Frontignan : l’origine des odeurs d’œuf pourri a été identifiée

Les techniciens d’Exxon/Mobil ont identifié l’origine des odeurs d’œuf pourri présentes au niveau des quais Voltaire/Jean-Jacques Rousseau, après des années de recherches et divers travaux sur les canalisations.

Des travaux dans le canal pour limiter les odeurs de sulfure d’hydrogène (H2S) se dérouleront jusqu’au 16 avril 2021.

Exxon/Mobil a indiqué aux riverains directs du site et à l’association des riverains du quartier Près Saint-Martin et du canal du Rhône :

« Les eaux souterraines au droit du site de l’ancienne raffinerie Mobil présentent des concentrations en H2S du fait de la dégradation des hydrocarbures dans le sous-sol. Elles s’écoulent du nord du site vers cette section du canal. Lorsque le niveau du canal est bas, les arrivées d’eau de la nappe souterraine se font très proches de la surface de l’eau, le H2S dissous dans l’eau s’oxygène et les odeurs sont ressenties. Lorsque le niveau du canal est haut, les arrivées d’eau sont immergées et on ne ressent pas d’odeur

Les travaux de réhabilitation du site de l’ancienne raffinerie Mobil, qui débuteront en 2022, permettront de diminuer les concentrations en H2S. Pour l’heure, nous mettons en place un système pour empêcher l’oxygénation du H2S dissous en canalisant ces arrivées d’eau afin de limiter les odeurs. Pour ce faire, un plongeur va dans un premier temps cartographier les arrivées d’eau et dans un second temps installer des tuyaux pour rediriger les arrivées d’eaux souterraines vers le fond du canal. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.