Francois Liberti candidat ? Languedoc-Roussillon vers un tête de liste communiste

Francois LIberti candidat aux Elections Régionales ? Ce n'est plus impossible , si l'on s'en…

Francois LIberti candidat aux Elections Régionales ? Ce n’est plus impossible , si l’on s’en référe un communiqué de la section du Parti Communiste de Béziers que nous reproduisons ci-dessous in extenso.


ELECTIONS REGIONALES MARS 2010 :
Languedoc-Roussillon vers un(e) tête de liste communiste

Communiqué du 12 Novembre 2009 suite au Conseil Départemental 34 du 10 novembre
communiqué de la section PCF Béziers
visible aussi sur
http://bezierspcf.centerblog.net
ou sur
http://www.lepost.fr/perso/pcf-beziers/

Le Conseil départemental de l’Hérault du PCF le 10 11 2009, organisé pour n’être qu’une chambre d’enregistrement de décisions techniques a été irrigué par le débat de fond du Parti.

 

Les militants dans les cellules et sections veulent en effet gagner en clarté. Trois questions décisives ont émergé :

 

1° – La représentation des communistes : Ce seront finalement toutes les sections du dé­partement qui auront au moins un délégué à la Conférence Régionale. Celle ci ne sera donc pas constituée uniquement des élus au Comité départemental (il y a trois ans, la situation po­litique était radicalement différente.)

2° – La totalité de l’information à la disposition de tous les communistes : Une très large majorité du conseil a exigé de l’exécutif la totalité de l’information pour tous les militants concernant les contacts en cours sur la composition de la liste et les diverses «informations manipulatoires » distillées dans les médias. Si un démenti explicite n’a pu être obtenu en rapport à des contacts poussés pris avec les verts et/ou de soi disants dissidents PS. Rap­pel a été fait à tous que la décision sur la nature de l’éventuel élargissement du Front de Gauche appartient aux communistes et à eux seuls, au travers de leur vote, après préparation en Conférence Régionale le 14 novembre à Balaruc.

3° – Une tête de liste communiste régionale, est bien sûr la question cruciale. Personne ne s’oppose à la construction d‘une liste de large rassemblement avec les communistes dans le cadre du Front de Gauche, mais une minorité tente encore de contribuer à l’effacement de la composante communiste, en lui refusant sa juste place à cette étape du rassemblement dans notre région : c’est à dire la première. Bien plus qu’une quelconque « identité communiste », ce qui est en jeux c’est le rapport direct à reconstruire, à chaque élection entre l’électorat anti-capitaliste et communiste et leurs élus qui appuyés clairement sur les suffrages populaires pourront quelle que soit la configuration issue des deux tours de scrutin agir de façon auto­nome, en toute responsabilité.

 

Le débat est suffisamment avancé dans le PCF héraultais pour qu’un seul nom soit proposé pour fédérer la liste Front de gauche PCF: François Liberti. La continuité de ses engagements et sa notoriété l’expliquent au-delà des différences connues de positionnement.

 

N’oublions pas que pour rassembler les démocrates il faut d’abord rassembler les com­munistes et que notre parti doit sortir d’une mandature régionale faite de divisions, de demi mesures, de renoncements stratégiques. Nous avons, ensemble, dépassé le stade des mi­nables compromis de couloirs, sachons donner au mouvement démocratique en cours dans le parti plus de puissance encore.

En cela, nous continuerons la grande tradition de rassemblement anticapitaliste héraultais pour battre la droite et les socio libéraux, pour être aptes à rassembler le moment venu tous les démocrates.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.