nationaux. Le plan de rénovation des cathédrales et monuments nationaux vise à conforter les opérations de restauration de monuments historiques relevant des collectivités ou de propriétaires privés dans la perspective d’apporter un soutien à l’emploi et aux secteurs économiques de l’architecture et du patrimoine et de renforcer l’attractivité des territoires.
  • Près de 105 M€ de baisse des impôts de production pour 12 355 entreprises bénéficiaires. Cette mesure vise à alléger les impôts de production des entreprises, qui sont déconnectés de leurs performances économiques, dans un objectif de renforcement de leur compétitivité et de l’attractivité du territoire. Les impôts concernés sont la contribution économique territoriale (CET), composée de la cotisation foncière des entreprises (CFE) et de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) ainsi que la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB).
  • « 1 jeune, 1 solution » (primes jeunes) : 21 966 contrats d’apprentissage bénéficiaires de l’aide exceptionnelle, 1 322 contrats de professionnalisation, 9 200 contrats ayant bénéficié de l’aide à l’embauche, 949 entrées de jeunes en CIE (Contrat Initiative Emplois) et 799 entrées de jeunes en PEC (Parcours Emploi Compétences).
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.