GDE Ouest Hérault + CPME34 : les réseaux mutualisent leurs actions

Le groupement biterrois joue plus que jamais le réseau. Guy Martimort son président revient sur le rapprochement du GDE avec la CPME 34 de Grégory Blanvillain.

Interview de Gérard Martimort par Hubert Vialatte


Qu’attendiez-vous du Printemps des Réseaux, le 2 juillet à Montpellier ?

G.M. : « C’était l’occasion de rencontrer tous les chefs d’entreprise actifs dans des réseaux : Club Molière, Club des Managers, Dynabuy, CJD, JCE… Mon message auprès d’eux a été le suivant : ‘Venez nous rejoindre ! En adhérant à un syndicat patronal, vous donnez de la force aux entreprises, sans forcément participer à toutes les réunions. Le montant des cotisations est modique. » …/…


Article réservé aux Abonnés {Espace Abonnés}

Article publié dans notre édition du 27 juin 2019, n°3261

Nos articles Réseaux

HJE : A l’occasion de ses 10 ans, le 28 mai à Béziers, le GDE (Groupement des entrepreneurs Béziers Ouest Hérault), dont vous étiez le président, a officialisé son adhésion à la CPME 34. Pourquoi ce rapprochement ?

G.M. : « Le GDE est passé de 15 à 300 adhérents en dix ans ! Mais nous ne voulions pas être un réseau de plus, sans dimension syndicale. On travaille donc depuis trois ans à un rapprochement avec la CPME 34. L’accord a été finalisé fin 2018. Nous partageons les mêmes valeurs : l’humain, l’échange, le partage, les PME. Qu’il soit à la tête d’une grosse ou petite structure, qu’il soit ancien ou jeune, un dirigeant peut intervenir sans crainte d’être jugé par les autres ».

Quel rôle comptez-vous jouer à présent ?

G.M. : « Je suis désormais vice-président de la CPME 34, chargé de l’animation des territoires, et élu à la CPME Occitanie (président : Samuel Cette), aux côtés de Grégory Blanvillain, nouveau président de la CPME 34. Nous comptons développer des animations à Lunel, Clermont-l’Hérault etc. Le but de la CPME 34 est de rompre l’isolement du chef d’entreprise, en allant au plus près de son lieu de travail. Nos dix réunions annuelles dans le Biterrois sont maintenues. Les prochains thèmes abordés : une intervention de juges au tribunal de commerce ; contentieux et recouvrement de créances ; Loi Pacte. »

Un mot sur le Biterrois, votre fief depuis 20 ans ?

G.M. : « C’est un territoire en souffrance, avec un fort taux de chômage. Il est urgentissime de travailler notre attractivité. Le monde économique doit agir de concert avec les politiques. Le premier atout de l’ouest Hérault : ses terrains à un prix accessible. N’oublions pas que Béziers est aussi un vrai territoire d’industrie, et peut demain entrer dans la famille des sous-traitants d’Airbus. »

Hubert VIALATTE


Martimort, un patron qui assure

Ancien directeur commercial de Petit Bateau, ce Carcassonnais de 54 ans est devenu assureur (Allianz)à Béziers il y a 20 ans. « Je ne supportais plus la hiérarchie, même si j’ai toujours été d’une grande loyauté ! », sourit-il. Son agence, active principalement dans le Biterrois, « se différencie sur le professionnel, avec 500 entreprises et 300 libéraux parmi 3 000 clients ». (HV)

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.