FRONTIGNAN - Festival international du roman noir

Un 19e FIRN “mort de rire” mais bien vivant et avec le sourireLa 19e…

Un 19e FIRN “mort de rire” mais bien vivant et avec le sourire

La 19e édition du FIRN, qui s’est déroulée à Frontignan du 24 au 26  juin, a confirmé le succès de ce festival auprès du public.

Malgré la concurrence de l’Euro de Football et un plateau d’auteur.e.s constitué davantage de découvertes que de stars confirmées, le festival a connu une belle fréquentation de 8500 personnes, certes en baisse (-22% par rapport à 2015) mais dans des proportions équivalentes à celles connues par le Salon du livre de Paris ou le Festival de BD d’Angoulême, également tributaires d’un climat économique morose.

Au total, 50 auteur.e.s français.e.s, européen.ne.s, sud et nord américain.e.s ont partagé leur passion du roman noir avec près de 8500 festivalier.ère.s participant à la cinquantaine de  rendez-vous proposés à Frontignan mais aussi sur le territoire de Thau agglo, à Montpellier et pour la première fois à Toulouse.  

Le thème de cette édition “Mort de rire” a été débattu sous toutes les coutures lors de 9 tables rondes et exploité (jusqu’à l’os ?) dans toutes les formes d’expressions du genre : cinéma, bande dessinée, arts plastiques, jeux, arts vivants… et même gastronomie. Une richesse d’offres qui permet chaque année de mobiliser et réunir des publics de tous âges (de la crèche à la maison de retraite) et de tous profils.

La programmation de Nuits noires, où public et auteur.e.s invité.e.s peuvent partager des moments culturels, gastronomiques et festifs en bord de mer a connu un grand succès, notamment lors du concert-lecture du sublime texte très noir de Louis Calaferte, Le requiem des innocents, mis en lumière par Virginie Despentes et le groupe Zëro, dans des conditions « dantesques » que le meilleur metteur en scène n’aurait pas pu imaginer : sur la plage et sous un ciel menaçant, au milieu des bourrasques de tramontane et de sable ! Exceptionnel.

La bande dessinée, a été particulièrement mise en valeur cette année avec la participation active de Daniel Goossens (l’exposition collective qui lui est consacrée est visible jusqu’au 8 juillet) et celle de l’illustrateur argento-mexicain Jorge Alderete (auteur de l’affiche 2016) qui a vu ses œuvres affichées en grand format sur les murs du cœur de ville.

Le succès du FIRN est aussi économique avec près de 1500 livres vendus par les 3 libraires (Série B de Toulouse, Nouvelle librairie sétoise et la Plume bleue de Frontignan) en 2 jours et demi. Le FIRN par son impact médiatique exceptionnel, sa dimension populaire et son attractivité touristique, est d’année en année, une des manifestations qui contribuent le plus au rayonnement et au développement de Frontignan et du Bassin de Thau.

La Ville de Frontignan la Peyrade et l’association Soleil Noir grâce au soutien réaffirmé de leurs partenaires et financeurs (CNL, DRAC, Région Occitanie, Département de l’Hérault, Thau agglo… ) peuvent d’ores et déjà donner rendez-vous, en 2017, au public et à toutes celles et tous ceux qui œuvrent en faveur du livre, de la lecture, de la littérature, de la diversité culturelle et de la liberté d'expression pour une spectaculaire et formidable 20e édition du FIRN.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.