Frontignan : la sécurité et la tranquillité au cœur de la rencontre entre le préfet de l'Hérault et le maire

Reportage

Le préfet de l'Hérault, Hugues Moutouh a rencontré Michel Arrouy, le maire de Frontignan. A l'ordre du jour, sécurité et tranquillité pour les habitants.

Hugues Moutouh et Michel Arrouy ne dévoileront pas les plans d’actions choisis, mais les discussions ont porté sur la sécurité dans la ville, même si les chiffres sont à la baisse. « Je suis venu avec le directeur départemental de la sécurité publique, Yannick Blouin, les deux sous-préfets, Elisa Basso ma directrice de cabinet et Emmanuelle Darmon sous-préfète ‘locale’, sur l’invitation du maire Michel Arrouy« , explique le préfet Hugues Moutouh. Il s’agissait donc de discuter des enjeux de sécurité qui concernent la ville de Frontignan. « La commune est très dynamique et connaît comme à Montpellier ou Béziers des sujets de sécurité. Nous sommes là pour les traiter« , rajoute le Préfet.

La délinquance à Frontignan

Le préfet précise que la délinquance à Frontignan est « maîtrisée quand on la compare à la métropole montpelliéraine par exemple. Mais les habitants, et ils ont raison, sont très attachés au droit à la vie paisible. Ici, les phénomènes de délinquance sont liés à la présence de marginaux qui suscite un sentiment d’insécurité (mendicité agressive ou consommation excessive d’alcool), qui trouble la tranquillité publique. A côté de cette catégorie de ‘petite délinquance’, d’incivilités, qu’il ne faut pas prendre à la légère pour éviter que le climat social ne se détériore, il existe également une délinquance plus caractérisée avec des petits trafics de drogue sur des points identifiés tant par la Police Nationale que Municipale et par les élus. Ici, il n’y a pas de délinquance violente, nous devons nous en réjouir, mais nous devons être attentif et prendre les choses au sérieux.« .

Mutualisation des forces

Des opérations conjointes vont être menées et multipliées. « Nous allons mutualiser davantage nos forces. C’était l’idée de cette réunion, un combat commun contre l’insécurité, avec des actions fortes qui ont été décidées, comme mobiliser les CRS qui sont sur Montpellier et Béziers, pour mener des opérations d’envergure, notamment sur l’écusson ici à Frontignan. Nous avons également parlé de cas concrets où se cristallise la délinquance frontignanaise et nous y serons particulièrement attentifs. Michel Arrouy a une vraie volonté d’assurer à sa population le droit à la tranquillité qu’elle mérite et nous sommes là, nous autorité de l’Etat, pour aider le maire à sécuriser son espace public« , conclut Hugues Moutouh.

Pour Michel Arrouy, le maire de Frontignan, « cette coordination est importante et je remercie que la ville puisse être entendue, pour ce travail de coopération qui se renforce. On doit la tranquillité publique à nos concitoyens. Même si les chiffres baissent, il reste un sentiment d’insécurité. Le rôle d’un maire c’est de s’en préoccuper, de réduire ce sentiment et les quelques faits qui existent sur la commune. La réunion a été fructueuse« . A Frontignan, la Police Municipale compte 25 agents armés, avec des équipes de nuit.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.