Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

FRONTIGNAN - Gérard PRATO du FRONT à L'AFFRONT

Gérard PRATO candidat du FN du Canton de FRONTIGNAN ne fera pas FRONT à l'occasion des prochaines élections départementales. Rival malheureux du maire sortant, le socialiste Pierre BOULDOIRE, l'élu minoritaire avait réussi un score honorable de 43,11% sur sa ville.   Fort de ce score Gérard PRATO était  donc candidat pour les prochaines élections départementales […]

Gérard PRATO candidat du FN du Canton de FRONTIGNAN ne fera pas FRONT à l'occasion des prochaines élections départementales. Rival malheureux du maire sortant, le socialiste Pierre BOULDOIRE, l'élu minoritaire avait réussi un score honorable de 43,11% sur sa ville.
 
Fort de ce score Gérard PRATO était  donc candidat pour les prochaines élections départementales 2015 sur le canton de FRONTIGNAN, sous les couleurs du Front National/ Rassemblement Bleu Marine.
Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Le candidat du FN,  porté par le vent d'optimisme qui souffle sur son parti au niveau national envisageait l'avenir avec sérénité si ce n'est avec optimisme.
 
Le FRONT était en marche jusqu'au lundi 16 février après-midi où  le tribunal administratif de Montpellier a rejeté  la requête dans laquelle Gérard PRATO contestait la décision de la Préfecture de Montpellier qui avait rejeté dès le vendredi 13 février, sa candidature, pour le motif que ses fonctions actuelles d'inspecteur des Finances Publiques, “semblaient” être incompatibles avec celles de candidat. 
 
Gérard PRATO apportait selon lui la preuve par le Directeur Régional des Finances Publiques que ses fonctions actuelles, n'étaient pas incompatibles avec sa candidature.  Requête apriori rejetée  sous prétexte que ce dernier ne justifiait  de son activité  sur 3 mois dans le délai des 12 mois.
La possibilité de produire une attestation de son employeur par fax en dernière minute aurait selon Gérard PRATO  était également rejetée. 
Un rejet que Gérard PRATO a du mal à avaler, alors que le même article L195 annexe 11 du CE ne l'avait en rien empêché de présenter sa candidature lors des dernières élections municipales 2014.
 
Du FRONT à l' AFFRONT 
 
Gérard PRATO est aujourd'hui encouragé par ses amis mais également raillé sur les réseaux sociaux. Il invoque un nombre important de partisans interloqués que  sa candidature ait été rejetée, alors qu'il n'a pas changé de métier
 
L'homme crie aujourd'hui à l'injustice. La préfecture invoque le règlement, le délais inextensible de 24 h  pour le recours ainsi que  les codes électoraux qui différent selon les élections.
 
Une affaire de droit qui se conclue amèrement pour  Gérard PRATO il n'aura pas le droit de faire Front ! 
 
LE FRONT NATIONAL sera néanmoins présent dans la compétition  au travers de la candidature de Frédéric BRIAND et de son binôme Paula LEIATO conseillère municipale de Frontignan. 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.