Frédéric Lacas : les nouveaux projets d'équipements du Grand Biterrois

Le président de l’agglomération Béziers Méditerranée liste pour l’Hérault Juridique l’avancement des projets qui vont modifier, dans les années à venir, l’attractivité du grand Biterrois. Interview et perspectives…

Quels vont être les prochains grands investissements sur le territoire de votre agglomération ?

« Globalement, dans les trois dernières années, 120 millions d’euros ont été investis. Il est important de poursuivre cet effort en étant parallèlement économes sur notre fonctionnement ; tout en concentrant les moyens sur les projets qui renforcent l’attractivité du Biterrois d’après un projet d’ensemble. Je pense à l’eau, avec un budget conséquent dédié
à la requalification des process. 23 M€ ont été investis pour la dernière station d’épuration mise en service. Il y a aussi l’incinérateur qui va mobiliser 8 M€ ; la 3e piscine d’agglomération de Sauvian (10 M€), qui est lancée et dont l’architecte est choisi ; le nouveau palais des sports à Béziers, en attente de validation par la ville de Béziers ; et des projets structurants, comme la requalification des Ecluses de Fonseranes (13 M€) et l’écoport de Sérignan, avec 30 M€ investis par le privé. Ce nouveau port reliera ceux de Valras et de Sérignan, l’un urbain, l’autre environnemental. L’agglomération est également très impliquée au niveau du logement. Trois quartiers sont prioritaires dans la politique de la ville de Béziers et font l’objet d’une requalification. Nous accompagnons fortement dans ce sens la rénovation en centre-ville et le renouvellement urbain, l’aide aux façades… C’est l’un de nos plus gros budgets au niveau de l’agglomération. »

lacas-beziers-mediterranee-president
Frédéric LACAS, président de l’agglomération Béziers Méditerranée

Parmi les équipements structurants, il y a cette troisième piscine…

« Deux piscines existent déjà : l’espace Léo-Lagrange à Béziers-centre, qui a accueilli 80 000 nageurs en 2015, et la piscine Muriel-Hermine, au nord sur la commune de Servian, qui a totalisé 66 000 pratiquants en 2015. La troisième piscine d’agglomération se situera à Sauvian, entre les collèges de Sérignan et de Vendres, en bordure de la départementale. C’est un projet à 13 M€ avec un bassin nordique de 50 m, en relation avec un bassin interne de 25 m.
Des équipements sportifs sont prévus autour des bassins. Le projet va profiter au sud de l’agglomération biterroise.
Les clubs et associations vont bénéficier d’un équipement de pointe pour engager des compétitions de haut niveau. C’était une forte demande des associations sportives de natation. L‘avantage de la situation autorisée par le maire
de Sauvian – vice-président à l’aménagement – est de prévoir l’équipement sur une zone qui pourra être mise en lien avec le lycée existant. »

 

Votre agglomération a voté le principe de la création d’un pôle entrepreneurial en centre-ville de Béziers…

« Le futur hôtel d’entreprises en centre-ville – ou pôle entrepreneurial – entre dans le cadre de la politique de la ville. L’idée est d’être en partenariat avec la CCI de l’Hérault et des groupements privés pour partager une unité fonctionnelle dans un immeuble situé dans le périmètre des allées Paul-Riquet. Suite à un appel d’offres, nous avons trois immeubles en ligne de mire, mais rien n’est encore arrêté quant au choix de l’emplacement. Le but est d’amener de l’activité économique en centre-ville et de partager les locaux entre des entreprises, et pourquoi pas permettre une activité de coworking et le partage de matière grise. Ce pôle participera à la vie économique de la ville, par l’activité induite pour la restauration et les commerces de proximité. »

L’écoport de Sérignan est un autre projet significatif déjà annoncé. Où en est-t-on ?

« L’écoport de Sérignan entre dans la dernière phase de la consultation DSP, avec le prochain rendu des offres de candidatures. Je ne peux pas entrer dans les détails de cette consultation qui est en cours, mais nous avons des candidats sérieux. L’agglomération Béziers Méditerranée accompagnera, avec d’autres collectivités, la création des liaisons par voie douce nécessaires – piétonnes, cyclables et navigables – qui seront réalisées entre le futur écoport, son fleuve l’Orb, le Canal du Midi et les Ecluses de Fonseranes. Il s’agit d’un investissement à hauteur d’environ 5 millions d’euros (NDLR Maj du 26/12/2017 : ces travaux s’inscrivent dans la continuité du projet de valorisation du Domaine des Orpellières et des œuvres de Dado : lire l’article). [Texte obsolète : Le lauréat du projet d’écoport sera retenu au printemps 2017 pour un début théorique des travaux au 1er juillet de cette année. La réalisation de l’écoport pourra être phasée ou menée en une seule fois ; tout dépendra de la candidature retenue]. Dans sa globalité, c’est un projet qui débordera sur la prochaine mandature, pour un achèvement sans doute à l’horizon 2023 (la mandature actuelle s’achèvera en 2020). »

Ecoport Serignan
Le projet de l’écoport de Sérignan © AggloBM
ecoport-serignan-beziers-mediterranee

Le projet de l’écoport entre en cohérence avec celui de la requalification des Ecluses de Fonseranes…

« Le grand projet de réhabilitation a été lancé grâce à des financements croisés. Onze millions d’euros HT sont investis pour renforcer l’attractivité touristique de cette partie du Biterrois : 7 M€ apportés par l’état, la région Occitanie, l’Europe et le Département, 4 M€ par l’agglomération Béziers Méditerranée, et 375 000 euros par la ville de Béziers. Nous sommes dans les temps ; l’inauguration est prévue pour début juillet 2017. L’idée était d’apporter une valeur ajoutée sur le Biterrois. Les écluses sont le premier site en fréquentation touristique de l’Hérault, et le troisième de la région après le pont du Gard et la cité de Carcassonne. Le site va disposer d’une muséographie, de cheminements doux avec des éclairages et des aménagements paysagers nouveaux, et d’un grand parking fonctionnel. Cela se fait en lien avec la requalification de l’entrée ouest de Béziers. Auparavant, la difficulté était de se rendre sur ce site exceptionnel. Ce projet d’agglomération qui a été voté à l’unanimité entend aussi mettre en lien des équipements structurants. L’écoport doit être à terme relié aux écluses, qui seront reliées au centre-ville. »


A lire sur ce site : • Canal du Midi, Béziers : les avancées du projet d’aménagement du site des Neuf Ecluses de Fonseranes (vidéo)


 

Le projet de téléphérique est-il toujours d’actualité ?

« Sachant que seulement 3 % des 450 000 visiteurs annuels des écluses vont découvrir le centre-ville de Béziers et la proche Acropole qui domine le site, je plaide pour un téléphérique qui permettrait d’amener les touristes sur ce site exceptionnel, vers les commerces et les restaurants, pour relier la citadelle au quartier de Fonseranes. Je sais que l’architecte des Bâtiments de France et le maire de Béziers ne prônent pas cette solution. Une étude opérationnelle, économique et urbanistique est en cours pour savoir comment on peut lier ces deux sites, ce qui pourrait relancer l’activité économique sur cette partie de la ville. De l’Acropole, des liaisons par bus électriques pourraient permettre aux visiteurs d’accéder aux autres sites emblématiques de la ville et à la gare, qui doit devenir un vrai pôle multimodal. La Région a d’ailleurs annoncé qu’elle allait investir 30 M€ pour requalifier la gare de Béziers, qui pourrait voir la liaison vers Fonseranes améliorée. La boucle sera ainsi bouclée. Ces projets sont à court et moyen termes. Mais c’est cette vision qu’il faut avoir : être ambitieux et innovants et ne pas hésiter à bousculer des idées arrêtées. »

Qu’en est-il de la gare TGV ?

« On sait maintenant que le tronçon ferroviaire Montpellier-Béziers doit être lancé. Il a été validé par les services de l’état. Nous souhaitons une requalification de la gare de Béziers pour l’accueil du TGV. Mais ce n’est pas seulement un coup de peinture qu’il faut faire. Avec les 30 M€ d’investissements portés par la Région, nous pouvons créer un pôle multimodal. Des études sont en cours. Les TGV s’arrêteront à Béziers. La requalification doit s’échelonner jusqu’en 2023-2025. A terme, le deuxième tronçon Béziers-Perpignan pose la question de savoir si l’on fait une nouvelle gare sur Villeneuve-lès-Béziers – Cers ou un raccordement sur la ligne Montpellier – Perpignan. Les études de SNCF Réseau qui sont en cours nous le diront. »


A lire aussi sur ce site : • Gare de Béziers, Frédéric Lacas : « Les Biterrois ne doivent pas voir passer les trains »


 

L’agglomération projette également la création d’une Cité des Vins et d’un palais des sports…

« Pour la Cité des Vins, nous sommes encore en réflexion. Les résultats d’une étude doivent être rendus au printemps. Le but est de lier les professionnels de la viticulture et du tourisme pour créer une vitrine autour de nos atouts et savoir-faire œnologiques, œnotouristiques et vignerons. L’étude doit confirmer s’il est préférable d’opter pour un site unique, comme une maison des vins, ou en multisites, pour établir un parcours des vins ou une promenade vigneronne par une mise en réseau des sites existants. Le palais des sports est un projet nécessitant un investissement autour de 10 M€, prévu sur la ZAC de Mazeran, à proximité de la commune de Boujan – où sont installées l’entreprise Quadran et la clinique Saint-Privat – et d’un échangeur autoroutier pour en faciliter l’accès. Il aurait pu être lancé depuis un an, mais nous sommes en attente d’une décision de participation financière de la Ville de Béziers. Cet équipement est prévu pour les sports collectifs de haut niveau. Il sera à fonctionnalités multiples et doté d’un grand parking. L’actuelle halle des sports du Four à Chaux, située en centre-ville, manque de stationnements et n’est plus fonctionnelle face aux attentes de nos équipes fanions, comme celle du volley-ball par exemple. La requalification de cet équipement est également en projet. »

Propos recueillis par Daniel CROCI le 23 février 2016

Pour en savoir plus

Jeudi 9 mars 2017, 19h, Réunion publique de présentation des orientations budgétaires 2017 de l’Agglomération Béziers Méditerranée, à la Médiathèque André Malraux à Béziers

INVIT DOB

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.